Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 11:50

Jack Travis "Le Fugitif" est à l'Académie?!



Ouais, exactement, moi, Jack Travis, le SHSL Fugitif, à mis les pieds dans l'académie Kibougamine en tant qu'élève, mais comme je devais m'en douter ma réputations est arrivée ici bien avant moi. Dès je j'ai avancé pour trouver mon chemin je voyais le regard des autres qui me fixaient, apparemment ils on des doutes sur le fait qu'il peuvent m'approcher ou non, en même temps vu ce que j'ai fait ça me semble pertinent.

J'ai avancé dans les couloirs en ignorant le regard des autres, je veut juste montrer que je ne suis pas une mauvaise personne, mais vu ce que les gens pensent de moi en majorité ça risque d'être très compliqué. Je me suis assis contre un mur une fois arrivé sur le toit en regardant les gens qui étaient présents et ceux qui passaient, certains m'ignoraient, d'autres me lançaient des regards qui signifiaient clairement qu'ils ne m'appréciaient pas trop.

Un soupire s'échappe de ma bouche, je ne pouvais rien y faire après tout, j'aurais du rétablir mon état mental avant de finir dans la démence, j'ai eu la chance de réussir à fuir de la prison, mais je suis recherché, et ça n'est aucunement une bonne chose pour moi, je ne veut pas retourner en prison, je veut montrer que je ne suis pas un monstre. Je reste donc assis au sol, contre le mur, les bras croisés, à attendre que le temps passe...

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Tezuka

♪ Jean-Michel(le) Bruitage ♥

avatar


Second avatar : Messages : 27
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 13:05



Ca a été rapide
Ft Jack et Mitsuki


Et voilà une nouvelle meeeerveilleuse journée, dans le monde en rose de Samuel-le. On commence la journée par jongler un peu avec les fruits du petit déjeuner, puis on passe la matinée à plus ou moins écouter les cours... Et durant la journée, oh joie ! Non pas un, mais deux nouveaux. Par contre qu'est-ce que ça va vite les rumeurs. Et que y en a un c'est un tueur, et que y en a une elle est muette, et que ça va etre un carnage, et que Sam iel fait vraiment chier... Oups, non, ça, rien à voir avec les nouveaux. Samuel-le soupire un peu, ils sont franchement mornes ici, pas un seul qui a le sens de l'humour. Enfin, l'un des nouveaux arrive. Le SHSL Fugitif.... ET BAH LUI AU MOINS IL A LE SOURIRE ! Et il repart vite vers les escaliers. Zut.

Samuel-le attends encore un peu jusqu'à trouver la deuxième nouvelle, une astronome. Allez, il est temps de faire bonne impression... Et sérieuse, pour une fois. Le brésilien-ne aux cheveux roses s'avance vers elle :

-Salut ! Samuel-le Tezuka, on est dans la même classe ! Oh t'en fait pas... On a été assez mis au courant pour ton mutisme. Si tu veux, je parlerais pour toi, je suis doubleuse. Ou doubleur. On s'en fiche un peu...

...Oh, tu es plutôt les étoiles tout ça hein ? Je vais te montrer le toit !


Iel lui fais signe de me suivre en riant, avant de passer dans les escaliers et monter jusqu'à la Cour Haute, comme iel aime l'appeler.  Ah, hors de l'atmosphère lourde des cours c'est bien mieux... Oh, et regardez qui est là. M.Sourire ! Sam s'approche en sautillant :

-Coucou ! Moi c'est Samuel-le ! Bienvenue chez nous ! ...Oh vous êtes tout les deux nouveaux ! Enfin je vous dis ça pour que vous soyez au courant. Ca va ? Vous aimez jusque là ?

Sam sourit de nouveau, son regard bleu se baladant de l'un à l'autre. Oh, et puis, vu l'heure... L'intersexe sort de son sac un paquet de chips et l'ouvre tranquillement, Pause casse-croute !
Code by Joy

_________________
"Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue" par Jules Renard

Au naturel, Samuel parle en #CC00CC...
Mais iel peut très bien vous voler votre voix~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 13:59

Premier jour, première colère ?


La journée commençait bien. Et pas qu'un peu. Arrivée devant l'établissement, il t'avait énervée. "Il", c'était le fils de ton parrain, devant t'accompagner. Lorsqu'il a appelé son père, il n'a pas pu s'en empêcher. Te lancer une pique, encore et toujours. Indirecte, comme à son habitude. Assez pour t'agacer prodigieusement. Et après, partir comme ça. Comme si de rien n'était. Presque comme si c'était la bonne entente. Quelle blague. Depuis des années, il a jamais pu te blairer. Ça a toujours été la guerre froide entre lui et toi. Défaite à qui frappe en premier. L'issue est encore inconnue. Mais t'en étais débarrassée. Pour un moment. Et après, ce première année. Ce gringalet de tireur sans manières. De quoi faire encore plus monter la mayonnaise. C'était à s'arracher les cheveux. Aucune politesse, ni éducation. Juste une grossièreté et rudesse sans faille. Et c'était un première année. Certes, elle venait d'être transférée. Certes, il connaissait l'endroit mieux qu'elle. Mais ce n'est pas une raison. Un peu de respect ne l'aurait pas blessé. Enfin, il semblait s'en sortir seul à ce niveau là. Ce n'était pas son problème. Son problème était qu'elle avait besoin d'air. Et vite, de préférence. Où ce serait l'explosion.

