Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Mer 27 Sep - 17:44

Tutorat d'urgence.


Courir. Exercice habituel. Tu le faisais souvent. À une époque. C'était utile. Pour le retard. Et tu l'étais. Du moins le temps manquait. Distance longue à couvrir. Quelle plaie. Ta pensée. Grandes enjambées. Souffle maîtrisé. Tu savais y faire. Assez athlétique d'ailleurs. Mais pas le temps. Ne pas s'épancher. Ne pas y repenser. Courir juste. Pour arriver à temps. Tu savais pourtant. Mais compromis difficiles. Autre que les cours. Comme d'autres. Tes absences. La cause. Cause muette. Comme toi. Ce que tu devais être. Sac en main. Courir. Se faufiler. Tu avais préféré ce moyen. Inutile de se faire remarquer. Même si c'était ton parrain. Ou son fils. Compter sur eux était impossible. Pas tout le temps. Tu devais assumer. Tes actes. Tes fautes. Les conséquences. Acte de partir. Faute qu'est l'absentéisme. Conséquences que le tutorat. Merci les professeurs. Ironie bien évidemment. Ça commençait aujourd'hui. Passer inaperçue. Chose peu possible. Trop d'absences. Les excuses s'épuisaient. Tu devais y réfléchir. Tu avais tes raisons. Tu ne pouvais les révéler. Tu devais être prudente. Alors tu devais accepter ce tutorat. Un troisième année s'en chargeait. La prof russe t'avait informée. Elle était à l'origine. Acceptation nécessaire. Pour compenser. Pour stopper l'hémorragie. Pour faire bonne figure. Pour couvrir. Courir pour couvrir.

Alors qu'elle n'avait pas fini sa course, continuant de courir dans les couloirs et escaliers jusqu'à la salle dite, ses yeux parvenaient à rapidement voir l'heure, ce qui la rassurait sur le fait qu'elle arriverait à l'heure, ce qui, chez la jeune fille, équivalait à cinq minutes d'avance, de quoi reprendre sa course folle depuis là où elle se trouvait avant, enfin course folle n'était sûrement pas approprié car elle n'avait pas tant paniqué que ça pour arriver au laboratoire, car visiblement, c'était le seul lieu semblable à une salle de classe où il était possible d'étudier tranquillement, mais elle aurait pu être plus en retard, alors elle souffla de soulagement lorsqu'elle arriva dans la salle de rendez vous vide, où elle entra après avoir allumé la lumière, et posa son sac sur l'un des bureaux au fond de la classe, puis sortit ses affaires et mit ledit sac au sol avant de reprendre son souffle, certes, le motif officiel de ses absences étaient des check-ups à l'hôpital sous prétexte que les médecins craignaient des séquelles où des imprévus à la suite de son opération pour sa tumeur à la gorge, mais elle n'avait aucune envie de passer pour plus fragile qu'elle ne l'était, surtout qu'à force de l'utiliser pour des absences durant bien plus longtemps qu'un simple examen médical, elle n'allait plus pouvoir en abuser très longtemps, cependant, ses pensées furent coupées par des pas approchant de là où elle était et se retournant calmement, elle s'inclina assez bas envers l'homme entrant dans la salle et qui devait se la coltiner.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald E. Alexandrie

avatar


Second avatar : Messages : 46
Date d'inscription : 19/07/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Mer 27 Sep - 20:44


     
     

     

      Archibald & Mitsuki.
      Feat' une charité qui n'a pas de prix !
« Leçons d'Urgences ! »

Cette journée de cours te semblait plus calme que dans tes habitudes. L'absence d'examens ainsi que le rendez-vous annulé de ton association, te donnait l'occassion de te reposer un peu, tu imaginais l'avoir mérité pour le coup. Tu prends ton sac en sortant de cours, tu imagines pouvoir prendre ta console et retrouver tes amis animaux, qui attendent avec impatience, le retour de leurs Maire. Mais non. Pas aujourd'hui. Madame Moskovskaïa requiert ton aide.

Tu étais un profil de choix. D'excellents résultats dans de nombreuses matières, attentif, curieux et altruiste. On te demande de donner quelques cours à une seconde année, aux abonnés absentes. Tu souriais tristement, t'excusant de remettre des activités de maire à plus tard. Mais tu t’enthousiasma, en songeant que tu pouvais aider quelqu'un malgré tout.

