Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Table 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Naoshori

Egocentric Genius

Egocentric Genius
avatar


Second avatar : Ultimate ??? Messages : 228
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 20

MessageSujet: Table 4    Mar 14 Fév - 15:18

Pour un petit déjeuné original, vous tombez sur la pépite. Alors que les autre stables se composent d'un déjeuné à peu près équilibré, c'est une énorme coupe remplie de bonbon et chocolat qui se trouve entre vous. Dégustez ces sucreries et attention à ce que vos mains ne se touchent pas sous toutes ces bonbon... ou peut être que si!

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mar 14 Fév - 20:59

La fête des chocolats
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelle plaie...quiconque m'a inscrit à ce truc me le paiera ! Je ne serais même pas surpris que ce cher manipulateur...pardon, négociateur, soit derrière mon inscription en ce lieu. J'ai du sortir de l'infirmerie en catastrophe -voilà l'explication pour ma tête pire que d'habitude- même si je ne suis pas désolé pour Millers, elle aura l'habitude, et être coincé ici, à me poser à une table dont le seul avantage sont les sucreries, en grand nombre. Sans résister, mais sans en avoir l'envie la plus faramineuse qui soit -je sais que c'est étonnant de ma part mais actuellement je ne ressens ni l'envie, ni le besoin de manger allez savoir pourquoi-, enfin, je dis toujours ça au début et après je ne peux plus m'arrêter. Je pris donc un bonbon qui partit vite dans mon estomac...pourquoi j'ai zappé des repas déjà ? Ça m'avait manqué ces sucreries, c'est tellement bon...en fin de compte, c'était peut être pas une si mauvaise idée que ça que de venir ici, si ça me permet de refaire monter mon taux de sucre anormalement bas ces derniers temps...je pris alors un chocolat lorsque j'entendis des pas se faire dans ma direction...j'ai failli oublier pourquoi on m'a séquestré ici. Enfin, la personne qui arrive n'est pas ma priorité, ce qui ne m'empêche pas de la saluer d'un geste de la tête en avalant ce que je venais de manger...j'espère vraiment ne rien regretter de cette journée même si c'est pas super bien parti, enfin on verra...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shousha Shouheki

avatar


Second avatar : Messages : 61
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 23

MessageSujet: Re: Table 4    Jeu 16 Fév - 19:12

Le sucre, ça donne soif


Lorsque Shousha entra dans la salle, il était plein d'espoir, dé la premiére seconde, il avait aperçu cette fille assise, l'attendant, de court cheveux brun, des yeux vert émeraude, la peau pale comme une poupée de porcelaine...
Puis arrive cette foutu deuxième seconde où le cerveau réalise que la personne en face est un homme entrain de le salué d'un signe de la main en mangeant des bonbons.

*Réalité de... Laisse moi retourné a mes fantaisie !*

C'est avec cette pensé et un aire dépité que Shousha s'assis devant le jeune garçon.
Il allait devoir commencé la discutions, et il avait la solution parfaite pour ça.
Il sortie un objet dans son sac et le tendit au garçon.

- Salut, moi c'est Shousha, tu risque d'avoir soif avec tous ses bonbon, prend cette bouteille d'eau.

La bouteille d'eau, l'objet qui s'était prouvé si utile dans toute les interaction social de Shousha, était a nouveau rentré en action.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Jeu 16 Fév - 20:31

Manger c'est bien, boire aussi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Shouheki. Je ne saurais dire si c'est une bonne surprise ou non, je ne lui ai pour ainsi dire, jamais adressé de mot autre que les formules de politesse....ce qui est déjà bien je trouve. De ce que je sais, il est du genre à ne pas en faire énormément, qu'il est plus grand que moi...comme mon frère, et que physiquement, ils se ressemblent pas mal, avant que mon frère ne se soit décoloré les cheveux. Mais ça s'arrête là, vu que mes interactions avec lui sont peu nombreuses, que je l'entends rarement parler hors cours, déjà qu'il n'y est pas souvent, car il est plus en salle informatique, spécialité oblige, et donc il a pas du réaliser qu'on était dans la même classe...ce n'est pas comme si j'étais assidu non plus. Non, de ce que je vois aux autres tables, ça aurait franchement pu être pire, preuve en est avec Takebashi qui ne semble pas supporter son interlocuteur, pareil pour Nakagawa, je suppose que c'est Naoshori qui les a foutus là, le hasard mais bien sûr...et je suis SHSL Sumo tant qu'on y est ? Sinon pourquoi je serais à une table bourrée de sucreries sachant que c'est ce que je préfère hein ? J'accuse peut être le coup mais tant qu'il ne m'aura pas prouvé qu'il était innocent, je continuerai de le suspecter ! Revenons à nos chocolats d'ailleurs, je crois que Shouheki m'a parlé, et pas que pour constater qu'au vu de ma sale tête, je sortais de l'infirmerie.

« Bonjour Shouheki, dis-je après avoir fini ma friandise, Hikaru Yuugure, me présentai-je a nouveau vu qu'il avait oublié, merci, ça peut toujours servir. »

Parce qu'en plus de faire des crises d'hypoglycémie, manquerait plus que je finisse mort déshydraté. Il n'avait pas tort, ça ne servait à rien de rattraper mes soucis de santé d'un coté si c'était pour en avoir de l'autre.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Naoshori

Egocentric Genius

Egocentric Genius
avatar


Second avatar : Ultimate ??? Messages : 228
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Table 4    Ven 17 Fév - 22:57

"Et c'est le fin du premier tour!!"

Après l'annonce de l'homme masqué et l'arrivé des deux derniers candidats, c'était le moment de changer les couples! L'homme pointa Shousha et désigna la table 2 qui comme par magie était de nouveau garnie!

"Hum... Toi, tu iras ici!"


[Je laisse une réponse à Shousha pour clore votre conversation, il peut commencer son rp à sa nouvelle table, par soucie de cohérence (et du côté maniaque de votre animateur préféré) , si le remplaçant poste avant le dernier message de Shousha, ce dernier devra le prendre en compte dans son rp qui servira alors de transition entre les deux]

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shousha Shouheki

avatar


Second avatar : Messages : 61
Date d'inscription : 10/08/2016
Age : 23

MessageSujet: Re: Table 4    Sam 18 Fév - 11:29

Le sucre, ça donne soif


L'approche de la bouteille semblait avoir fonctionné, mais Shousha venez de ce faire un facepalm mental en entendant la réponse d'Hikaru.
C'est désillusion l'avait tellement perturbé qu'il avait oublié qu'ils était dans la même classe, ce n'est qu'en entendant son nom qu'il avait réalisé.