Bien évidemment, la jeune fille n'avait pas fini de s'énerver, et pour cause, il a fallu qu'une personne vienne encore l'interpeller, comme si le fils de son parrain et ce première année ne suffisaient pas, il a fallu quelqu'un de même pas foutu de voir que son humeur était loin d'être bonne, et pour tout dire, ce n'était pas arrangeant, d'autant plus qu'elle aurait pensé que personne ne se préoccuperait d'une simple astronome muette de surcroît, car elle était venue dans ce lycée, pour une bonne raison ; par chance, la personne dont elle n'arrivait pas à identifier le sexe avait eu la politesse de se présenter, car là depuis plus longtemps qu'elle, mais ce qu'elle appréciait moins, c'était l'offre, elle avait quand même un carnet pour ça, c'est ainsi qu'elle se contenta de s'incliner respectueusement avant de signaler l'inutilité d'un quelconque doublage en balayant l'air de la main ; puis elle le suivit jusqu'au toit, sous prétexte que c'était là qu'on la trouverait, et ce n'était pas faux, mais quelqu'un de visiblement ennuyé s'y trouvait avec comme signe distinctif, un sourire de l'ange ; étant donc coincée, elle se contenta d'un souffle en passant la mèche gauche de ses cheveux derrière son oreille.

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 14:24

Welp...



Je regardais tranquillement le ciel, cherchant uniquement à me poser un peu le temps avant de repartir pour visiter un peu l'établissement, je ne connaissait pas très bien les lieux, donc c'était la première chose à faire, manquerais plus que je me perde, ce serais un peu stupide, mais bon le repérage je sais faire, même si ce n'est pas ma spécialité, mon titre l'explique assez bien je pense. Je restait sans rien dire sous le ciel quand une voix ft résonance dans mes oreilles, et en me tournant en direction de la voix je fit face à une personne... dont je ne pouvais pas déterminer le sexe, ouais clairement, je savais pas si c'était un mec ou une fille.

-Coucou ! Moi c'est Samuel-le ! Bienvenue chez nous ! ...Oh vous êtes tout les deux nouveaux ! Enfin je vous dis ça pour que vous soyez au courant. Ca va ? Vous aimez jusque là ?

Mon regard est resté fixé un moment sur cette personne qui à rapidement ouverte un paquet de chips, puis le dit regard se détourna de son actuel centre d'intérêt pour regarder la personne derrière, une fille apparemment, c'est aussi une nouvelle si je prend en compte les paroles de l'autre, mon regard fixa de nouveau la personne bisexuelle, puis un soupire sortit de ma bouche et je me suis levé.

-je n'ai pas encore visité l'établissement, donc je n'ai pas trop d'avis pour le moment, mais j'ai une question... pourquoi tu t'attarde à parler avec un type comme moi qui est, sans rien cacher, recherché par les forces de l'ordre? Et aussi pourquoi tu l'a emmenée avec toi? Elle a pas trop l'air de bonne humeur...

effectivement, j'avais remarqué que la fille derrière n'était pas particulièrement d'humeur joyeuse, j'ai eu le réflexe de faire la remarque. Après cela j'ai mis mes mains dans mes poches, je regardais les deux l'un(e) après l'autre avant de préciser quelque chose à la personne au sexe indéterminable.

-je ne veut pas paraître offensant, loin de moi cette idée, mais ce résonnement manque de sens vous ne trouvez pas?

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Tezuka

♪ Jean-Michel(le) Bruitage ♥

avatar


Second avatar : Messages : 27
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 14:41



Ca a été rapide
Ft Jack et Mitsuki


Bon...Au moins, M. Le fugitif angélique répondait. Non parce que, avec deux muets... Enfin, oui, okey, Samuel parle beaucoup, mais faire la conversation pour 3... Mais non, le nouveau c'était redressé et avait répondu. Et, mais dis donc, c'est lui qui pose les questions ? En général c'est plutôt ceux installés qui font l'interrogatoire des nouveaux. Mais Samuelle écoute toutes les questions en mangeant ses chips, les yeux brillants.

Iel regarde la fille...C'est vrai qu'elle a l'air un peu grognonne. Me dites pas qu'elle à mal pris la blague sur le doublage ? C'était de l'humouuuur ! Rah, encore des rabat-joies qui sourient jamais c'est ça ? Que les gens sont tristes. Samuel-le reviens à celui qui parle en m'approchant...Et lui tends le sachet :

-Tu en veux ? C'est gout poulet ! Amie aux étoiles, pareil si tu en veux sers-toi ! J'en ai plusieurs d'façon.