Mitsuki Hoshizora était l'élève en question. Son talent ? L'astronomie. Les mathématiques étaient donc à envisager. L'anglais également, cela pouvait lui permettre d'avoir quelques notions à l'international.

Mais surtout, elle allait décider de ce qu'elle souhaitait réviser. Réviser avec de l'envie et de la motivation est le meilleur combustible possible.


Tu as pris ton sac et quelques livres, avant de rejoindre la salle de classe. Les couloirs commençaient à se vider, laissant le crépuscule envahir la zone de sa douce chaleur. Tu vois une lumière plus vive, s'illuminer dans la salle de classe dans laquelle tu avais rendez-vous. Est-t-elle déjà présente ?

Tu te permet de toquer avant d'entrer dans la salle. Tu t'inclinas comme elle, avant de lui sourire. Tu racle un peu ta gorge, espérant instaurer un climat propice au confort.

"Tu es bien Hoshizora-san ? Madame Moskovskaïa m'a demandé de venir t'aider avec quelques leçons. C'est un plaisir certain de te rencontrer !"

Tu pensais qu'il fallait commencer doucement. Tu pensais qu'il fallait étudier d'hors et déja les bases et faire des exercices dans la foulée. Deux idées controversées et péculières. Tu te permis à nouveau de prendre une chaise et de t'installer à coté d'elle, ne faussant pas ton sourire. Un sourire pûr, qu'un enfant aurait gribouillé tel un dessin.

"Je vais faire de mon mieux pour t'aider à voir ce que tu ne comprendrais pas, on va faire à ton rythme. Par quoi désire-tu commencer ?"

Un léger grognement te rappelle que tu n'as pas pris ta collation. Instant embarrassant vite passé, tu ne peux te permettre de penser à manger pour le moment. Tu sortis vite cette idée de la tête, priant qu'elle sorte aussi de ton ventre.

     
Conseil du jour : Écouter un peu de musique,  
est l'idéal pour l'apprentissage !
©️ Kibara sur LibreGraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Jeu 28 Sep - 14:21

Professeur particulier.


Réponse. Inclination retournée. Inclination inutile. Différence d'âge. De classe aussi. Il n'était pas obligé. Respectueux. Gêne malgré toi. Nécessité de le cacher. Action réussie. Visage neutre. Comme toujours. Voix éclaircie. Il allait parler. Prête à écouter. Attentive. C'était le minimum. Tu devais sûrement le déranger. Tu n'en savais rien. Tu préférais penser ainsi. Peur d'abuser. Déjà qu'il avait accepté. Au fond ça ne t'arrangeait. Préférence pour le refus. Il ne devait pas être mal intentionné. Mais surtout son apparence. Ressemblance. Trouble. Pensée. C'était ton aîné. Arrête du nez pincée. Pensée à chasser. D'urgence. Yeux fermés. Temporairement. Tu ne t'y étais pas attendue. Même renseignée. Autre impression en vrai. Transition nécessaire. Yeux rouverts. Les renseignements. Concentration. Troisième année. SHSL Barbier. Archibald Esther Alexandrie. Suisse. Prononciation difficile. Mutisme apprécié. Écriture plus facile. Tu sortis ton carnet. Posé sur la table. En cas de dialogue. Il parla. Hochement de tête. Confirmation d'identité. Inclination légère. Par respect. Une réponse. Puis un compliment. Son japonais excellent. Tu l'en félicitais en silence. Il devait savoir. Pour ton mutisme. Il connaissait ton nom. Présentations inutiles. Ça t'arrangeait. Perte de temps évitée. Même s'il ne savait pas. Il le comprendrait. Par la suite. Il s'avança. Tu te décalas. Pour lui permettre de s'installer.

