Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Évènements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir.. Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Le bar des gentlemen (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Le bar des gentlemen (Libre)   Lun 29 Aoû - 17:22

Le bar des Gentlemen


Quel étrange jeu nous sommes entré, et quelles manière de nous imposer les règles du jeu. L'effet de choc était assez apparent. Jean profita de sa sortie pour réflechir à ses camarades d'infortune. D'eux tous, il semble clairement le plus âgé, du haut de ses trente printemps. Premièrement, il y a ce personnage dont on ne pourrait pas dire à première vue s'il était masculin ou féminin... Ah, les joies des codes d'apparence dans notre société. Ensuite, il y avait ce môme au casque presque cinq fois trop grand pour sa tête. Tête d'ailleurs bien faite, même si cet escalier était EVIDEMMENT la sortie. Après tout, un jeu dans un lieu si restreint n'aurait pas été... amusant. Ensuite, il y avait cette "princesse" avec son apparence d'intouchable, presque arrogante. Espérons qu'elle ne représente pas un obstacle dans le futur... Elle fut suivie par un jeune homme à l'apparence un peu... tarée. Non, il n'y avait pas vraiment d'autre mot pour le décrire. Enfin, il pourrait être intéressant... Après lui arriva un autre jeune homme, plus posé en apparence... Enfin, ce n'en est qu'une, et Mr Maréchal pense avoir raison, sur le fait de se méfier de tout le monde. Après lui, une fille à l'apparence de droguée, sans véritable autre mot une nouvelle fois, avec une voix... glacée. Mouais, Jean a raison: tous ici sont des gens hors de la capacité de confiance. peut-être n'en sont-ils pas conscients...

Durant sa réflexion, il marchait ça et là, sans réel but, et lors qu'il repris conscience du monde qui l'entourait, c'était pour se retrouvé nez à nez avec un bar miteux, sûrement par abandon... Il ouvrit la porte fatiguée pour voir les restes d'un endroit autrefois animé. Sur le mur tenait diverses bouteilles d'alcool, en équilibre sur une étagère lancinante. Des fauteuils et des chaises de bar se plaçaient de manière presque aléatoire. Et, dans un coin, sous le feu d'un projecteur d'un temps perdu, un piano noir attendait de sortir de sa torpeur poussiéreuse...

Jean se mit de l'autre coté du bar, et se saisit presque immédiatement d'une des bouteilles: un Scotch Whisky de 1935... Intéressant. On dit bien que l'âge donne meilleur goût aux alcools, les raffinant lentement. Il prit alors un petit verre à shot, le nettoya au chiffon, et se mit à verser le contenu du liquide dans la minuscule flasque. Au moment de mettre le liquide d'un autre temps en bouche, la porte émit un bruit de fatigue, alors qu'une ombre se découpa à l'entrée...

By Paysanne



PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lokos Averoes

Sorcier de la Vérité

avatar


Second avatar : Messages : 96
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Lun 29 Aoû - 18:23

Le bar des dépravés !


Lokos venait tout juste de sortir du trou à rats, et la première chose qu'il cherchait dans cette ville était un hopital, un bar ou bien tout simplement un poste de police. Il tomba sur le bar en premier, alors il se dit qu'il pourrait y chopper une ou deux bouteilles pour le chemin de ses recherches. Il poussa alors violemment la porte du bar avec son pied et rentra dans un bar en piteux état. La porte a presque pas faillit tenir le choc du coup de pied et la trace de la chaussure de Lokos se voyait encore après. Il y avait déjà quelqu'un, Lokos le reconnaissait, c'était le vieux super bizarre de tout à l'heure.

- Yo.

Lokos commença à chercher son bonheur et passa à coté de Jean et prit un whisky dans ses mains, du whisky au miel? Ce n'est pas courant mais vu la date ça doit être buvable.
D'une main il saisit un verre à shot et de l'autre versa le contenu, il y avait aussi quelques bouteilles de vin, Lokos aimait le vin, il prit une bouteille de rouge datant encore une fois d'avant sa naissance et il se posa au comptoir tout en buvant de son whisky, et réservant la bouteille de vin pour plus tard.
By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Mar 30 Aoû - 16:30

Le bar des Condamnés


Quelle tintamarre ce fut quand le jeune homme fit remarquer sa présence. La porte semblait fortement amochée par le coup qu'il avait fait, et ses pas pouvaient sûrement s'entendre de l'autre bout de la rue... Le jeune homme aux cheveux blancs, à l'apparence hystérique. Diable, il ne pouvait pas se tenir tranquille un seul instant? La jeunesse de nos jours.