Sam se ressert d'ailleurs, une grande chips, et l'avale rapidement.

-Sinon pour répondre à ton interview, Querido... C'est justement parce que les autres ont pas été sympa avec vous que je suis là. Je veux dire, A cette heure-ci y a pas grand monde là-haut, alors au moins, copine, t'es tranquille ici. Et pour toi, justement... Moi je m'en tamponne les parties intimes que tu sois recherché. Tu as l'air gentil comme tout.

Iel garde le sourire et étire son bras libre. En espérant que cette fois personne prenne quoi que se soit mal. Iel a même pas plaisanté !

-Bref, je veux juste que vous ayez tout les deux un accueil agréable. C'est déjà assez dur d'arriver en cours d'année, alors si tout le monde vous tourne le dos... Au fait, vu que le système ici nous juge plus par nos talents que nos identités...Je sais vos titres, mais pas vos noms. Vous vous appelez comment ? D'ailleurs, tu peux me tutoyer tu sais ? Et je suis pas du tout offensé-e... Il en faut BEAUCOUP pour me vexer !


En général, c'est même plutot iel qui tape sur le systême des autres avec son humour et son sourire presque permanent, et sans coupure comme le nouveau... Ouaip...Beaucoup trop triste ici.

Code by Joy

_________________
"Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue" par Jules Renard

Au naturel, Samuel parle en #CC00CC...
Mais iel peut très bien vous voler votre voix~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 16:56

L'heure des présentations.


Ton agacement exprimé, reculer était inutile. Tu observas plutôt. Tes congénères. La personne t'ayant accosté d'abord. Cheveux roses, teint mat. Facilement reconnaissable. Facilement repérable, par son caractère. Pas une mauvaise personne. Juste imbécile sur les bords. Mieux valait ne pas y penser. Déclinant son offre d'un geste de main, ton regard resta sur cette personne. Le genre à soigner l'ambiance. Le genre bruyant aussi. Ça risquait de ne pas te plaire. Correction. Ça ne te plaisait pas. Et tu avais tes raisons. Mais ça te connaissait. Question d'habitude sûrement. Mais ton avis n'était pas fixe. Tu préférais attendre. Comme souvent. L'autre maintenant. L'air ennuyé. Le regard lourd plutôt. Et visiblement, aucune estime de soi. Et recherché par les forces de l'ordre aussi. Street-artist, voleuse. Gangster, délinquant. Saboteur, fugitif. Manquerait plus qu'une Trafiquante de drogue. Bravo le respect du travail policier. Tu avais déjà vu ce regard aussi. Le genre de gars hanté par son regret. Mais qui veut avancer quand même. Contradiction que tu relevas sans la reprocher. Tu te contentais juste de noter. Histoire de prendre des repères. Mais plutôt réfléchi. Sûrement à cause de ce qu'il traîne. Ce regret. Et distant aussi. Tant mieux pour toi. Ce fut ta seule pensée.

Après cela, elle écouta plus attentivement ce que les deux autres avaient à dire, car elle n'avait pas l'intention de sortir son carnet trop vite, alors elle mit la main dans la poche de sa jupe pour en sortir le manuel électronique qu'on lui avait donné à l'entrée ; elle avait repéré quelques profils, comme tout à chacun, mais elle le regardait sans trop le regarder, cherchant vaguement à mémoriser les noms et visages des autres et ceux jusqu'à ce que la seule personne réellement sociable demande leurs identités : elle tiqua intérieurement à ce mot, mais elle n'en montra rien, préférant plutôt aller sur son profil ; car même si ça faisait trop d'informations à donner, elle ne voyait pas l'utilité de gaspiller encore de l'encre et du papier ; et puis, il y avait des infos faciles à deviner comme sa taille, vu que des trois, c'était la plus petite, et c'était vexant, fichu mètre soixante-sept va : alors elle s'approcha des deux personnes dont elle s'était tenue à une distance plutôt raisonnable tout ce temps, et s'inclina assez respectueusement, avant de montrer son Electro-ID sur son profil, qu'elle rangea quelques secondes plus tard avant de resserrer le ruban blanc nouant ses cheveux.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mar 13 Juin - 18:19

un commentaire très peu constructif



Je regardais l'autre à qui j'avais adressé la parole, et la seule chose qu'il/elle a su me répondre est une proposition pour prendre des chips... d'un geste de la main je refuse, je n'ai pas faim pour le moment. ce type était bizarre,
j'ai du mal à le cerner personnellement, y'a aussi l'autre fille derrière, elle garde une sorte de distance de sécurité pour le moment, j'eu la seule réaction de croiser les bras, le bisexuel annonça qu'il s'en foutait que j'était recherché, d'accord, pourquoi pas, mais par contre je suis contre son avis sur le fait que je sois "gentil comme tout", j'ai des doutes sur le fait qu'il soit au courant de ce que j'ai fait.