Une fois cela fait, elle en fit de même en passant la mèche droite de ses cheveux derrière son oreille, se rappelant que même en un petit comité -soit même devant une seule personne- elle avait un comportement à respecter à la lettre depuis son arrivée ici, son transfert, sans aucune raison valable pour déroger à cette règle, mais pour le moment, elle devait se montrer élève attentive, et ne pas se laisser distraire par le sourire enfantin qu'il arborait, la vision fut telle qu'elle porta une main à sa bouche en détournant presque violemment le visage dès qu'elle sentit le mot ''imbécile'' lui brûler les lèvres et en effet, elle faisait une sacrée imbécile de se laisser éloigner ainsi, c'est dans un souffle qu'elle se reprit en se retournant vers son camarade qui pour l'heure, devait lui servir de professeur particulier, et même si un livre d'anglais traînait dans son sac, elle n'avait sorti que celui de maths, il faut dire, elle avait dû faire ses affaires en vitesse en raison de la journée passée, journée qui se finissait, et après ces cours, peut être qu'elle s'autoriserait une virée sur le toit avant de dormir, la lycéenne n'avait pas besoin de beaucoup de sommeil, un peu comme son père jadis, néanmoins, alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir le livre à la page problématique, un bruit l'interrompit, sachant très bien d'où il venait, alors même si ce n'était pas le moment, ni dans le caractère qu'elle affichait, elle farfouilla rapidement son sac à la recherche du repas du midi qu'elle n'avait pas eu le temps d'attaquer, en espérant que le fils de son parrain ne soit pas passé par là.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald E. Alexandrie

avatar


Second avatar : Messages : 46
Date d'inscription : 19/07/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Ven 29 Sep - 2:23


   
   

     

     Archibald & Mitsuki.
     Feat' une charité qui n'a pas de prix !
« Leçons d'Urgences ! »

Tu ne la connaissais que peu, l'ayant aperçue lors d'une soirée organisée à l'Académie sans avoir l'occasion de vraiment converser avec elle, ni de rester très longtemps. Tu devais continuer de réviser, après tout. Les algorithmes n'attendant pas. En tout les cas, tu ne t'attendais pas à un tel mutisme de la part de ta camarade. Tu songeais à nouveau. Est-ce que, à tout hasard, ton haleine laissait a désirer ? Tu aurais dis quelque chose de déplaisant, où ne t'apprécie-t-elle simplement pas ? Ce n'est pas tout nouveau, tu as toujours eu des soucis a ce niveau là. Mais quand bien même, sans communication, la tâche allait s’avérer des plus difficiles.

Mais soit. Si être muette avait pour fonction de la relaxer, qu'il en soit ainsi.

Tu observes un peu la table, en voyant un livre de mathématique posé sur celle-ci. Ainsi, il aurait probablement souhaité étudier cette matière, plutôt que l'anglais ? De tes expériences, tu savais que les japonais natifs, avaient quelques difficultés avec la langue.

Ce qui était totalement compréhensible, comme il est difficile pour d'autres d'apprendre le japonais ou l'allemand. Étant jeune, tu n'as jamais éprouvé trop de mal à étudier ses langues, car tu les trouvais ludiques et amusantes.

"Alors, voyons.. Je te propose les bases pour débuter, avec la loi de Planck. Saurait-tu dire sa fonction ainsi que la relation qui lui est affilée ? Si c'est trop compliqué, on peux faire plus simple si tu le souhaite."

Les bases sont toujours importantes. Elles permettent de rappeler les fondamentaux ,tout en permettant de juger des lacunes de la personne qui apprend. Il permet ainsi de proceder à des exercices plus complexes, et des notions plus élaborés. Ne te méprends pas, ce n'est pas parce que tu es Barbier que tu dois être ignoré de ces précieux enseignements ! Plus important encore, toi plus que quiconque, devrait te concentrer dessus...Tiens ? Ses réactions étaient étranges. Avait-elle un quelconque maux qui la préoccupait ?

Cependant, ceci devra attendre. Avant que vous ne puissiez commencer, un bruit se fit entendre à nouveau. Il ne venait pas de toi cette fois-ci, mais bel et bien d'elle ! Vous aviez tout les deux faims on dirait, il est inutile de procéder plus loin, ainsi. Un ventre vide est l'égal d'une tête vide !

"Tu as faim ? Désolé, j'aurais du m'en soucier ! Nous commencerons un peu plus tard, du coup. Cela te déranget-il si je mange en ta compagnie ?"

La politesse est une vertue que tu t'efforce de respecter, toujours demander l'autorisation. D'ailleurs, qu'y avait-il au menu d'aujourd'hui, dans te petite boite à goutter ? Eh bien, une maigre salade, aux champignons, tomates et morceaux de fromages. Sans oublier bien sûr, un petit bol de cerise, un laitage, et quelques cachets pour t'apporter ta dose de protéine. Tu en saliverai presque, surtout en imaginant le goût qu'apporterait ta vinaigrette aux agrumes que tu affectionne tant.