Il se précipita derrière le bar, passant derrière Jean, le frôlant. Il se saisit d'un Whisky au miel. Jamais goûté, mais la saveur sucré du liquide combiné à la force brute de l'alcool pouvait faire une combinaison... Intéressante. Il se saisit ensuite d'un shot, non essuyé, et y versa le liquide. Il pourra juger de celui-ci. Mr Maréchal ne se sentait pas goûteur aujourd'hui... pendant qu'il bût son shot d'alcool, il se saisit d'une bouteille de vin rouge ancien. Au moins, cela prouve que le bar avait des liquides variés.

L'homme vida son shot en un seul coup, d'un geste exemplaire, voire digne des gentlemen anglais. Le goût était fort, à la limite d'étouffer. Le liquide avait juste parfaitement mijoté durant sa période où il fut laissé en bouteille. Voyant le shot de son camarade d'infortune vide, il s'en saisit, l'essuya délicatement avec le chiffon, et le remplit du Scotch Whisky. Après avoir rempli son propre shot du même liquide, il le leva en l'air, à hauteur de son bras, et se tourna vers lui, en lui prononçant d'une voix digne des bourgeois des siècles passés:

-A notre santé, jeune homme?

En attendant qu'il réagisse à ses paroles, il sortit son paquet de cigarette, qu'il gardât en main, et son briquet, entouré de cuir teint en rouge. S'il veut une cigarette, il aura à le demander de la manière la plus polie et honnête qu'il soit. Il espérait presque qu'il le demande poliment, pour qu'il se rachète une réputation envers lui. Enfin, ça ne semblait pas gagné...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lokos Averoes

Sorcier de la Vérité

avatar


Second avatar : Messages : 96
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Mar 30 Aoû - 17:58

Le bar du nez rouge


Le shot ayant été fini, Lokos remarqua le vieux se saisir rapidemment du petit conteneur en verre qu'il essuya et y versa du whisky que lui buvait déjà avant que Lokos n'arrive.
C'était sans doute une façon de commencer à parler, Lokos aimait bien parler, enfin ça dépendait avec qui aussi, mais il avait l'air plutôt propre sur lui, bien trop au goût de Lokos. Il prit le shot et le donna au garçon aux cheveux blancs puis annonça "A notre santé jeune homme" un truc dans le genre, le jeune albinos avait mal entendu il fut surpris lorsqu'il prit la parole, cet homme était plutôt silencieux et voila qui parle enfin.
Lokos prit le verre sans broncher et le leva en inclinant légèrement la tête puis bu tout le contenu directement et retourna le verre sur la table.
A ce moment précis l'homme sortit de sa poche un paquet de cigarette, ou avait-il trouvait ça lui ? Toutes les affaires personnel de Lokos n'était plus sur lui, et y'avait pas de bureau de tabac ou autre dans la ville... C'était peut être dans le bar, de toute façon ce n'était pas vraiment important, ce qu'il l'était plus c'était de savoir si oui ou non il allait partager.

- Dites moi vous en auriez pas une à me dépanner ? J'ai pas mon matos sur moi.

En fait Lokos venait de remarquer qu'il ne connaissait pas le nom du doyen du village... C'était gênant, il fallait remédier à ce manque de savoir. Il resservit les verres de shot mais cette fois du whisky au miel pour varier les plaisirs puis annonça d'une voix claire et précise.

- Au fait je m'appel Lokos Averoes, je pense qu'on a pas eu le plaisir de se présenter avant.

Comme ça c'était fait, il allait oui ou non lui répondre, à vrai dire Lokos n'en avait pas grand chose à faire... C'était juste un bon élément à utiliser contre ses adversaires... Plus tu les connais et plus tu les défonces... Mais attention c'est aussi vrai dans les deux cas, c'est pour cela que je me contenterais de donner seulement mon nom.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Jeu 1 Sep - 15:50

Le bar des réflexions


Il semblerait que le jeune homme ait bien apprécié le geste de l’aîné du groupe. Il prit le shot rempli de Scotch Whisky, le leva, et le bût d'une traite. Il fut suivi de près par Mr Maréchal. Par contre, ces deux verres étaient diablement forts, et il dût rester un peu accroché au bar. Enfin, ce n'était pas encore une cuite, comme la nouvelle génération dit. Il avait encore conscience du monde qui l'entoure, et n'était pas dégénéré. Ma foi, ce n'est pas le pire moyen de commencer une discussion: un verre d'alcool ouvre bien des bouches, décidément.