*Cerveau, arrête de faire n'importe quoi, ça devient gênant là...*

Après un silence, Shousha reprit finalement la parole.

- Alors comme ça tu...

- Et c'est le fin du premier tour!!

Shousha se figea nette, c'étais passé beaucoup trop vite, ce qui le poussais a ce demandé si le silence après sont facepalm mental était bien aussi court qu'il le pensais.

- Euh... Je...

Il ne pouvais pas vraiment dire "Ravie d'avoir pu discuté avec toi." vu la situation, donc Shousha devais trouvé autre chose.

- Ravie d'avoir fait la connaissance de ta version féminine, même si c'était pour une seconde.

*MAIS TU FAIS QUOI LA ESPÈCE D'ABRUTI !?*


Quand Shousha ne savais pas quoi dire, c'était toujours le plus improbable qui sortait, et souvent le plus ridicule, il allait dire quelque chose pour ce corrigé, mais se mit a filé vers la table suivante avant, hors de question de dire quelque chose d'encore plus embarrassant par accident.

By Paysanne

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mikkelsen

avatar


Second avatar : Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Sam 18 Fév - 13:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le silence s'éternisa. Ce qui ne gêna absolument pas. Et puis, cela me permit tout de même d'en apprendre plus sur mon camarade, comme le fait qu'il n'appréciait pas le silence. Bien qu'il était resté silencieux tout le long, son attitude avait trahi à quel point il s'ennuyait. Je pouvais donc facilement dire de lui que c'était quelqu'un d'actif. Surtout grâce à la façon dont il avait réagit à la fin de ce silence, le soulagement qu'il avait ressenti au moment où il avait appris la fin du premier tour n'était pas passer inaperçu, non que cela m'offensait. Il avait le droit de ne pas m'apprécier. Après tout, je ne cherchais pas à me faire des amis.

Par contre, il y eu tout de même quelque chose qui m'énerva. Et c'était ce clown. Déjà qu'il nous enfermai dans l'auditorium mais, en plus, il osait m'appeler « petite ». Petite. C'était tellement infériorisant. À croire que le clown faisait exprès de me taper sur les nerfs. J'avais presque envie de prendre une des assiettes sur la table et la lui envoyer à la figure. Malheureusement, je n'eus pas le temps d'agir qu'il était déjà passer à une autre table.

Alors, à contre cœur, je me dirigeai vers la table 4.

- La prochaine fois qu'il passe, je l'attrape et je le frappe, confessai-je sur un ton acerbe tout en m'asseyant.

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Sam 18 Fév - 14:09

L'ordre et le crime autour du chocolat.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Débarrassé de la compagnie de Shouheki que je n'ai pas trop écouté -et quelque chose me dit que j'ai bien fait-, je le vis changer de table sans jeter le moindre regard envers ce dernier, concentré sur les arrivants. Te voilà Naoshori, je m'en doutais. Je lançai ensuite un regard à la personne devant être mon prochain interlocuteur. Ou interlocutrice en l'occurrence. Nakagawa. Ou la fille avec qui t'as pas trop envie de traîner si tu tiens à ta vie. Alors certes, je ne tiens pas vraiment à la mienne...mais quelle idée de foutre ensemble un gosse élevé par un représentant des forces de l'ordre, qui a un frère avide de faire régner l'ordre et la justice, avec l'héritière d'un clan mafieux ?! Naoshori, si tu voulais te débarrasser de moi, tu aurais au moins pu avoir la décence de le faire toi-même. Ou de me pousser à le faire, c'est selon, mais le fait est que tu me le paieras un de ces quatre, je trouverai le moyen de réduire ton ego au niveau du mien, soit le détruire ! Et puis franchement, faire genre que tu viens comme si de rien n'était, mais tu te fous de qui sérieusement ? Je pris alors un autre chocolat en la voyant s'asseoir, mais en continuant de fusiller Naoshori du regard, cet air suffisant, si je n'avais pas perdu autant de poids, et si je ne sortais pas de l'infirmerie, je crois que je ne me serai pas contenu ! Narines dilatées, lèvre supérieure retroussée, main droite dans ma poche, tout montrait la colère que je vouais à l'égard de ce manipulateur, colère qui me fit grommeler cette menace.

« Je te rendrai la monnaie de ta pièce Naoshori, coûte que coûte. »

Calme toi Hikaru, ce n'est pas le moment d'être violent, et j'en ai pas les moyens, je suppose donc que je ne peux que faire en sorte d'être d'une compagnie à peu près supportable pour Nakagawa, qui semble d'humeur aussi massacrante que moi...et encore j'ai du sucre dans les veines !

« Fais toi plaisir Nakagawa, dis-je avec ma désinvolture habituelle, ça en arrangera pas mal. »

Et moi le premier, enfin, si elle pouvait s'en prendre aussi à Naoshori, j'aimerais être au premières loges pour voir ça...et aider ma camarade soit dit en passant afin d'assouvir mes pulsions meurtrières sur lui, mais ça, c'est toute une autre histoire...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mikkelsen

avatar


Second avatar : Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Lun 20 Fév - 11:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au moins, contrairement à l'autre, la personne avec qui je me retrouvai savait qui j'étais. Si cela avait été le contraire, il était certain qu'un objet pointu aurait voler dans la salle. Et atterrir sur qui, là était la question. Bien que j'étais normalement calme, aujourd'hui n'était vraiment pas mon jour. En à peine quelques minutes, on avait réussi à me provoquer en m'enfermant dans une salle contre mon gré, puis on m'avait demandé qui j'étais. Comme si l'héritière d'une famille mafieuse n'était pas le genre de personne auquel on essayait de s'informer pour au moins l'éviter. Cette académie avait beau censé rassembler l'élite, beaucoup d'entre nous étaient de parfaits idiots.

- Je suis heureuse qu'on moins quelqu'un d'autre partage cet avis, répliquai-je. Un peu plus, et j'aurais cru que tout le monde était ravi d'être ici.

Je jeta un coup d’œil à la personne en face de moi. Un grand gringalet brun.

- Tu es Hikaru Yuugure, n'est-ce pas ?