"Je suis content que tu acceptes que je te donne quelques cours. Ce n'est pas toujours évident de se faire enseigné par quelqu'un de quelques années, son ainée. Mais pour autant, je ne suis pas professeur, alors j'espère pouvoir t'aider au mieux possible, sans passer un mauvais moment !"

HRP : Désolé de la longueur, je me suis senti assez inspiré ! J'espère que ce rp te plait, n'hésite pas si tu veux que je modifie quelque chose

     
Conseil du jour : Écouter un peu de musique,  
est l'idéal pour l'apprentissage !
©️ Kibara sur LibreGraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Ven 29 Sep - 9:15

Interruption.


Souvenir. Dernier repas. La veille au soir. Peu raisonnable. Tu le savais. Tu t'en moquais. Ça n'avait pas influé. Tu avais compris aussi. Il ne savait pas. Ton mutisme. Il n'avait pas été informé. Agacement. Ton carnet. Pas envie de l'utiliser. Pas tout de suite. Puis son exercice. Facile. Autre chose sur le feu. Ton sac. Le thermos à café. Il en restait. Soulagement. Au cas où il a agi. Tu t'attendais à tout. Avec un gars comme lui. Le fils de ton parrain. Tu te demandais déjà. Son prochain coup. Rappel. Le dernier. Retrait du repas originel. Remplacé par un paquet de biscuit. Juste une demande d'arrêter. Sachant qu'il ne t'écouterait. Ton panier y était. Du riz au thé. Dit aussi chazuké. Des kara-age. Ou poulet frit. Et du tamagoyaki. Omelette roulée. Ton parrain l'avait fait. Il avait insisté. T'avais voulu refuser. Il ne t'a pas laissé le choix. Puis une boîte. Tu l'attendais. Le voilà. Son coup. Le fils de ton parrain a agi. Pose du bento sur tes genoux. Extraction du paquet. Envie de massacre immédiate. Des pocky au matcha. Ouverture. Un papier. Un mot dans la boîte. Sérieuse discussion à venir. Dépliage du papier. Lecture du mot. Il allait en prendre pour son grade.

Juste sous prétexte que récemment elle était fatiguée, il avait osé proclamer qu'elle avait besoin de sucre et si ce n'était pas pour le post-scriptum, elle l'aurait jeté sans hésiter, mais au lieu de ça, elle souffla un coup et rangea le mot dans la poche de sa jupe, s'assurant que le barbier n'ait pas vu ce qui allait être la cause de sa prochaine absence, se rappelant de bien faire comprendre à l'auteur de ce mot qu'elle n'aimait pas les choses sucrées, quitte à les lui faire bouffer, et pour ne pas passer son agacement sur quelqu'un qui ne le méritait pas, elle passa la mèche gauche de ses cheveux derrière son oreille et lança un regard au jeune homme, qui semblait dans le même état qu'elle, mais ne put s'empêcher de détourner le regard de gêne, n'étant pas habituée à se montrer aussi faible devant un témoin qui lui était inconnu, restant ainsi pendant quelques instants, perdue dans des souvenirs qu'elle se devait d'occulter pour le bien de la raison de sa présence ici, elle avait ces derniers temps, de plus en plus de mal à garder la tête froide, et la présence du troisième année n'était pas la seule en cause mais elle avait déjà du mal avec la première, le moment n'était clairement pas adéquat, ainsi, elle secoua la tête pour indiquer qu'elle n'était pas dérangée, mais dans un geste visant à présenter ses excuses pour le dérangement, elle baissa la tête de plus belle jusqu'à cacher son visage derrière sa frange.

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald E. Alexandrie

avatar


Second avatar : Messages : 46
Date d'inscription : 19/07/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Dim 1 Oct - 14:15


   
   

   

    Archibald & Mitsuki.
    Feat' une charité qui n'a pas de prix !
« Leçons d'Urgences ! »

Tu comprenais difficilement ce qu'il se passait devant tes yeux bleu. Le silence de la demoiselle ne semblait pas pour autant la rendre totalement blanche, tu pouvais comprendre quelques mots à travers ses actions. Bien sûr, tu es loin d'être un psychologue ou quoique ce soit te permettant d'analyser le comportement.

Mais quand bien même. Était-elle énervée ? Était-elle chagrinée ? Tu t’interroge. Tu te sens comme un gène, tu te sens de trop. Et tu penses qu'il est véritablement indigne de te sentir aussi mal devant ta salade, qui n'avait rien demandé à personne.