Le jeune homme montrait un intérêt pour les cigarettes que Jean sortait de sa poche. C'était le seul bien qu'il pût garder, Dieu sait comment. Enfin, peut-être que la qualité de celles-ci faisait dire au chef "S'en débarrasser serait un gâchis". Il tira une cigarette du paquet et, accompagné du briquet, la passa au jeune homme. Espérons qu'il apprécie ces cigarettes: elles coûtent quand même chères

-Jeune homme, ces cigarettes ont été produites au Venezuela, à partir de tabac fumé comme à l'époque, et est placé dans des philtres de qualité supérieure. J'espères que ces cigarettes vous plairont

Aussi, le jeune homme se présenta: Lokos Averoes. un nom peu commun, ma foi. Enfin, être commun n'est pas quelque chose que nous pourrions souhaiter à qui que ce soit. Il invita ensuite le doyen du village à se présenter. Au moins, il a eu la politesse de se présenter avant, étant indubitablement le cadet dans cette situation. il tendit alors la main à son interlocuteur, et, de sa voix de gentleman, se présenta:

-Je m'appelle Jean Maréchal. Ravi de vous rencontrer, jeune homme.

Après la poignée de main, Jean se saisit de son shot et regarda à travers celui-ci, dans une pose qui montre clairement un état de réflexion. Les pensées s'égarent dans sa tête, repensant aux règles qui leur ont été présentées jusqu'à présent. Et quelque chose cloche...

-Il me semble clair que notre kidnappeur veut nous voir nous entre-tuer... mais le fait est que nous avons plus de chances ne rater notre objectif que de le réussir... D'autant plus qu'il semble impossible de pour définitivement dire si quelqu'un est d'une couleur particulière... Alors qu'est-ce qui nous assurera que son plan pourra fonctionner, s'il y a trop de doutes sur la couleur de chacun, ne permettant alors aucun assassinat concret?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lokos Averoes

Sorcier de la Vérité

avatar


Second avatar : Messages : 96
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Ven 2 Sep - 11:56

Le bar des meurtres


Du tabac de qualité supérieur ? Pour moi c'est la même que n'importe quel marque, faisons semblant d'être intéressé tout en tirant sur la dite cigarette, la fumée recrachée l'homme se présenta, Jean Maréchal, connais pas enfin bon on s'en fiche aussi... Le temps passe et Lokos commence à s'ennuyer. Il est pas très bavard... C'est alors qu'il se mit à parler comme s'il avait entendu ma réflexion. Ce "jeu", Lokos n'en savait rien de comment il  fallait réagir... Il voulait éviter d'en parler aux maximum mais c'est sur qu'un moment ou un autres certains allez découvrir son tempérament... Et ça allait encore dégénérer.

- S'entre tuer ? Hmmm... Je suis curieux de savoir qui va y passer en premier.

Lokos finit sa clope et l'écrasa dans le cendrier. Il ne devait pas tarder, il avait des choses à faire... Beaucoup de chose.

- Ce fut un plaisir Mr Maréchal mais je dois y aller, si je bois encore un verre je risque de ne pas pouvoir me déplacer ahah.

Lokos prit sa bouteille de vin et commença à se diriger vers la sortie.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Nash

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 37
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Dim 4 Sep - 17:10

Le bar de l'Observateur


Les joueurs avait commencé a visité les lieux, mais pas tous, certain semblait encore hésitant a sortir, mais ce n'était qu'une question de temps.
Pour l'instant, mon attention était fixé sur le bar, deux personnage singulier si était réunis, le jeune albinos légèrement sur les nerf au début du jeu, et l'homme cagoulé terriblement louche.

Jean avait soulevé un point intéressant concernant les règles du jeu, mais cela prouvais juste qu'il ne savait encore rien.
Voyant Lokos partir, je saisis mon téléphone et défila au milieux des quelques numéro enregistré pour m’arrête sur celui portant le nom "The Spy".
Il fallait bien montré au joueurs que j'était toujours là, non ?

Après avoir pressé le bouton d'appel, je mit le téléphone a mon oreille, attendant que Jean décroche le portable qui était surement entrain de vibré dans ça poche en se moment même.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Dim 4 Sep - 17:37

Le bar des mauvaises surprises


Quel vif jeune homme avons-nous là... Intéressant. Le jeune Lokos est un agréable personnage. Il ne montrait pas d'intérêt sur la qualité des cigarettes. C'est dommage, elles sont bien supérieures à celles distribuées au commun des mortels... Il est vrai que, pendant un temps, il y eut un silence gênant. On dirait que personne n'osait déranger le silence du lieu. Du moins, jusqu'à ce que Mr Maréchal leva la voix pour une longue et apparemment intéressante réflexion... Cela semble avoir levé l'intérêt du jeune Averoes, enfin, plus particulièrement sur qui partira le premier... Jean n'est pas dans une bonne posture, louche comme il est, mais bon, c'est vrai que s'il survit, il serait intéressant de voir comment les corps chutent...

