Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 À savoir si on danse vraiment ou non. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akihiko Fugaku

SHSL Kawaii ♥

SHSL Kawaii ♥
avatar


Second avatar : Messages : 128
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: À savoir si on danse vraiment ou non. [Libre]   Dim 13 Aoû - 18:38

[Qui dit event, dit un Aki forcé de faire des posts plus petits dû au temps restreint pour vous répondre D: Je me plains, mais en même temps j'ai vraiment envie de rp ces derniers temps orz]

Un Aki tentant de se mettre sur son 31, sans grand succès:
 

-Franchement, Aki-kun, je me demande ce que tu ferais sans moi, parfois.~

Une bonne question.

Que fais-je?

Ah. Oui. Ça.

... Enfin, il y a plus à dire.

Une bonne question. Enfin, dans mon cas. Peut-être pas pour vous. Peut-être êtes-vous plus aptes à le faire. Qui sait. Je n'en sais rien. Vous le savez sûrement. Faire quoi? Ah. Une autre bonne question. Attentes préconçues de la réponse à venir. Affirmation ou négation de ma part. Joie ou déception de la vôtre. Enfin, nous avons déjà discutés des mécanismes des questions. Ce n'est pas un lieu pour répéter. Pour répondre, plutôt. La bonne question, réponse à la bonne question: Comment attache-t-on une cravate? Enfin, plus ou moins bonne. Je sais le faire. Du moins, plus ou moins. C'est Onee-sama qui m'aidait à me rendre plus... suave, je suppose. Enfin, quand c'était nécessaire. Elle souriait, riait, passait des remarques. Elle posait de bonnes questions. Comme celle-là. Sûrement sans savoir la suite. Comme la plupart des gens, j'imagine. Mais passons. Ce n'est pas le sujet actuel. On parlait de cravates, plutôt. Ou mon manque de. Ah. Semble-t-il que j'ai oublié de la mettre, de toute façon. Tant pis, je suppose. Je m'inspecte. La chemise est sûrement trop grande. Enfin, je crois. Qui sait. Les autres savent sûrement. La honte n'existe qu'à cause de la possibilité de se faire remarquer par autrui. Son regard. Son jugement. Enfin. Non pas que j'ai honte d'une chemise trop grande. Ou peut-être devrais-je en avoir, justement? Qui sait. Je n'en sais rien. Les autres proches de moi peuvent le savoir. Enfin, s'ils prennent le temps de regarder. Déplacer les distances vers soi-même. Mais passons. Ce n'est pas exactement l'occasion de parler d'existentialisme. Enfin, je crois. C'est une autre bonne question, j'imagine. Du moins, une plus large l'est.

Que fais-je? Je ne peux pas dire que j'assiste souvent à ce genre d'évènements. Des célébrations. Enfin, j'ai déjà célébré. Des anniversaires. À 13 frères et sœurs, ça va de soi. Naître n'est pas miraculeux. Mais vivre l'est. Dans un sens. Puis, c'est une bonne source de bonheur. Du moins, pour eux. Pour moi? Ah, non. Ne vous méprenez pas. Je parle de me célébrer. Non pas de ne pas voir de bonheur en les célébrant. Enfin. C'est par manque de temps que je ne célébrais pas mon propre anniversaire. Rêver pour eux voulait dire ne pas rêver pour moi. Enfin, vous le savez. Dans un sens. Sinon, vous le saurez un jour. Enfin, peut-être. Qui sait. C'est à vous de le savoir. Je suppose. Mais passons. C'est un grand évènement en ce moment. Célébration. Élèves et Personnel (non, le nom, pas l'adjectif) recueillis dans l'auditorium. C'est chic, comme la plupart des gens ci-présent. Enfin, je suppose. Je m'inspecte. La chemise est sûrement un peu trop grande. Enfin, c'est trop tard pour changer. Ou peut-être pas. Ce n'est pas comme si je faisais grand chose en ce moment. D'où la bonne question. Que fais-je? Pas grand chose. Dans un sens. J'ai des projets, mais les aspirations ne sont jamais à prendre en compte sur la valeur d'une personne. Sans quoi nous serions tous excellents, puisqu'on peut aspirer à tant de choses sans faire quoi que ce soit. Mais passons. Ce n'est pas un évènement pour parler d'existentialisme. Ni un endroit pour. Que fais-je? Je célèbre, en principe. Mais disons que c'est encore un projet, aussi. Comme les autres. Projets d'inquisitions, je suppose. Questions. Attentes. Affirmations. Négations. Je vais devoir me promener beaucoup. Pour m'aider. Aider les autres en m'aidant. Étrange, mais nécessaire. Pour la vérité. Mais passons. Chaque chose en son temps. Que faire actuellement? Oui, ça serait une meilleure question, rendu là. Du moins, il faudrait que j'observe où je suis, et ce qu'on peut y faire...

Ah. Oui. Ça. Enfin, ce qu'on y fait. À l'endroit où je suis. Où nous sommes, je suppose. Enfin, pas vous. Moi. Eux. Les élèves. Le Personnel. Oui, le nom, encore. Enfin, nous. S'il y a appartenance à avoir. Mais passons. Je parlais plutôt de l'endroit. L'auditorium, certes. Mais en endroit pour danser, plus particulièrement. Enfin, je crois. C'est... Quoi? Ah. Non. Je sais danser. Là n'est pas la source de ma réaction. C'est tout le contraire, je dirais. Je dansais étonnamment souvent. Là-bas. Chez Moi. Avec Eux. Enfin, vous savez. Pourquoi? Enfin... Plusieurs raisons, j'imagine. Une sœur qui voulait devenir ballerine, une autre qui voulait un bal de princesse. Vous savez. Enfin, pas vraiment. Je n'en parle pas plus que ça, d'habitude. D'habitude? C'est drôle de parler d'habitudes, ici. Mais enfin, quelque chose cloche depuis un temps. Le réveil, j'imagine. Simulation. La tristesse m'ouvre à parler davantage. À vous, du moins. Enfin. De quoi parlait-on déjà? Ah. Oui. Ça. Danser. Ce n'était pas toujours une question de rêves, quand j'y pense. Onee-sama s'y prenait aussi. D'une façon différente. Plus ludique. Avec une douce musique. Du jazz? Du classique? Enfin, je ne m'en souviens plus. Je l'accompagnais, c'est l'essentiel. Pour me détendre, dans un sens. M'amuser, peut-être. C'était bien. Mais passons.

Puis, je m'inspecte. La chemise est sûrement trop grande. Je m'inspecte, debout dans cette salle, en me demandant qui je croiserai. En me demandant pourquoi les danses ont arrêté.

...

Ah. Oui. Ça.

Une bonne question.

J'aurais dû me demander la même chose à ton égard, avant de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

À savoir si on danse vraiment ou non. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» C'est la danse des canards, sérieux ouai vraiment j'me barre.
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: Le Bâtiment Principal :: Le Rez-de-chaussée :: L'Auditorium :: Event (spécial 1 an) :: Zone #1 - La salle de danse-