Bien que je ne lui avais jamais parlé, je l'avais vu à plusieurs reprises dans ma classe. Et bien entendu, étant donné qu'il était dans ma classe, je m'étais renseigné sur lui. Hikaru Yuugure. SHSL Sniper. Un pauvre enfant à l'histoire tragique. Le malheur avait frappé plusieurs fois sa famille, d'après ce que j'avais pu apprendre. Mais, compte tenu de sa famille, tous travaillant pour faire régner l'ordre, ce n'était pas comme si je pouvais présenter mes condoléances. Et puis, son origine n'était pas ce qui m'intéressais le plus. On ne choisissait pas sa famille après tout.

- Cela faisait un moment que je voulais te parler. Que penses-tu de travailler pour moi ? Je pourrais faire en sorte que ton talent soit utile pour accomplir de grandes choses.

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Lun 20 Fév - 11:54

L'ordre et le crime autour du chocolat.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Visiblement, quelqu'un avait fait monter la mayonnaise chez ma camarade. C'est que ça commence super bien ça, je croyais que la Saint Valentin était une fête pour s'aimer, pas pour s'entre-tuer. Et là, je sens qu'un peu plus et c'en était fini de moi. Désolé Nakagawa, mais le seul qui est autorisé à mettre fin à mes jours, c'est moi. Mais bon, le fait est que je ne suis pas des plus heureux d'être ici, comme elle l'aura compris, et non, pas tout le monde est heureux, regarde Takebashi, l'interlocuteur de Naoshori et ce dernier, et tu verras que non, on est pas dans une atmosphère d'amour. Quoique actuellement je marche sur des œufs avec cette fille, parce que c'est pas nos centimètres d'écart qui va me laisser l'avantage, suffit de me regarder. Rien que ça me fit bailler. Tiens, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas fait. C'est sur qu'avec mes passages à l'infirmerie...je ne vais pas revenir sur cette affaire classée et plutôt hocher la tête pour confirmer mon identité à Nakagawa. Jusque là, je suis encore vivant, mais combien de temps ça va durer, à voir...pas longtemps en tout cas. Un moment qu'elle voulait me parler ? Je crois qu'elle n'aurait pas eu de difficultés à me trouver si c'est le cas, je ne suis pas des plus...suivis nous dirons. Mais sa proposition, aussi intéressante aurait-elle pu être, ne m'enchante pas. Parce que de un, je suis quand même fidèle à ma famille -enfin mon frère aîné dans la configuration actuelle des choses- et de deux, les ''grandes choses'' ça m'a jamais intéressé, d'autant plus que je ne considère pas comme un talent, quelque chose qui n'a même pas servi à protéger ceux que j'aime...enfin, ça fait un sujet de discussion au moins...

« L'intérêt que je porte à ta proposition est au même niveau que l'appréciation que j'ai à l'égard du nouvel arrivant qui est en table une. Soit aucun. »

Sur ces mots, je désignais un certain hypocrite négociateur du doigt...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mikkelsen

avatar


Second avatar : Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mer 22 Fév - 15:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La déception que je ressenti face à ce refus ne fut que de courte durée. En effet, elle fut bien vite remplacée par une sorte de jubilation au moment où j'appris que l'autre n'était pas plus aimé que moi. Une réaction puérile mais pour ma défense, cela faisait toujours du bien de savoir que quelqu'un qu'on apprécie pas n'était pas apprécié par d'autres personnes. Il était même haï par Yuugure vu la façon dont il parlait de lui et dont il le regardait. Quelque chose qui m'arrangeai grandement...

Avec un sourire en coin, mon regard fit la navette entre Yuugure et Naoshiri, tandis que mon esprit commençait à fomenter des plans contre le troisième année. Puis je me levai et déplaçai ma chaise pour la mettre à côté du SHSL Sniper, me servant en chocolat sur le chemin. Une fois installée, je m'adressai à lui d'une voix calme.

- Écoute Hikaru - je peux t'appeler Hikaru, n'est-ce pas ? - si tu as un soucis avec ce type, je peux t'aider. Le fait que nos deux familles soient opposées ne devrait pas causer de soucis.

Je fis glisser vers lui la moitié des chocolats que j'avais pris.

- Je suis sûre qu'à nous deux, tes ennuis n'existeront plus.

Je pris un des chocolats qui me restai et en prit une bouchée avec nonchalance.

- Bien sûr, j'attendrais quelque chose en retour.


By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mer 22 Fév - 17:19

Le goût de la mort...ou pas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bon, maintenant que j'ai dit ça, il faut que je pense à écrire mon testament moi...et vite, parce que ce n'est qu'une question de temps avant que Nakagawa ne me bute. Alors cher Seïa-onii-chan, sache que je ne suis absolument pas désolé pour tout ce que je t'ai fait entre monopoliser MA sœur et dévorer les sucreries qui te faisait envie, mais j'en ai une réserve toute neuve dans l'oreiller droit sur lequel je ne dors jamais, et Mitsuki-onee-chan utilise le gauche pour planquer les pulls qu'elle t'a piqué ! Mes dernières volontés auraient été de la voir se réveiller, et de t'énerver une dernière fois. Ah oui, et aussi d'apprendre la modestie à Naoshori, mais je vais partir avant de faire tout ça, et peut être que c'est pas si mal, alors, au revoir tout le monde je suppose, la mort m'attend, et la voilà qui approche, dommage qu'elle doive s'appeler Nakagawa...

Comment ? Je suis encore en vie ? Elle est juste à coté de moi avec des chocolats...j'imagine déjà la tête de l'homme masqué si il nous regardait, il serait sûr qu'un couple se formait, mais je crois que si on est partenaires, on sera juste partenaires dans le crime, car visiblement, ce qui ma sauvé la vie, c'est qu'on déteste tous les deux la même personne, Naoshori. Ça m'arrange, car les ennemis de mes ennemis sont mes amis, ce qui fait que j'écoute attentivement ce qu'elle me dit en lui jetant un regard, car même si personne ne prête vraiment attention à nous, faudrait pas que ça commence. Clairement, je me moque un peu de l'opposition de nos familles, du moment que la sienne ne s'en prenne pas à la mienne. Et oui, à deux, ce sera plus facile de lui rabaisser son ego, je suis sûr que comme moi, elle a quelques idées. Ainsi je mis les mains dans mes poches mais ne pus trouver qu'un stylo. Par chance, un emballage de bonbon pouvait faire office de papier sur lequel je notais mon numéro de portable et mail, avant de le garder pour moi, faut déjà que je m'intéresse à la dernière partie avant d'aviser à lui donner mes informations.