-Ma foi, je ne croises que très rarement des gens si intéressés par des meurtres. Mais bon, dans la situation où nous sommes, il est fascinant de voir comment la faux s'abattra sur les gens alentours...

Enfin, est-ce que Lokos a écouté? Il semblait pressé. Il écrasa la cigarette, quel gâchis, et partit en trombe, en prenant une bouteille de vin et en disant qu'un verre de plus le ferait tituber. Il rit un peu, un rire grossier, presque porcin, mais un rire quand même.

-Ça serait pareil pour moi! Passez une bonne journée.

Son air sympathique s'estompa. A quoi bon garder le sourire quand on est seul? Il laissa la fumée de sa cigarette s'échapper de sa bouche, quand subitement son téléphone portable sonna... Enfin, le sien est un bien grand mot, vu qu'il appartient à ce dangereux personnage. Il s'en saisit, valida l'appel, et mit l'objet à son oreille:

-Monsieur l'Observateur, je présumes? Que vaut le privilège de votre appel?

Sa voix est chuchotée: nous ne savons jamais si quelqu'un nous observe, et Jean est assez bien placé pour savoir cela. Mais pourquoi recevoir cet appel si tôt? Est-ce que l'individu qui l'a enlevé observait-il la scène, du haut de sa montagne inaccessible? ... Veut-il quelque chose de particulier pour Mr Maréchal?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Victor Nash

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 37
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Dim 4 Sep - 17:57

Le bar des indices


C'était rapide, et en plus il avait directement réalisé que j'étais la seul personne pouvant l'appeler ici, cela rendait les choses plus simples.

- Je voulais juste avoir en direct l'impression d'un de mes joueurs en ce début de jeu, Monsieur Maréchal.

J'avais fais en sorte que ma voix soit modifié, comme lors de mon premier message vidéo, question de sécurité.

- Alors ? Que pensez vous des règles ? Des autres participants ? Et si je devais reprendre la question de notre ami Lokos, qui tombera en premier selon vous ?

Il y avait trés peu de chance qu'il me réponde sincèrement, mais autant posé les questions, nous avions tous les deux du temps a perdre... enfin surtout moi.

- Et aussi, une question sur vous, aimé vous le piano ?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Dim 4 Sep - 18:39

Le bar des Questionnements


Diable, Jean avait bien raison: cette voix distordue, menaçante... Cela ne pouvait être que notre antagoniste. Mais pourquoi appeler maintenant? Quelle raison lui a poussé à prendre le téléphone et à communiquer avec Mr Maréchal? ... Il ne faut pas montrer une seule once de surprise. Il faut rester calme. Il faut montrer à cet Observateur que nous ne nous laissons pas abattre par un concept aussi sordide et destructeur.

L'homme venait de poser une série de question: tout d'abord, un ressenti direct d'un des joueurs de sa petite activité macabre. En soit, il n'avait que peu à dire, mais autant tout déballer de manière honnête. Même s'il est une menace, autant montrer qu'il n'est pas malhonnête.

-Qui que vous soyez, j'admets que vous avez fait un travail ma foi fort surprenant. Mais je crois que vous savez que les règles du jeu me posent problème. Après tout, si vous vous êtes nommés l'Observateur, c'est pour une raison qui parait évidente...

L'art de la flatterie est particulièrement fascinant, n'est-il pas? Brosser la personne derrière la voix modifiée peut mener à de résultats particulièrement bons... Ou alors il n'en aura rien à faire, mais c'est poli, alors continuons. Ensuite, il demande un avis sur Lokos. Encore une fois, mentir ne mènera à rien, n'est-il pas?

-En toute sincérité, Mr Averoes apparaît comme un impulsif, mais donnez-lui alcool et cigarettes, et il est plus conciliant... Mais si vous voulez mon avis par rapport à ce que vous voulez voir... Je ne peux pas dire sincèrement ce qui se passerai. Pour ce qui est des autres, je ne peux non plus donner un avis, étant donné que je ne les ai côtoyé que quelques instants. Par ailleurs, je ne peux pas me prononcer sur la première victime, même si le savoir aurait été... diablement fascinant.

Garder la voix basse, inaudible de l'extérieur; délivrer les informations dans le plus grand calme... Ceci est l'art de la communication non suspecte, messieurs dames. Enfin, dernière question, plus personnelle, concernait le piano: aime-t-il cet instrument?