J'ai fini par reculer un peu en soupirant, je me suis mis à regarder le ciel de nouveau, je me suis perdu dans mes ppensées de nouveau, repensant à toutes les choses bonnes ou mauvaises que j'ai accomplies dans ma vie, mais c'est surtout les mauvaises qui revenaient en premier, je  devais prouver au monde que je ne suis pas un monstre. je reste silencieux un moment avant qu'il/elle ne demande comment on s'appelle, mon regarde redescend pour les fixer tout les deux, en haussant un sourcil, la fille qui restait en arrière plan s'est rapprochée pour nous montrer son profil, elle s'appelle Mitsuki, très bien, ça fait un nom de connu dans cet établissement, c'est déjà ça. Je met mes mains dans les poches de mon pull blanc avant de prendre à mon tour la parole.

-Moi c'est Jack Travis.

concrètement c'est tout ce que j'avais à répondre, je n'avais rien de plus à dire ou à faire à part attendre qu'il nous dise lui aussi qui il est...


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Tezuka

♪ Jean-Michel(le) Bruitage ♥

avatar


Second avatar : Messages : 27
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 16 Juin - 13:14



Ca a été rapide
Ft Jack et Mitsuki


Et beh, voilà, ils commencaient à l'apprécier ! Enfin, Sam pense, en tout cas les deux répondent ! La fille, en présentant son Electro-ID.... Ah oui. C'est vrai que Samuel-le ne pense pas toujours à regarder ça. Ca vaut pas le vrai contact humain quoi. Et l'autre réponds naturellement par Jack. Jack Travis. Samuel-le sourit immédiatement avec un petit hoquetement de surprise :

" C'est très mignon comme prénom ça, Mitsuki-chan. Et Jack, tu es Américain ? Ou Britannique ? J'adoooore Docteur Who, je peux jouer des épisodes entiers par cœur. Je sais même imiter les Daleks et les Cybermen, et sans filtre s'il vous plait.

Hem, moi, comme j'ai dit, c'est Samuelle. Mais certains m'apellent Jean-Michel Bruitage. Ou Jeanne-Michelle. Ca dépends de quel pronom ils ont choisi d'utiliser pour moi."


Ah oui, ils doivent pas être au courant les nouveaux. Mais ça fait parti du fun d'être un-e intersexe assumé-e, plutôt que de devoir choisir ou pire : avoir été forcé-e dès la naissance. Merci Papa et Maman pour avoir éviter ça !

"Oui, ce que je suis est un secret, alors je laisse les gens choisir les pronoms qu'ils veulent... Alors, à vos yeux ? Charmante jeune dame ou beau jeune homme ?"

Demande-t-iel en prenant la pose moquant légèrement les mannequins, une main dans ses cheveux roses attachés par une barrette brillante, l'autre main sur ses larges hanches. Dans tout les cas, c'est indéniable, iel est fabuloso. A l'humour bien sur. Franchement, vous pensez que quelqu'un comme Samuel-le peut se prendre au sérieux ? Naon... Même en assumant à fond son intersexualité, son don, et surtout ses farces, iel n'avait pas la grosse tête. Il faut pas quand tu passes la moitié de ta vie à t tourner en ridicule.

Code by Joy

_________________
"Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue" par Jules Renard

Au naturel, Samuel parle en #CC00CC...
Mais iel peut très bien vous voler votre voix~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 16 Juin - 14:42

Rester en retrait.


Jack Travis. Tu mémorisas aisément ce nom. Déjà entendu. Précédé par sa réputation. Rien de plus. Ça aurait été inutile. Au moins, il était revenu. Tu avais repéré qu'il pensait à autre chose. Mais tu faisais pareil souvent. Encore un constat sans reproches. Il attendait l'autre. Autre qui s'était présenté à toi. Pas à lui. Première sur sa route oblige. C'était normal. Règles de politesse que tu pratiquais sérieusement. Héritage paternel entre autres. Ne pas y penser. Ne pas divaguer. Ton regard scrutant les deux. L'intersexe parla à nouveau. Un honorifique de familiarité. Tu aimais peut-être. Tu n'aimais pas peut-être. Ça t'indifférait peut être. Rien ne fut montré. Mais pas de diminutif. Tant mieux. Tu haïssais le tien. Il donna un surnom. Du français sûrement. Tu connaissais l'anglais et le coréen. Couramment même. Pas le français. Tu prévoyais de t'y pencher. Mais pas tout de suite. Priorité. La définition correspondait. Et même, tu avais du retard. Le passé, encore. Il fallait rattraper. Pas obligé, mais utile. Utile pour la fin. À faire dès le début. Mais d'abord, connaissance. Connaissance de la scène. Des personnages. Prudence d'une nouvelle. Ou bien trait inné. Pas le moment. Attente obligatoire. Retrait. Presque repli stratégique.