En tout les cas, ce repas n'était définitivement pas aussi tranquille que tu en avais l'habitude. Et dans cet état, il ne fallait pas avoir un diplôme pour ce rendre compte que la suite des évènements n'allait pas être favorable à l'apprentissage. D'habitude, tu n'hésite pas a restreindre tes mots et de continuer à avancer, peu importe les obstacles devant toi; or, les études sont très importantes, surtout pour des gens comme elle et toi, des "Élites". N'êtes vous point censé incarner l'avenir, et de ce fait, vous spécialiser dans votre domaine ?


Tu ne doutes pas qu'elle, comme tant d'autres, doivent être très compétents, mais il n'est jamais bon de reposer sur ses acquis.

"...Si je peux me permettre, Hoshizora-san, je préfère que nous ne commencions par les exercices aujourd'hui. Visiblement, quelque chose te chagrine et t’empêche de te concentrer. Je ne chercherais pas à savoir ce que cela peut-être, promis ! Mais si tu ne veux pas en parler, peut-être vaudrait-il mieux reporter notre rendez-vous ?

...Quelque soit les raisons, tu ne devrais pas gâcher le temps d'études que l'Académie t'offre, leurs enseignements est précieux.."


Tu n'a pas formulé la chose comme tu le souhaitais, et tu t'en voulais un peu, mais l'idée était là, quoique brouillonne. Le mieux, dans ce genre de cas, est de faire un peu de sport, et de libérer toutes ses mauvaises pensées ! Mais elle pouvait peut-être ne pas aimer. Ce sont des choix si compliqué, que tu ne sais pas comment réagir, aarg !

Mais le pire..

C'est que tu n'as pas remarqué, ce morceau de salade, coincé entre tes dents.

   
Conseil du jour : Écouter un peu de musique,  
est l'idéal pour l'apprentissage !
©️ Kibara sur LibreGraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Dim 1 Oct - 18:13

気 に しないで ください


T'énerver. Ce que tu devais faire. Tu le savais. Dès qu'il a parlé. C'était le moment. Tu le devais. Méthode d'action simple. Qu'importe le mensonge. Mentir. Tu détestais. Tous le faisaient. Règle universelle. Aucune exception la confirmant. C'était utopique. C'était inutile. Mentir est un choix. Une volonté. Pour la plupart. Un devoir aussi. Surtout. Et c'était ton devoir. Devoir. Consigne. Mission. Tu devais mentir. Tu devais t'énerver. Tu devais montrer cette image. Tu devais perdre ton calme. Qu'importe le mensonge. Qu'importe cette haine. Qu'importe cette faiblesse. C'était ce que tu devais faire. C'était ce qui était indiqué. C'était ce que tu avais préparé. Répété même. Exercice difficile. L'expérience te l'avait appris. Mais maintenant. Heure de la pratique. Fin de la théorie. C'était le moment. Tu l'avais déjà fait. Pas avec n'importe qui. Ce devrait être facile. Une formalité même. Il n'était qu'un camarade. De classe supérieure en plus. C'était la première interaction aussi. Y arriver. Seul résultat possible. Par interdiction de l'échec. Et aussi parce que tu le pouvais. Dans les cordes de tous. Juste certains plus doués. Tu te débrouillais. Alors tu devais le faire. Ces mots se répétant. Encore et encore. Dans ta tête. Obéir à ces mots. Pas à toi. Juste une envie. Les faire taire. Échec. Hantise. Compromis nécessaire. Une solution. Vite.

La tête toujours baissée, la japonaise tentait de réfléchir à un compromis, une corde plus raide que les précédentes, pour correspondre aux instructions données ainsi qu'à sa propre façon de fonctionner, ce qui n'était pas chose aisée alors qu'il semblait de plus en plus gêné par le silence provoqué par l'absence de réel dialogue, car même si elle pouvait s'exprimer par des gestes, cela, pour certains, ne remplaçait pas une présence vocale, présence qu'elle était bien incapable de fournir actuellement, et si on n'avait pas connaissance de ce fait, alors ça pouvait devenir pesant, bien qu'à vrai dire, le silence ne la gênait pas, elle appréciait ces moments, mais par politesse elle se dit qu'il fallait peut être remettre quelques points au clair, car il n'était jamais bon de s'inquiéter de manière injustifiée, même si elle se permettait cet écart, et qu'en plus, elle avait du mal avec ceux qui s'en faisaient à son sujet, jugeant cela inutile, et un peu agaçant, alors à défaut de piquer une colère noire précédé d'un rire jaune muet à force de voir rouge, elle releva le visage et prit le stylo déposé à coté de son carnet et écrivit quelques mots avant qu'elle ne le mette sous les yeux de son aîné, quant à l'information manquante, elle la compléta en dessinant d'un doigt, une croix au niveau de sa gorge, signalant son mutisme.