« Le prix à payer pour lui apprendre l'humilité ? »

Parce que je parlais très bas, ma voix pouvait sembler sèche, cependant, elle trahissait mon intérêt face à sa proposition...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Mikkelsen

avatar


Second avatar : Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Jeu 23 Fév - 16:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Satisfaction. C'était ce que je ressentais à l'instant présent, un sourire se dessinant sur mes lèvres. Pas un sourire sarcastique comme j'avais l'habitude de faire mais, un sourire badin, presque innocent. Alors oui, l'innocence et moi, cela faisait deux mais, il aurait été stupide de perdre le peu de confiance qui venait d'apparaître chez le sniper. Alors l'amabilité devait être au rendez-vous. C'était quelque chose que j'avais appris lors de ma formation. Il n'y avait que deux moyens pour se faire respecter et avoir la loyauté des autres. La peur ou la gentillesse. Le problème avec la peur, c'était que certains pouvaient créer un groupe et tenter de renverser la personne au pouvoir car ils ont assez de craindre pour leur vie ou bien, certains pouvaient éviter d'avoir affaire avec une personne effrayante. Le problème avec la gentillesse était que trop de gentillesse pouvait conduire à de l'insolence si une personne venait à confondre qui était en charge et qui ne l'était pas. Par conséquent, j'en avais conclu que j'avais besoin des deux. Être quelqu'un de plus ou moins gentil au départ et si les choses venaient à se gâter, montrer qu'il n'était pas sage de s'en prendre à moi.

- Ne t'inquiètes pas, ce n'est pas quelque chose qui te fera regretter ton choix.

D'un mouvement de tête, je lui fis signe de regarder Naoshori.

- Et puis, ne serait-il pas merveilleux de le voir perdre son sourire stupide ?

Je pris de nouveau un chocolat, faisant une pause pour le laisser imaginer ce scénario.

- S'il y a une chose à savoir sur moi, c'est que je tiens mes engagements. Si tu choisis d'être mon allié, je ne tenterai pas de planter un poignard dans ton dos.

Par contre, ce n'était pas sûre que je ne le ferais pas si tu refusais ma demande...

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Naoshori

Egocentric Genius

Egocentric Genius
avatar


Second avatar : Ultimate ??? Messages : 228
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Table 4    Jeu 23 Fév - 18:14

Les conversations étaient diverses, certaines plus fleuries que d'autre, mais il était temps. L'homme prit le micro et annonça:

"Pour la table 4 on va partir à la table 1! Et on va dire.... Emi tient!"

(Comme au premier, je laisse un post pour clore qui doit être fait par celui que devait poster)

----
HRP : Un certain quelqu'un se permet des frivolité :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Dim 26 Fév - 15:13

Partners in crime. Prologue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas regretter mon choix, je n'en suis pas sûr, car lorsqu'on ne m'annonce pas ce qui est important, ma réticence se fait sentir alors que je mis la main dans la coupe pour prendre quelque chose et là, jackpot, un mame daifuku !! Que je me mis à dévorer pour passer ma mauvaise humeur, sinon, ça aurait clairement été la fin pour moi, parce que je suis persuadé que si je roule pas en son sens, je suis fichu, enfin, je dis ça, mais je ne suis pas du genre à trahir mes paroles, mon frère pourra en témoigner. Cependant, c'est vrai que voir Naoshori humilié serait un beau spectacle, ce qui rend les choses plus compliquées à refuser, mais dans un événement qui implique la rapidité, je ne peux pas lui parler plu longtemps. Et ce cher homme masqué qui me rappelle étrangement un manga de jeunes filles dont la transformation consistait à changer d'uniforme scolaire pour un autre uniforme scolaire vint me le rappeler. Semblait-il que j'étais coincé ici, à voir les gens aller et venir, mais ça me va. Alors je me contentais juste de fourrer dans la main de Nakagawa mes coordonnées avant qu'elle ne se lève.

« On en reparle dès que possible. »

Telle fut ma réponse avant qu'on ne soit séparés. J'espère qu'on avait pas l'air de fomenter quelque chose de terrible, et encore moins que notre cible nous ait remarqué, de plus, j'espère vivement que ce n'est pas lui qui va se pointer. Mais la chance m'a souri, et je ne pus m'empêcher de me sentir soulagé lorsque je vis que j'allais devoir passer un moment avec Takebashi. De tous ici présents, c'est celui avec qui je m'entends le mieux, même si je suis certain que ce n'est pas réciproque, qu'il me donne l'impression d'être pire qu'un gringalet -ce qui ne s'est pas arrangé avec ma récente perte de poids- et qu'il doit en avoir marre de m'emmener à l'infirmerie à chaque fois que je m'écroule en plein cours. Pourtant, de ce que j'ai eu comme interaction avec lui, c'est un gars sympathique, calme, posé, et d'agréable compagnie, à mes yeux bien sûr, mais c'était, dans cet événement, la meilleure configuration sur laquelle je pouvais tomber, en dépit du fait que sa présence ici était fort étrange. Encore un coup de Naoshori pour sûr, je suis désolé pour toi Takebashi, tu vas devoir te coltiner ma sale tête et ma mauvaise compagnie, en espérant que tu ne trouves pas le temps trop long...

« Bonjour Takebashi, dis-je en essayant de mettre un sourire sur mes mots à défaut d'en avoir un sur le visage, je suppose qu'on t'a inscrit à ton insu toi aussi ? »

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Dim 26 Fév - 20:56

Enfin, un compagnon de galère!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après une discussion HAUTEMENT passionnante qu'il a pu avoir avec un inconnu qui a eu un grand total de ZERO mot prononcé, et une odeur incroyablement nauséabonde de temps perdu, Kaito pouvait ENFIN sortir de cet enfer de silence. Et tout ça pour se retrouver avec qui? Il ne le savait pas. Mais s'il avait su, il aurait été plus... réjoui. Car ce fut nul autre qu'Hikaru Yuugure, son camarade avec qui il s'entend le mieux. Et dés qu'il comprit, il était plus content que jamais. Bien que le visage restait comme bloqué sur une seule expression.

-Salut Hikaru.