La jeune fille resta sur ses positions, observant la personne prendre la pose, se moquant allègrement des mannequins, peut être même sans savoir combien leur vie était dure, combien ça avait été risqué, mais il s'amusait, pour sûr, et désirait que les deux autres y prennent part ; distraction de devinettes devant divertir débutait dans le doute du droit d'adhérer d'une discordante et débile déduction ; l'envie d'y participer n'y était point, contrairement à celle de lui reprocher son immaturité, mais il en fallait bien, des sourires innocents, auquel cas l'espoir se perdrait parmi ces regards baissés qu'on croirait commun de croiser au cœur des couloirs, ces dos voûtés comme s'ils en étaient venus à porter le poids du monde sur leurs épaules bien frêles pour la plupart, poids qui d'eux ne semblait se séparer, source ou cécité sous siège signé souffrance, et peut être même désespoir ; mais c'était bien tôt pour cette fin, d'autant plus que l'Académie de l'Espoir avait une étiquette à tenir ; ne rien tenter attise bien évidemment des soupçons, mais les dissiper paraissait facile pour l'instant, car tout repose principalement sur l'apparence, et celle-ci était trompeuse, raison pour laquelle elle s'éloigna de ses comparses en reculant de quelques pas ; rester en retrait lui convenait mieux, rester en retrait valait mieux.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Sam 17 Juin - 13:03

Réponse expéditive, vérité et ville du silence




Samuel... ou Samuelle, les deux étaient possibles d'après lui/elle, je gardais un sourcil vers le bas et l'autre vers le haut, plus je le/la regarde plus je le/la trouve bizarre... voir dérangé/e. Je sortit mes mains de mes poches en continuant de l'écouter raconter sa vie, jusqu'à ce qu'il nous demande si pour nous il était un "beau jeune homme" ou une "charmante jeune fille", j'ai conservé quelques secondes de silence suite à cette phrase, en prenant une expression l'air de dire "tu te fout de moi?", puis un soupire s'échappa de mes lèvres, et enfin une réponse de ma part, c'est ce qu'il/elle voulais non? Hé bien il/elle est servi(e)

-Pour moi tu est un transexuel un peu dérangé et un peu immature pour un espoir de la nation... pas grand chose à dire de plus...

Certes, c'est un peu expéditif comme réaction à sa question, mais au moins je suis sincère. Je n'ai jamais été un menteur, je ne vois strictement pas l'utilité de le faire, de toute manière la vérité derrière chaque mensonge sera découverte un jour. Mentir, ce n'est que retarder l'inévitable découverte de ce qui est vrai, et de toute manière autant dire une vérité douloureuse que mentir et laisser les autres découvrir une vérité qui sera sur le coup plus douloureuse que si elle avait été annoncée plus tôt.

Un mouvement se fit dans mon champ de vision, mon regard fut attiré par ce mouvement, la fille qui restait en retrait à augmentée sa distance de sécurité, peut-être qu'elle n'était pas très optimiste à l'idée de rester avec nous, je peux comprendre avec l'autre intersexe qui se croit tout permis. Je me mis à reculer à mon tour pour m'asseoir contre un mur de nouveau, en fredonnant une petite musique, celle que je fredonnais quand j'était enfermé ou que j'avais perdu les pédales.

HRP:
 


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Tezuka

♪ Jean-Michel(le) Bruitage ♥

avatar


Second avatar : Messages : 27
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 23 Juin - 11:39



Ca a été rapide
Ft Jack et Mitsuki


Eeencore un flop. La jolie fille n'essaye même pas, même elle recule. Message compris, ta sympathie, elle l'emmerde. Bien, va rejoindre le clan des grognons, on a compris. La bonne humeur de Sam ne sera comprise qu'après sa mort. Jack lui, même s'il est aussi grognon et peu coopératif, daigne lui répondre. Une réponse très cash. Samuel-le lache la pose en riant, pas vexé-e pour un sou... L'habitude d'années de harcèlement, tu te fais une peau dure. A la place iel sourit largement :

"C'est la réponse la plus proche de la vérité que j'ai eu jusque ici. Même si je ne suis pas exactement trans...De toute façon, juste "transsexuel-le" c'est imprécis. Un-e transsexuel-le passe d'un sexe qu'on lui a attribué à son vrai sexe, avec ou sans traitement médicamenteux et opérations. Il y a donc toujours une identification binaire féminine/masculin. A moins que ce soit une transsexualité non-binaire, mais à nouveau dans ce cas le mot 'trans" ne suffit pas."

Cadeau, un petit cours LGBT. C'est gratuit servez-vous.