« ''Ne t'en préoccupe pas s'il te plaît. On ne t'a visiblement pas informé...'' »

By Paysanne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald E. Alexandrie

avatar


Second avatar : Messages : 46
Date d'inscription : 19/07/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Mer 4 Oct - 11:52


 
 

   

   Archibald & Mitsuki.
   Feat' une charité qui n'a pas de prix !
« Leçons d'Urgences ! »

Tu avais véritablement du mal à comprendre. Tu aurais pu tout imaginer mais tu ne savais pas ce qu'il pouvait bien se passer. L'idée même qu'elle pouvait souffrir d'une quelconque violence, qu'elle soit ici ou bien, chez-elle, mais malheureusement, tout celà est hors de ta portée, Archibald. Après tout, tu n'es ni psychologue, comme tu aimes te le répéter, ni un pacificateur. Ton talent simple, réside dans l'entretien du visage, dans le dressage des poils, dans les coupes raffinées !

Et c'est lorsque tu vis ce message sur ce papier que tu compris.

Enfin, tu penses l'avoir compris. Malheureusement, il n'y avait que deux choix possible dans cette idée de mutisme. Soit, sa timidité lui faisait défaut, et en ce sens, elle refusait de dire mot. Soit, ce mutisme en était vraiment un, et tu peinais à ne pas passer pour un idiot. Bon sang. Tu t'en voulais de parraître si ignare. Elle devait certainement être muette, mais pas sourde, fort heureusement.

Par reflexe, tu prends un de tes stylo à l'éfigie d'un panda, et tu écris en suivant, sur la copie, dans un endroit qui ne génerai pas.

"On m'a simplement demandé de t'aider à rattraper ton retard, je n'étais nullement au courant que... Je suis désolé".

Tu écrivais comme tu parlais, une bête manie qui t'a valut de fuir le langage SMS. Maintenant, tu te demandes comment procéder efficacement. Dans ton quotidien, tu utilises souvent la parole pour étudier ou te souvenir de tout. Elle t'aide à te souvenir , a te remémorer. Cette fois-ci, il fallait trouver une nouvelle façon, un exercice supplémentaire.

Tu procèdes alors en écrivant diverses suites, des fractions , des nombres et des lettres, propre à un enseignement mathématiques du niveau de Mitsuki. De simples suites pourtant, qui ne devraient être qu'une formalité.

"Commençons ainsi, en attendant que je trouve une manière efficace qui nous permette d'étudier.."
dis-tu alors d'un ton préoccupé.

Hrp : Désolé, je commence a avoir un peu de mal pour le rp. Il est bien mais il y a peu d'opportunité d'action qui me vienne en tête ^^'
   
Conseil du jour : Écouter un peu de musique,  
est l'idéal pour l'apprentissage !
©️ Kibara sur LibreGraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Ven 6 Oct - 9:03

Exercices.


Tête secouée. Ça ne te posait problème. Ça arrivait. Précision nécessaire. Pas vraiment dérangeante. Pas pour toi. Absence dérangeante pour autrui. Cela est vrai. Tentative. Un visage plus doux. Pour montrer. Montrer l'absence de rancune. C'était difficile. Le choix. De le faire ou non. Tu ne le connaissais pas assez. Méfiance toujours présente. Mais tu l'avais fait. Révéler une partie de toi. Peut-être. Tu n'en savais rien. Précisions apportées. Tumeur à la gorge. Opération. Complications. Puis mutisme. Une habitude. Quelques mots suivant les siens. Pour qu'il sache. La prochaine fois. Vous étiez amenés à l'interaction. Aux interactions. Une partie était satisfaite. L'autre non. Plus gênée. La limite. Le fil rouge. Ne pas le franchir. Ni le couper. Ce ne serait pas simple. Tu le savais. Avec lui. Ce serait difficile. Ressemblances troublantes. Imprévu qui te coûterait. Si tu n'étais prudente. Mèche gauche. Passée derrière ton oreille. Te reprendre. Nécessaire. Dériver. Inutile. Continuer. Encore. Jupe dépoussiérée. Cuisses douloureuses. Tentative d'oublier. Oublier la douleur. Maintenant. Qu'importe ce que tu pouvais. Tu devais le faire. C'était ton choix. Celui fait jadis. Aucun recul permis. Aucun recul utile. Alors autant continuer. Et tenter de côtoyer cette limite. Encore. Habitude désormais. De par l'expérience. Encore.