A peine a-t-il dit ça, il prit un chocolat. Enfin, un peu de dégustation. Il n'a pas bu un seul verre là-bas, à attendre la réaction de l'autre personnage. Enfin, c'est du passé, et le chocolat est aussi bon que la surprise est agréable. Et la surprise l'est énormément. Il le regarda de ses yeux aussi ennuyés, mais il y a une petite étincelle: celle d'enfin avoir une discussion normale.

-On est dans la même galère, Hikaru, je vois.

Il continua à manger des chocolats. Ils étaient bon. Pourquoi les gaspiller, alors qu'ils sont bons? Enfin, iil les mangeait avec parcimonie, un par un, avec une lenteur et un calme presque olympien. Il regarda à nouveau Hikaru. Il devait travailler au moins sa discussion. Il se saisit d'un chocolat, apparemment aromatisé au citron, et le déposa devant le tireur d'élite. Puis, il se mit à parler.

-Essayons de faire simple et pas ambigu. Tout va bien, Hikaru?

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Dim 26 Fév - 21:48

Agréable compagnie...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On ne dirait pas mais malgré tout, ce n'est pas la boule de riz fourrée aux haricots rouges que je viens d'engloutir il y a quelques secondes qui m'a rendu de meilleure humeur, c'est surtout l'idée d'avoir une conversation avec quelqu'un que j'apprécie sans avoir l'impression de risquer ma vie ou de déranger qui est derrière tout ça. Mais les muscles de mon visage se complaisaient dans l'expression d'une fatigue créée par ce que je traînais depuis des mois, en dépit du soulagement que j'éprouvais à le voir. J'espérais lui aussi, qu'il n'était pas déçu de me voir, mais je serai presque content de voir qu'on est dans la même galère, et à vrai dire, j'espérais un peu qu'on se retrouve, et je me suis presque inquiété lorsque j'ai vu son premier partenaire, un type du même genre que Naoshori, mais qui ne semblait pas tant s'entendre avec lui, je pense que Nakagawa essaiera de le rallier au projet « destruction d'ego surdimensionné. » vu qu'elle va le rejoindre, à voir en tout cas. La tension qui y régnait était aussi palpable qu'un mochi, mais par chance, il semblait bien plus calme, tant mieux, je crois que comme ma sœur, je n'aimerais pas le voir énervé...

Et là, la question qui fâche alors que je pris le chocolat que Takebashi me tendait. Vu les fois où il m'a emmené à l'infirmerie, je crois que c'est pas trop la question à poser, de un, parce que j'évite toujours la question, mais que de deux, face à lui, j'ai énormément de mal à mentir, enfin je ne sais pas mentir de base, mais j'arrive toujours à esquiver ce genre d'interrogations qui me mettent plus mal à l'aise qu'on ne le croit, puisque ça fait longtemps que je suis incapable de dire ''je vais bien'' en le pensant sincèrement. Mon camarade est cependant cette exception qui confirme la règle, et qui me met tellement à l'aise que ça me met mal à l'aise...je ne sais pas si c'est très clair enfin, je mis le chocolat dans ma bouche avant de tiquer. J'avais pas prévu le citron, même si c'était pas désagréable, ça avait le mérite de réveiller un tantinet. Ça me permettait de faire un peu attendre la réponse mais pas de beaucoup, juste de quoi formuler un truc construit, et qui me fait pas partir en sucette. Le regardant, je repris quelque chose au hasard, et ma main touchant un paquet, je le pris, en répondant à mon camarade.

« Il n'y a rien d’ambigu entre nous et encore heureux ! On va dire que ça aurait pu être pire, et toi ? »

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Mar 28 Fév - 18:28

Quand la vie te donne des citrons...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Hikaru Yuugure lui a toujours paru... Bizarre. Non pas qu'il soit étrange, mais il y a quelque chose qui l'a toujours laissé perplexe. En général, il est assez rude avec les autres, mais avec Kaito, c'est tout à fait différent. Il est plus posé, plus sympatique... Et, évidemment, ça rend le jeune artiste curieux. Qu'est-ce qui lui pousse à être plus appréciable avec lui qu'avec les autres? Enfin, n'y allons pas de manière brute, voyons...

-Bien heureusement.

Il prit alors une pause, pour répondre à la question du tireur. Comment dire... Le speed dating commençait de manière catastrophique? Déjà qu'il ne voulait pas y aller, et que, malgré son rechignement, il a fait des efforts pour être plus "normal", il a commencé avec le maître des masques, qu'il aurait traité de tous les noms imaginables s'il le voulait, et une personne si stoïque qu'il a fait passé le moment avec Junpei comme un sacro-saint moment de plaisir, c'est dire.

-Moi, c'était une catastrophe.

Il reprit ses chocolats un par un. Il n'avait pas vraiment d'idées de quoi parler. A part peut-être de la seule malheureuse fille du groupe... Emi, c'est ça? Juste une camarade qu'il a croisé de temps en temps en classe et dans les couloirs, sans plus. Alors, avant de discuter avec elle, et surtout parce qu'il ne savait pas quoi aborder, à part évidemment du comportement du jeune homme envers lui, essayons de parler d'elle.

-Comment c'était avec elle?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mar 28 Fév - 19:52

Agréable compagnie
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lors de mon déménagement à Shizuoka, et notamment lorsque j'ai changé d'école, j'ai très vite appris à répliquer aux piques qu'on me lançait, et à tenter de me défendre si nécessaire. C'était aussi bien pour ma santé mentale que par détestation de ces types et surtout pour moins déranger ma sœur, qui venait toujours me chercher, me défendre, et me remonter le moral. Je voulais lui montrer que je n'étais pas qu'un faiblard, même si ça ne portait pas toujours ses fruits, et puis, j'avais hérité de son habitude de l'honnêteté radicale, mais sans prendre des gants, j'ai toujours estimé que ça nuisait à la vérité. Je quittais alors le paquet que j'avais atteint pour prendre un bonbon supplémentaire. La compagnie de Takebashi m'avait toujours paru aussi agréable que douloureuse sur certains points, mais la raison était la même, et je ne voulais pas en parler maintenant, où j'étais reparti pour chialer. Et vu comment ça c'était passé précédemment de ce que j'avais pu voir, je n'avais clairement pas envie d'empirer son humeur. Il ne le méritait pas après tout.