"Pour le reste tu as raison, je suis fou-folle, et je préfère laisser de côté la maturité. Je suis de l'élite artistique après tout, faut pas que je bride ma créativité avec trop de sérieux."

Et puis, les farces, iel y est si doué-e... Pourquoi en priver le monde ? Autant le-la forcer à se taire éternellement... L'ennuiiii. Finir aussi bougon et gris que le reste de l'école. Alors oui c'est pas une école comme les autres... Mais bougez vous que diable. La dépression ça ne se soigne pas en écoutant My Immortal tout seul dans son coin. Ouais, faut se forcer un peu, faut voir de l'aide... Mais faut pas se complaire dans un état larvaire et sombre sous prétexte que l'école est bizarre ou pire que tu es un élite. Tu as le droit de te sentir mal dans ta peau. Le droit de souffrir. Ca arrive à tout le monde. Et Sam en a justement assez de voir tout le monde se satisfaire de cette souffrance morose... Mais ce n'est pas avec eux qu'il pourra commencer la guérison de l'école. Sam soupire.

"Bon, je suppose qu'on ne sera pas ami-es... Je vous énerve déjà on dirait. Rassurez-vous. Les autres sont aussi tristes et sombres que vous. Désolé d'avoir dérangé avec ma bonne humeur."


Samuel-le sourit un peu en saluant, et se dirige tranquillement vers les escaliers. C'est pas grave. Tout le monde peut se tromper, se ramasser. Il faut juste se remettre en selle...
Code by Joy

_________________
"Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue" par Jules Renard

Au naturel, Samuel parle en #CC00CC...
Mais iel peut très bien vous voler votre voix~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 23 Juin - 13:02

Quitte à se compromettre.


Sécurité. Dérisoire. Inutile. Oubliée. Voilà ton point de vue. La distance avait son sens. Pas celui de sûreté. Celui de retrait, d'observation. Tu ne préférais pas te risquer. Pas par désir de sécurité. Distance pour observer. Les étoiles lointaines. Tu t'y connaissais. C'était pareil avec eux. S'éloigner pour observer. Chasseur avec sa proie. Tueur face à sa cible. Infiltré dans sa mission. Comparaison qui faisait sens. L'intersexe à nouveau. Réflexion. Analyse. Pas d'utilité. Être ce qu'ils sont. Être eux. Ta réponse. Un jeu certes. Mais une introspection derrière. Juger par un sexe. Inutile. Comme le talent. Ça ne faisait la personne. Ça ne faisait son identité. Son identité faisait la personne. L'identité interne. L'identité personnelle. Que le jeu dure. Si ça lui plaît. Trait propre à sa personne. À son identité. Encore ce terme. Terme que tu ne semblais apprécier. Pas comme la franchise. Celle du fugitif. Tranchante. Peut être blessante. Mais tu fis un mouvement de tête. Approbation. Reconnaissance. Bon point pour lui. Le mensonge, solution de facilité. Solution risquée aussi. Poison redoutable. Doux puis amer. Destructeur même. Tu le détestais. Et si pratiqué pourtant. Camoufler la vérité. Encore un peu. L'espoir vain. Le désespoir déguisé en espoir. La véritable identité du mensonge.

Le discours prononcé ensuite fut d'un ennui certain, et peut être même blessant, car il est semble si facile pour eux de savoir qui ils sont, ennui dans le sens où ce n'était pas désintéressant, mais elle le savait déjà, famille oblige, et le visage de l'interlocuteur était plus important, à voir la solidité sur ce genre de domaine, appréciable si posséder un point faible n'était pas commun à tous, mais elle ne cherchait pas ceux de ses camarades pour le moment, il fallait qu'elle se concentre sur ce pourquoi elle était venue ici, raison pour laquelle elle pinça sa lèvre inférieure entre son pouce et son index gauche, réfléchissant au commencement, dans un environnement qui lui était encore inconnu, il était préférable de le faire vite, puis l'opportunité se présenta au travers d'une comparaison, et si chacun semblait porter son fardeau, ceux là semblaient avoir perdu leur volonté et non juste leur moral, la perche était tendue, elle allait la saisir tout comme elle sortit avec rapidité son carnet, écrivant tout aussi vite quelques mots, avant de venir intercepter la personne menaçant de partir, ce qu'elle arriva à faire en bloquant l'accès à la porte, pour lui montrer ce qu'elle avait écrit.

« ''Tu en connais la raison ?'' »

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Mer 28 Juin - 15:28

Welp...



On dit souvent qu'être sincère ça aide à se faire accepter, mais parfois cette même sincérité peux causer ton exclusion, la preuve, voila ce qu'il s'est passé quand je lui ai répondu. Il s'est dit qu'on ne pourrait pas être amis, c'est peut-être triste pour lui mais moi ce n'est pas la même, je sais que je n'ai pas d'amis et que je n'en n'aurais jamais, qui voudrais d'un fugitif comme ami sérieusement? Je regardais Samuel(le) s'éloigner et commencer à repartir avant de se faire intercepter, par qui? Par la fille de tout à l'heure, la muette. Je regardais les deux pendant un certain temps avant de m'avancer à mon tour, j'ai compris quelque chose, une chose importante qu'un criminel comme moi n'aurait jamais compris par le passé: ce n'est pas en restant seul dans mon coin que je vais avancer.