-Jamais joué, mais c'est un instrument magique à écouter. Je supposes que vous allez interagir avec l'instrument qui se trouve au coin de mon œil... Ou serait-ce moi qui devra avoir ce rôle?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Victor Nash

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 37
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Lun 5 Sep - 19:20

Le bar des réponses


Décidément, Maréchal était belle et bien quelqu'un digne d’intérêt, il avait clairement comprit que je le surveiller depuis sont entré dans le bar.

- En effet, je connais votre avis, mais voyez vous, j'aime que les choses soit clair.

Maréchal expliqua ensuite qu'il ne pouvais rien dire sur les autres participant ou sur qui tomberais en premier, chose évidente a ce stade du jeu, mais posait ce genre de question permettais d'avoir une meilleurs vision de la personnalité de Maréchal, une personne plus impulsive aurait surement déjà donné un nom pour le premier mort, une personne qui juge facilement aurait déjà sont avis sur les autres...

- Ne vous inquiété pas, je suis que dans deux ou trois jours, nous aurons la réponse a cette question, tous le monde n'est pas aussi calme et réfléchis que vous Maréchal, le doute va s'installer, le stress suivra, et la mort arrivera, soyez-en certain.

Venez ensuite la réponse a la question du piano, ce qui était sur, c'est qu'il avait du gout en musique.

- Je ne ferais aucun tour de passe-passe de ce genre, mais je suis sur que vous pourriez tenté de jouée un morceau, il suffit d'ouvrir le livre de partitions et de suivre ce qui est marqué, je suis sur que quelqu'un comme vous en est capable.

Cette discutions rapide avait été instructive, mais je ne pouvais pas continué cette appel, il était temps d'en finir.

- Sur ce, je vais vous laissez, vous avez surement d'autre lieu a visité, et peut étre que vous pourriez motivé vos camarade qui ne semble pas vouloir sortir du souterrain.

Je mis fin a l'appel sur ces mot et rangea mon téléphone, satisfait.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 229
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   Lun 5 Sep - 20:19

Le bar des Mystères


Un demi-dieu omniscient et omnipotent... Ceci semble être ce qui caractérise au mieux cet Observateur. Fallait-il en être surpris? Non, s'il n'était si puissant dans son univers restreint, il ne serait pas un maître du jeu digne de ce nom. Il précise qu'il aime bien la clarté dans son jeu. Et bien, aimer la clarté avec un choix de personnages aussi hauts en couleurs que suspicieux est fort intrigant, ma foi.

-Je vous comprends, monsieur. J'espères que rien n'obstruera vos souhaits.

Le personnage est un vil flatteur. Il essaie de mettre Jean sur un petit piédestal, le placer sur toutes les affiches. Mais un flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute. Et Jean, bien que de bon humeur de par ces réflexions, se disait qu'il ne devait pas céder à son jeu, pour l'instant. C'est un homme clairement suspect: se démarquer aurait été comme peindre une cible dans son dos.

-Vos flatteries sont amusantes, monsieur l'Observateur, je les garderais en mémoire. Néanmoins, cela ne me rend ni moins humain, ni moins suspect. Dans tous les cas, je ne peux que vous croire: des scénarios comme cela parsème le genre de l'horreur, après tout.

Diable, Jean n'eut jamais croisé un flatteur aussi obstiné. Il avait juste des goûts humains, et c'est à la limite du statut de noble. Enfin, il ne semble pas assez malveillant pour placer un piège dans un piano. Enfin, Mr Maréchal est le premier à avoir dit ici que nous ne pouvons nous fier à personne.

-Je veux bien croire cela, mais je vais passer pour aujourd'hui. J'ai pris bien trop d'alcool pour aligner quelques notes, voyez-vous?

Enfin, il invita le curieux personnage à visiter d'autres lieux. C'est normal. Nous ne pouvons pas rester stationner à un unique lieu. Cependant, il avait raccroché avant même que Jean ne puisse lui souhaité au revoir. Il avait sûrement d'autres personnes à épier. Pas la peine de lui dire au revoir, d'ailleurs: il observe tout le groupe

Néanmoins, Jean voulait finir sa cigarette avant de partir. Ce fut, ma foi, rapide. A peine le bout de papier et de tabac fut-il inutilisable que notre encagoulé se dirigea vers la porte disloquée, encore un chouïa titubant. Il se retourna vers le bar comme pour dire "à bientôt", avant de s'en aller vers l'air pur, et laisser ses jambes mener à son nouveau lieu à visiter...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bar des gentlemen (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bar des gentlemen (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: Zone de Détente :: The Watcher :: Bar-