Mais sa réponse me confirma ce que je savais déjà, il ne s'était pas amusé le moins du monde. Enfin, c'était difficile de s'amuser de base dans un truc auquel on a pas voulu participer, mais si en plus on se retrouve avec des personnes qu'on ne peut pas blairer, il y a de quoi te ruiner l'humeur pour un bon moment, alors je ne sais pas qui était les deux autres, mais je crois que si je m'étais retrouvé en face de Naoshori dès le début, je n'en aurais pas mené bien large...bon, disons-le, seule ma carrure de gringalet m'aurait retenu de recourir à la violence pour lui refaire le portrait en effaçant ce sourire supérieur ! Et là, il aborde le sujet Nakagawa. Alors là, comment dire...vous voyez la tragédie Roméo et Juliette, bah c'est PRESQUE pareil ! Deux familles ennemies, mais pas d'histoire d'amour malheureuse à l'horizon et tant mieux. Juste imaginer Nakagawa me sortir « Hikaru ! Pourquoi es-tu Hikaru ?! » me donnerait presque envie de gerber tout ce que je viens de manger et qui aura empêché un éventuel malaise de se pointer. Mais ça reste quand même mieux que de frôler la mort je crois.

« Outre le fait que j'ai cru y passer deux trois fois ? »

Et encore, je crois que si je ne détestais pas Naoshori, je ne serai plus là pour en parler enfin...

« Mais bon, la troisième fois fut la bonne, enfin, je ne sais pas ce que tu en penses mais... »

Bravo Hikaru, tu maîtrises à merveille l'art de t'enfoncer dans le malaise...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Mar 28 Fév - 20:36

Prendre plaisir du moment... Si possible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kaito a bien ressenti le malaise qu'il avait provoqué en évoquant Emi. Ca veut dire qu'il y a un truc qui s'est passé entre les deux, mais, bon, ce n'est pas de son ressort... Pour le moment. Il verra avec l'intéressée. En tout cas, l'important, c'est Hikaru, son camarade, et probablement l'un des seuls qu'il considère assez sympatique pour considérer comme un ami, une présence appréciable entre deux travaux artistes ou des séances improvisées de Parkour...

-Je comprends, je ne vais pas continuer.

Le revoilà reparti dans ses réflexions. De quoi peut-il bien parler? Il pourrait barber les gens avec ses peintures à l'acrylique, qui, bien que fascinant à ses yeux, reste du vandalisme pour tant d'autres. Et le Parkour... Bien qu'il lui a permi de parler avec lui, ce n'est pas le meilleur moyen de commencer une discussion, non? Enfin, voilà que surgit le spectre de l'absence de paroles. Génial, voilà qu'il va pourir la soirée d'Hikaru encore un peu plus. Il lâcha un soupir, et se retourna sur lui.

-C'est dur, ce... speed-dating.

On pouvait ressentir chez Kaito un soupçon d'hésitation, ce blocage quand tu n'as juste aucune idée de comment faire telle ou telle action. Il baissa le regard, joua avec ses pouces, et ne prenait même plus de chocolat. C'est la première fois que Kaito montrait... de l'insécurité. Et bien qu'il faisait tout pour rester calme, son état était perceptible. C'est ce que tu gagnes à être quelqu'un de pas bavard, se dit-il à lui-même en se pinçant métaphoriquement la joue...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mer 1 Mar - 1:30

Agréables souvenirs douloureux...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ce n'est pas grave. C'est ça que de mettre deux clans opposés ensemble. »

Je me maudis pour le coup. Tuer la conversation, mode d'emploi, parler de mes mésaventures avec ma camarade. Bon d'accord, on va peut être trouver un terrain d'entente mais le fait est que l'héritière d'un clan de la mafia ne fait pas l'affaire avec un petit frère de policier, et que ça aurait pu partir en sucette ! Ça ne l'a pas fait, certes, mais j'ai eu chaud comme pas permis ! Je m'en suis rendu compte en voyant Nakagawa renverser la table où elle se trouvait. Bon sang, j'ai eu énormément de chance de ne pas avoir eu affaire à sa fureur.

Qu'importe, je vois Takebashi comme je ne l'ai jamais vu, il ne semblait pas forcément à l'aise, mais dans un événement qui exige la communication, on est très mal placés pour ça. Dans mon mal à l'aise, je remis la main sur le paquet que j'avais touché plus tôt. Bonne nouvelle, j'avais réussi à prendre un paquet de konpeitos, j'adorais la forme de boules à piques qu'on donnait au sucre, mes préférés étaient les blancs, et justement dans le paquet, il n'y avait que ceux là. Car même si ils avaient tous le même goût, je préférais les blancs notamment parce que c'était la couleur préférée de ma sœur, d'où la mauvaise nouvelle. Je connaissais trop bien la marque, et elle me rappelait trop de choses...c'était une marque qui avait du succès à Shizuoka, ce n'était donc pas compliqué pour ma sœur d'en trouver à la boutique du coin. Mais jamais elle n'en mangeait, elle n'aimait pas ce qui était sucré, conséquence de tout le café qu'elle ingurgitait à l'époque sur ordre paternel, alors c'était pour moi qu'elle en prenait, parce qu'elle savait que je les adorais, comme j'adore ma famille.

C'était pas la meilleure période de ma scolarité, j'en conviens, mais Mitsuki-onee-chan venait toujours me chercher après les cours, dès la première semaine où je ne pouvais pas lui cacher combien je regrettais d'être le seul de la fratrie à ne pas prendre de cours par correspondance. Nos pères avaient réussi à me scolariser en dépit du fait que j'étais élevé par un couple homosexuel, mais mes camarades y voyaient un sujet de moqueries et rabaissement quasi constant. J'étais assez seul à l'époque, alors que dans ma ville natale, j'arrivais à bien m'entendre avec tout le monde, alors elle venait, elle me rassurait, me défendait la plupart du temps, si bien qu'en voyant comme elle savait se battre, ils s'étaient tus, et après, elle m'emmenait au parc avec ce paquet qu'elle m'achetait, et on rentrait lorsque j'allais mieux.

« Désolé Mitsuki-onee-chan...je ne cause que des problèmes pas vrai ?
-Ne dis pas ça s'il te plaît Hikaru-kun, c'est normal que je sois là pour mon petit frère !
 »

Et moi...quand est-ce que je pourrai te rendre la pareille...Mitsuki-onee-chan ? J'en ai tellement marre d'être aussi minable comparé à toi...pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu es si loin de moi depuis tout ce temps ? Depuis plus de deux ans...est-ce que j'étais un si pathétique petit frère ? Et voilà que je chiale, quelle plaie....séchant mes larmes très rapidement en secouant la tête, je jetai un nouveau regard à Takebashi qui venait de couper le fil de mes pensées, je l'en remerciais.