Je me suis donc rapproché des deux autres élèves avant de prendre la parole, toujours avec la même sincérité dans ma voix, cette sincérité qui à irritée l'intersexe.

-Je suis désolé, je suis du genre à dire la première chose qui me passe par la tête sans vraiment réfléchir à ce que je raconte, et quand j'ai dit que t'était immature je me suis un peu emporté.

je ne dit rien de plus pour le moment, je n'ai pas envie d'empirer les choses, je suis beaucoup trop sincère parfois, et trop direct aussi, il m'arrive de blesser les gens avec une sincérité similaire. Je fini mon intervention sur moi qui regarde fixement les deux avec les bras croisés, je vous assure que je serais pas en train de sourire si le dit sourire n'était pas taillé dans mon visage de manière permanente.


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Tezuka

♪ Jean-Michel(le) Bruitage ♥

avatar


Second avatar : Messages : 27
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 14 Juil - 15:05



Ca a été rapide
Ft Jack et Mitsuki


Alors qu'iel repartait en cherchant déjà quelle blague pourrait lui remonter le moral, Mitsuki se mit dans le passage, tendant son carnet. Sam se stoppe et fixe la page avec une question marquée. Précise et claire. Le temps pour l'intersexe de lire, que le souriant derrière s'excuse plus gentiment de sa clarté... Il pense vraiment avoir vexé le-a brésilien-ne ? L'étudiant-e aux cheveux roses se tourne vers lui en souriant :

-Ne t'en fais pas, tu avais raison. Je suis un-e terrible gosse, pardon si j'ai eu l'air vexé-e. Comme j'ai dit... Ca fait partie de ma profession. Ça me donne de l'énergie d'être idiot-e. Mais je peux tout à fait comprendre que tout le monde ne soit pas comme ça. Je peux même... Imiter les gens sérieux. Avoir l'air d'un type normal... Mais je m'y ennuie vite. Et promis, je n'utilise jamais les voix à mal. Je suis un-e rigolo-te, mais jamais cruel-le.

Voilà, au moins les choses sont mises au clair avec Jacky. On retourne à Mitsuki, on va pas l'oublier quand même. Surtout que ce qu'iel va dire va sans doute intéresser les deux.

-La raison, je suppose que tu parles de la tristesse des autres ? Il y a quelques raisons bateaux, des personnes présentes contre leur gré, ou bien la pression de leur famille ou du milieu autour d'eux à être parfait... Mais il y a aussi la raison cachée. Le Danganronpa...

Samuel-le sourit mystérieusement, de profil pour que les deux puissent en profiter -et puis ça se fait pas de tourner le dos à quelqu'un.

-Je n'ai pas pas participé au dernier alors je n'ai pas tout les détails... Mais grosso modo, vous avez entendu parler de ce qu'il s'est passé il y a 25 ans ? Il parait que on en a retrouvé des vestiges aujourd'hui... Et il y en a eu un récemment. Une simulation malsaine, de ce que j'ai compris... Je rejoindrais peut-être le prochain, ça me rends curieux-se. A supposer qu'on peut choisir... Enfin voilà. C'est le Danganronpa qui rends tant de personnes ici sombres, inquiètes... Vous devriez éviter d'approcher ça sans être bien préparé mentalement. Profitez de votre arrivée ! Amusez-vous ! D'autres questions ?


Sam retrouve son sourire léger, et même un petit rire, mais iel pense tout sincérement. Cette histoire pique sa curiosité, mais iel même à peur d'approcher ces rumeurs. Qui vivra verra, comme on dit.
Code by Joy

_________________
"Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue" par Jules Renard

Au naturel, Samuel parle en #CC00CC...
Mais iel peut très bien vous voler votre voix~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Ven 4 Aoû - 12:06

Progression.