Voyant cependant que son mutisme gênait le plus âgée, la plus jeune ne pût s'empêcher d'écrire quelques excuses, bien qu'elle n'avait pas à en faire, des suites d'un mutisme obligatoire d'une certaine manière, c'est après qu'elle hocha la tête presque déterminée, et décida de continuer les équations, de les compléter dès qu'il les écrivait, plus que facilement, et pas parce qu'elle avait des compétences lus qu'honnêtes dans ce domaine, mais elle avait oublié de dissimuler cette lueur dans son regard, celle de l'intérêt, les chiffres la changeant des mots qu'elle devait lire trop souvent, et cette nostalgie, cela lui rappelant l'époque des cours par correspondance, elle s'amusait à résoudre les équations et autres fonctions, si bien que parfois, elle commençait à tirer une moue devant les plus difficiles avant de repartir de plus belle, c'était bien l'algèbre qui lui procurait un amusement enfantin, pas que la géométrie lui fasse horreur, mais dès qu'il s'agissait de manipuler les outils, elle était moins compétente, certaines choses n'étant pensées que pour les droitiers, mais quant aux exercices, lorsqu'elle eut fini l'un des plus difficiles, elle ne put s'empêcher de regarder son professeur particulier avec un sourire, sincère bien que frêle, lui provoquant un retour si brutal à la réalité que de nouveau, elle baissa la tête très vite, cherchant à dissimuler cette erreur, la limite franchie.

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald E. Alexandrie

avatar


Second avatar : Messages : 46
Date d'inscription : 19/07/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Sam 21 Oct - 18:40


 
 

 

  Archibald & Mitsuki.
  Feat' une charité qui n'a pas de prix !
« Leçons d'Urgences ! »

Tu te prenais certainement trop la tête, et de ton incapacité a réagir convenablement à la situation ,tu fais naître chez ta camarades, une suite d'excuses écrites de ses doigts tremblants. Ce n'était pas ton rôle de justifier les agissements et les maux des autres, mais d'aider au mieux que tu le pouvais, avec les obstacles qui se dresse sur ton chemin.

Puis, une idée plaisante te vint en tête. Au final, tout cela pouvait être comparé à ton corps de métier. Lors d'un rasage, chaque peaux, chaque barbes, chaque moustaches ont leurs particularités, des techniques ou des caractéristiques qui leurs sont propres. Il en est pareil pour l’enseignement, chacun devrait pouvoir apprendre avec ses propres techniques. En le cas de Mistuki, bien que les mots ne puissent sortir de sa bouche, elle restait néanmoins "bavarde" a travers ses actions. C'était là, la clef !

Du moins, tu le pensais.
Tu te surpris à voir qu'elle remplissait avec brio, chaque équations avec des réponses précises et exacts, c'était plaisant à voir ! Mais surtout, son sourire final, bien qu'un peu regretté (?), t'as mis du baume au coeur. Tu pris un ton plus enjoué.



"C'est super, tu as eu juste à toutes les équations ! Tu ne dois pas avoir beaucoup de retards en ce cas.. Je vais te faire une autre série d'exercice, n'hésite pas si tu veux que nous fassions une pause ou quoique ce soit."

Elle était appliquée, et, comme tu osais l’espérer, studieuse, ce qui était une belle chose. Souvent, tu as eu la malchance de voir des Élites..Bien trop confiants en leurs capacités et leurs titres, ne prenant pas la peine d'étudier sérieusement. Mitsuki avait beau séchée les cours, tu commençais à croire que ce n'était aucunement par envie.

De nouveaux exercices. Des formes, à reconnaître. De nouvelles équations, bien plus complexes, à remplir. Tu pouvais te douter qu'elle aurait du mal, mais il te fallait voir ce qu'elle savait, où non-faire, pour progresser.