« Assez oui...mais...je t'apprécie sincèrement Takebashi, ça me fait plaisir d'être avec toi... »

Simple et pas ambigu ? Je crois que c'est raté, et pas qu'un peu. Quelle plaie...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Mer 1 Mar - 21:28

Tu es beaucoup trop sympa, toi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand la vie de famille était encore calme, Kaito était le grand frère aimant, capricieux sur les bords, mais toujours là pour aider. Bien que lui-même ne comprenait pas toujours les travaux qu'on lui donnait. Encore aujourd'hui, elle l'appelle de temps en temps, pour prendre des nouvelles, toujours s'inquiéter du manque de parole qu'il exprime, mais aussi demander des explications à des problèmes dont l'artiste ne se souvient presque jamais de la solution. Déçue, elle finit son appel par un message similaire à chaque fois.

-N'oublies pas de dormir entre deux travaux, Kaito. A plus!
-Je n'oublierai pas, petite soeur. A la prochaine.

C'est le seul moment où Kaito est vraiment gai. Enfin, comprenez-le, il est avec une classe dont un de ses camarades n'a pas hésité à marquer au feutre indélébile son nom, et sûrement celui d'Hikaru, pour un événement qui pompe très littéralement la vie des deux. Il nota la crise de nerf d'Emi. Espérons qu'elle ne joues pas les pourries gâtées avec lui, soupira-t-il entre deux chocolats. Car oui, il a réussi à se calmer.

Et ça, c'est à Hikaru qu'il le doit. Bon, le message pourrait mal passer à des oreilles indiscrètes, enfin, il l'a réellement apaisé. En fait, il lui a rappellé quelqu'un... Quoi, vous pensez que la petite soeur était apparue pour remplir? Non, en fait, Hikaru, sur certains points... C'est elle. Il ne pouvait s'empêcher de tapoter la tête du petit gars en face de lui, de manière fraternelle, et sourit un peu plus... normalement. Comme si son ami le vent venait lui tapoter l'épaule.

-Tu me rappelles quelqu'un, Hikaru. Restes comme tu es.

Profitez-en... Ca sera l'une des rares fois où il agira de manière plus humaine.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Yuugure

Maître de la CB

Maître de la CB
avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Mer 1 Mar - 23:59

Merci...mais...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je finissais toujours comme ça dès que je repensais à ma famille, que ce soit mes pères, mon frère ou ma sœur, j'en venais à la même conclusion : non content d'être le benjamin, j'étais aussi le dernier des boulets. Soyons clair, le premier point, je l'acceptais, j'en ai même profité plus d'une fois pour monopoliser l'attention de MA sœur et narguer mon frère avec. Sauf que le second, je m'en serais bien passé, et aisément même. Est-ce que les deux faits étaient liés ? J'ai toujours pensé par la négative. Mais est-ce qu'il est vraiment possible de les séparer ? La réponse était moins tranchée de ce coté, et ça m'énervait prodigieusement. J'aimerais pourtant bien croire que c'est le cas...

Mes pensées furent coupées par un atama-pon. Il n'y avait qu'une seule personne en face de moi pour me faire ça, et j'étais surpris. Jamais j'aurai pensé un tel comportement, et levant mes yeux encore humides, je pus le voir me sourire de manière très...fraternelle, probablement qu'il a un ou plusieurs cadets chez lui, je ne me suis jamais penché sur la question de sa famille en fait. Mais ça suffisait pour que je pleure à nouveau, comme si toutes les larmes versées jadis ne suffisaient pas. J'essayais de les sécher, mais quelques mots finirent par me faire abandonner l'entreprise à laquelle je me livrais. Pourquoi ? Pourquoi il faut que tu sois aussi gentil ? Je ne le mérite pas, je suis un boulet, un bon à rien, un assassin même. Je ne sais pas qui je te rappelle, mais je ne veux pas rester comme ça. Je suis venu ici pour changer, et tu viens de me le rappeler. Je suis venu ici pour avoir de belles choses à raconter à ma sœur quand je la reverrai. Pour arrêter de sombrer. Pour...retrouver l'envie de vivre et ne pas répéter ma connerie de jadis...

« Toi aussi...tu me rappelles quelqu'un Takebashi, confessais-je entre deux sanglots, c'est toi qui doit rester ainsi...moi...je dois changer...et m'améliorer, finis-je en séchant enfin mes larmes pour lui destiner un sourire reconnaissant, merci infiniment Takebashi, de me rappeler que je dois vivre. »

Ma main gauche partit instinctivement serrer mon poignet droit, comme à chaque fois que j'y repensais...mais...est-ce que j'étais vraiment...autorisé à vivre malgré tout ?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Naoshori

Egocentric Genius

Egocentric Genius
avatar


Second avatar : Ultimate ??? Messages : 228
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Table 4    Ven 3 Mar - 22:27

Alors que la discutions durait, l'homme masqué arriva à votre table et se pencha vers Hikaru et lui susurra à l'oreille:

"Il est l'heeeuure de changer, rendez-vous table 3!"

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Ven 3 Mar - 23:40

A la prochaine, mon ami...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comment dire? Je crois que ce moment, fut de loin le meilleur de tout l'événement pour Kaito. Parler avec Hikaru, apaiser son âme tout autant qu'il l'a apaisé de son côté, ça a permi à Kaito de respirer un tant soit peu. Et c'est ce qu'il fallait, un souffle d'air frais pour redonner des ailes à l'artiste, et peut-être permettre aux deux d'endurer l'épreuve avec plus d'apaisement dans l'esprit.

-Bonne nouvelle alors. Et tu n'es pas un boulet. Je suis sûr que, chez toi, personne ne le penses.

Alerte, dépassement de la limite de dix mots. Il se mordit la langue quand sa bouche fut fermé. C'est Hikaru, très bien, mais bon, 11 MOTS BON SANG! Tu t'es cru où, au salon de thé? Mon Dieu ce que tu peux être distrait, des fois, Kaito! Enfin, le moment de pensée interne se finit brutalement par le départ d'Hikaru. Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle à cela: la bonne, c'est que tu restes assis; la mauvaise, c'est qu'Hikaru part, sûrement pour se morfondre à nouveau. Kaito lui souhaita bien du courage d'un modeste geste de la main.