Excuses. Inutiles. À tes yeux. Mais franches. Bonne chose. Une progression. Mais inutile. Fait avéré. Pas de rancune. Bon point. Tu connaissais. Un apprentissage. Le pardon. Son importance. Tu savais. Tu appliquais. Souvent. Pas tout le temps. Comme beaucoup de personnes. Rancune et pardon. Traits humains. Mais retour au sourire. Imitation surprenante. Méfiance semblant s'accroître. Méfiance retombant sans disparaître. Air sincère. Tant mieux. Un mensonge serait trop. Tous mentent un jour. Vérité non permanente. Toi aussi. Être ce qu'on est. Être ce qu'on est pas. Indispensable dans la vie. Certains s'en passeraient bien. Critique injustifiée. Critique inutile. Autant oublier. Oublier comme l'intersexe le fait. Occupé avec l'autre. T'arrangeant sans t'arranger. Pas d'attention certes. Mais pas d'informations. Pas de confirmation. Pas de progrès. Patience. Attente. Rien de plus à faire. Vigilance aussi. Toujours. L'habitude y joue. Tant de temps. Pour progresser. Avancer. Savoir. Curiosité absente. Intérêt présent. Questionner. Écouter. Voir. Comprendre. Savoir. Un début. Le début. Début d'une suite logique. Le reste serait évident. Le reste était l'après. L'après suit le début. Passage de l'un à l'autre obligatoire. Une seule solution. Solution logique aussi. Un seul mot. Seul mot concordant. Seul à pouvoir décrire. Seul terme correspondant. Un mot inéluctable. Progression.

C'est le profil de l'étudiant qu'elle avait intercepté qui signala la réponse attendue, mise d'abord en place par une de sorte de suspense semblant soustraire la sérieuse source de souffrance souveraine au sein de cette structure lui soutirant le souhait de pousser à la suite du discours, suite qui arriva, et qui l'empêcha de masquer un sérieux bien plus prononcé qu'à l’accoutumée, bien que cette lueur ne soit passée que quelques secondes le temps de l'effacer, la pensée y était, et pas qu'elle n'ait l'air d'en savoir long, mais ce fait semblait bien grave à en croire la personne au sourire bien étrange devant rajouter du poids à l'histoire contée, avant la reprise de son expression habituelle, or, ses sentiments n'échappaient à la jeune fille, après tout, la curiosité et la peur en piqueraient plus d'un, probablement que les participants actuels étaient soit des sceptiques, soit de ceux voulant malgré tout aider à la défaite du désespoir, soit ceux voulant comprendre l'état de leurs camarades, soit ceux qui ne connaissaient rien de ce qui les attendaient, et tout cela la fit pincer sa lèvre inférieure entre le pouce et l'index de sa main gauche, réfléchissant au point de s'absenter mentalement.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Travis

avatar


Second avatar : Messages : 57
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   Dim 6 Aoû - 16:22

A piece of me died on those dark days...




Il(elle) pense qu'il(elle) est un(e) salle gosse, l'idiotie et le fait de rire des choses fait partie de son talent, et comme c'est son talent il ne faut pas l'en débarrasser... l'inverse de moi quoi, j'essaye de me débarrasser de mon talent, je suis fatigué d'être poursuivi, d'être l'élite des fugitifs. Je veut recommencer à vivre normalement, sans avoir peur que les autorités me tombent dessus pour m'arrêter, je ne veut pas retourner en prison pour la troisième fois. Le fait de repenser à ça éveilla une sorte de traumatisme en moi, le souvenir de mon premier meurtre, je n'en parlerais pas pour qu'ils ne me prennent pas pour un monstre.

Il(elle) s'est mis(e) à imiter ma voix en parlant de reproduire les gens sérieux et normaux... Normaux? il (elle) me prend pour une personne normale? Mon talent prouve bien que je ne suis pas normal, et ce n'est pas pour me vanter de celui-ci, qui voudrais se vanter d'être un fugitif sérieusement? Personne. Il(elle) se mis à parler à l'autre fille, je la laissait parler sans intervenir, ne disant rien, je ne suis pas concerné.

Suite à cela il se mis à parler du Danganronpa, c'est vrai que j'ai déjà entendu parler de ce truc, ça s'est passé il y a 25 ans, des élèves enfermés et forcés à s'entre-tuer, un truc horrible quoi. Je l'ai regardé(e) fixement pendant qu'il(elle) parlait, puis j'ai pris la parole pour donner mon avis.

-J'ai entendu parler de ça ouais, j'était également au courant des simulations qui vont avoir lieu, j'en ferais partie d'après ce que j'ai compris. Je sais pas trop ce qu'il va arriver, mais à mon avis je suis "mentalement préparé" comme tu le dit, je connais déjà la couleur du sang... malheureusement...

cette simple phrase fut suffisante pour me faire taire d'un seul coup, me plongeant de nouveau dans mes pires souvenirs, ceux concernant les meurtres que j'ai commis, des souvenirs qui revenaient en tête comme pour te rappeler que tu est coupable, coupable de tout ce que tu as fait, et le pire dans cette histoire, c'est que ces souvenirs ont raison, je suis coupable de la mort de multiples personnes, et on ne me croirait jamais si je disait la vérité et poser ça sur le compte de la folie.


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)   

Revenir en haut Aller en bas
 

ça à été rapide... (feat: Samuel Tezuka/Mitsuki Hoshizora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autour d'un billard ( Feat Samuel )
» Peinture rapide de 6 truks
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Petit décor rapide pour pas cher.
» Passage rapide cher le forgeron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: Le Bâtiment Principal :: Le Toit-