Pour autant, tes projets allaient devoir patienter, alors que tu reçois un message sur ton cellulaire. Message que tu décidas d'ignorer car il n'était pas le moment pour ça, mais c'est une avalanche de notification qui vient obscurci ton écran.
En jetant un oeil, tu remarquas qu'il s'agissait de la même personne. Une fille avec qui tu suis souvent les cours, qui.. Avait tendance a te demander nombres de choses, ces derniers temps.

Mais bon, tu n'as jamais su dire "non".

"E-Excuse moi pour les notifications,j'aurais du l'éteindre en entrant. Allons, continuons ! Pense-tu pouvoir résoudre ses problèmes ? Je peux t'expliquer sans soucis si tu as des difficultés !"

Tu ne devais penser à rien d'autre que l'instant présent, quitte à le regretter plus tard. Mitsuki ne devrait pas se sentir concerné par tes soucis.

 
Conseil du jour : Écouter un peu de musique,  
est l'idéal pour l'apprentissage !
©️ Kibara sur LibreGraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 60
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   Sam 21 Oct - 23:55

Connu. Inconnu.


Fonction. Obligation. Non un goût. Un motif. Là. Manquant. Un nom. Ton nom. Fuyant. Un chiffon. Du fil blanc. Manquant. Notant un nom. Ton nom. À qui n'aimait la loi. Loi du coin. Loi du haut. Loi touchant au fond. La population. Individu. Chacun au nom d'''humain'' campant ici. Joug motivant l'inclination. Un choix fatal. Un choix. Un abandon. Abandon d'action. Abandon du conflit. Abandon du combat. Choc non connu. Motivation non là. Combat non fini. Avant inconnu. Donc motivation non là. Donc combat non là. Ici. Là. Tout au flou. Flou d'agitation. Flou voilant l'agitation. Agitation couvant un motif non ouï. Ton opinion. Ta foi. Ta conviction. Un doux fictif. Paix qui n'avait aucun vivant. Conflit continu. Conflit tu. Conflit affaibli. Un fait. Appoint à ton opinion. Ton connu. Il y jouait. Ton non-connu. Il y jouait. Tout y jouait. Tout jouait. Jouant d'un individu. D'un humain. Chacun ayant un mot affichant la condition. Tout quidam. Tout individu. Tout humain. Humain jouant. Jouant du contigu. Jouant au contigu. Jouant à l'anti-nom. Humain fait. Humain agit. Humain voit. Humain vit. Toi donc. Joug fatal. Pli d'obligation. Choix au non-goût. Non qui n'a fait un mot quand...Quand ça afflua. Ça affluait. Maudit. Tantôt. Application. Fonction. Choix au non-goût. Amplification. Anonymat. Diminution. Il faut. Connu à toi.

Opinant à l'initiation qu'il lui incombait, un bâton allait au bloc à fil blanc tant vif, tant nuit quand un pont ayant l'obligation du vaincu fut là, vaincu fait au coût d'inaction touchant à la fin, fait non captif d'un gain affluant, bouclant l'action, gommant du faux fait via du vif coulant au chiffon, ôtant là où tout avait un goût imitant du vain au calcul connu oubliant tout point conviant au fond à la complication, n'occultant un couchant allumant la diminution du halo illuminant un bloc où l'accompli bataillait à la finition, compliquant un nocif au banal, au plat, aidant un pointu à l'oubli du connu, bâton dubitatif, continuant la vocation au nom ''finition'' vainquant l'inconnu diminuant un faux planant là où l'inouï avait un habit là, coma conçu à qui affichait la condition ''idiot'' au champ dit, initiation allant au lointain, non ambigu, fatiguant au contact du fond, la fin voyant un point banni à la volition du bâton continuant au vif fichu, mini babil tu qui piquait mini faim loin du plaint qu'il pouvait, la complication à l'inconnu, la notion du mal jouant à l'inclination du haut du banc humain commun à tout individu à volition d'un bon accompli.

NB:
 


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Leçons d'urgence ! [PV : Archibald Esther Alexandrie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Archibald Vaughn
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» LE PHARE D'ALEXANDRIE (VERS -299), 7è MERVEILLE DU MONDE ANTIQUE
» Hey, I don't hate you, but I don't like you ! [Esther]
» oO° Archibald Garkam dit Dakeyras °Oo [Finis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: Le Bâtiment Principal :: L'Etage des Sciences et des Technologies :: Le Laboratoire :: Complexe Scientifique-