Maintenant, il attendait que son heure sonne à nouveau, et voilà qu'une figure encore inconnue s'approche. De par la carrure, il est le plus âgé des deux. Et c'est un autre gars. Enfin, bon, il fallait s'y attendre, à ça, vu la minorité féminine, sur l'instant. Il n'a rien sur cet individu. Au moins, il le découvrira. Peut-être serait-ce la seule bonne chose qui sortira de lui, néanmoins... Enfin, on sait jamais.

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihiko Fugaku

SHSL Kawaii ♥

SHSL Kawaii ♥
avatar


Second avatar : Messages : 118
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Table 4    Dim 5 Mar - 22:52

Interruption. On me parle. Mais ce n'est pas la personne désirée qui me parle. Excentrique. Il s'incruste. Il me parle. Il empêche mon interlocuteur de parler. Enfin, dans un sens. Rotation. Encore. Vraiment trop court. Ou peut-être suis-je trop lent. Qui sait. Ça revient au même, en quelque sorte. Dans tous les cas, je ne peux plus parler. On ne peut pas me répondre. C'est triste, en quelque sorte. J'étais curieux. Hypocrite? Peut-être. Mais l'appel du possible semblable résonnait avec moi. Et il aurait pu me nier une réponse. Plutôt, remise à plus tard. J'en prendrai note. Mais passons. Rotation. C'est à mon tour de partir. Encore. Ça ne me dérange pas. Au revoir. Plutôt que de lui répondre, je lui fais une simple révérence, silencieux. Son prochain arrivait, donc je ne devais plus déranger.

Départ. Arrivée. Déplacement. Le déplacement n'est qu'une succession d'états fixes et est donc néant en soi. Non, pas En-Soi. Enfin, vous comprenez. Je diverge sûrement. Et je déplais à Onee-sama, j'imagine. Je devrais lui demander si c'est le cas. Je ne voudrais pas causer de mal à ma famille. Mais bref. Arrivée. Quatrième table, quatrième rencontre. Plus 9 et c'est ma vie. Addition malchanceuse. Mais je ne veux pas y penser. Quatrième table, plutôt. Sucreries. Ce ne sont pas des fruits, mais j'y suis heureux. Heureux parce que ma famille serait heureuse. Enfants débordants de joie face à de telles gâteries. Onee-sama calme et douce, s'assurant qu'ils n'exagèrent pas trop. Enfin... Ce n'est pas le temps. Malheureusement. Je suis à la Kibougamine. Dans l'auditorium. Devant la quatrième table. Devant un nouvel interlocuteur. Inconnu. À nouveau. Mon regard est légèrement inquisiteur. Je fouille dans mon ElectroID. Comme toujours. Redondance. Répéter pour s'habituer. Devenir banalité. Ah. Voilà. Trouvé. Prénom. Nom. Titre. Mémorisé. Au moins, dans toute cette rapidité, j'aurai fait une part de mon travail. Connaître mes pairs. Mais passons. Je m'assois. J'observe. Je ne sais pas trop quoi dire. Ah, oui. Salutations. C'est le minimum.

-... Kaito Takebashi, SHSL Street Artist.

... Bonjour.


Au-delà de cela, je suis perdu. Non pas que mon interlocuteur me laisse perplexe. C'est la table. Une part de moi veut prendre des sucreries. Pour moi? Non. Pour eux. Leur faire un cadeau. Isolés comme ils sont, c'est une rareté. En quelque sorte. Je suis sûr qu'Onee-sama fait des efforts aussi. Mais passons. L'autre part? Ah. Elle réalise que ça serait particulier de prendre autant de sucreries d'un coup, surtout sans les manger. J'aimerais mieux ne pas avoir à expliquer cela. Désir de secret. Comme d'habitude. Redondance. Je m'en excuse. Du coup, je ne fais rien. Je préfère voir comment agira mon interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaito Takebashi

avatar


Second avatar : Messages : 248
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Table 4    Lun 6 Mar - 19:45

Le plus gros challenge de cet évènement
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Attends... La personne en face de Kaito est une machine, ou j'hallucines? Je veux dire, TOUT, tout dans lui sonne comme des séries d'engrenages ou de cartes-mères qui enchainent les actions sans volonté ni sentiment. C'est comme si son regard, ses gestes, même sa voix, était contrôlée au loin par une entité qui l'avait gardé sous son bras. C'est effrayant, cette pensée, tant et si bien que la confiance qu'il avait eu de sa discussion avec Hikaru s'envola comme le vent fait voler les feuilles de l'automne passé.

Parce qu'il sentait mal la réaction de demander le nom de l'individu en face de lui, il décide d'agir comme lui et de chercher son nom dans l'Electro-ID, un outil qu'il utilise rarement, mine de rien. Assez vite, il trouva son nom, en haut du panier. Akihiko Fugaku, SHSL Poker Face. Ah, ça explique la froideur dans le regard. Enfin, avant de parler, il prit une bonne respiration, parce que, bon, il a été destabilisé, bien qu'il l'a bien caché.

-Enchanté Akihiko, SHSL ... Inconnu, je vois

Une introduction simple et efficace. Le rêve de Kaito s'est réalisé. Passé le choc du comportement de Akihiko, la discussion était très sobre, et sûrement très plaisante pour le jeune artiste, amateur de simplicité dans les paroles, et encore un peu amer des 11 mots prononcés à Hikaru. Dans le silence de transition, Kaito proposé un chocolat au Poker Face, de manière sobre et efficace, sans sous-entendus. Espérons que la discussion sera aussi apaisée qu'escompée...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Naoshori

Egocentric Genius

Egocentric Genius
avatar


Second avatar : Ultimate ??? Messages : 228
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Table 4    Sam 11 Mar - 22:18

L'homme masqué prit son micro, ça allait être le dernier tour, le dernier pour trouver l'âme sœur!

"Allons allons! Si vous n'avez pas encore trouver l'amour il est grand temps, c'est parti pour le dernier tour! Kaito, tu vas à la table 3!"

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Table 4    

Revenir en haut Aller en bas
 

Table 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les debut de ma table de jeu .
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table
» Table pour Mordheim en projet
» Ma table de démo pour Mordheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: Event: Pink & Red Conference ~-