Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Jeu 2 Nov - 20:43

Ces Aberrantes Fourbes Élites...


Main droite. Electro-ID dedans. Main gauche. Une tasse de café bien pleine. Passage furtif dans la cuisine. Puis retour. Les diverses pièces. Trois dans la cuisine déjà. Un dans la salle de repos. Si tu en croyais ton rapide tour. Puis toi. De nouveau là. Dans cette pièce de départ. Votre point de départ. Ton point de départ. Une gorgée de plus. Breuvage brûlant. Amer. Comme tu l'appréciais. Ton envie. Ton besoin surtout. Electro-ID rangé. Des questions subsistant. L'heure des réponses n'était pas venue. C'était bien tôt. Mais jamais assez pour un café. Boisson qui réveillait. Boisson agréable. Addiction probablement. Humeur rarement bonne. Humeur pire sans café. Car café nécessaire. Même là. Même au milieux d'eux. Eux. Ces Aberrantes Fourbes Élites. Donc au moins pour les supporter. Il te fallait ta dose. Celle de caféine. Pour réfléchir mieux aussi. Et une gorgée de plus. Tasse bientôt vide. Adossé à la rampe. Milieu des escaliers. Regard à ceux encore endormis. Deux gars dont un blond. Une fille. Ils n'avaient aucune importance. Pas pour le moment. Tu gardais quand même un œil sur eux. Question de prudence. Ici rien n'était sûr. Et encore moins ta survie. Qui tiendrait le coup. Qui tuerait. Qui serait tué. Tout ça te semblait secondaire. Pour le moment. Car tu avais décidé de faire autre chose.

Et le lycéen, se contentant alors de regarder la pièce en buvant son café qui visait à se recentrer, fut tenté de laisser son esprit errer à diverses futilités comme la plaie que c'était d'être là, sûrement au bord de la mort, alors qu'il était  à quatre mois presque trois de ce qu'il attendait avec une certaine impatience, probablement le cadeau d'anniversaire qu'il aurait eu pour ses vingt ans, âge de la majorité dans son pays natal, qui aurait pu être le même endroit que celui où il se trouvait, mais étant coincé, lui même ne pouvait le savoir, de toute façon, il était inutile de s'intéresser à l'inaccessible, mieux valait alors privilégier l'accessible qui était actuellement ce hall intermédiaire qui aurait mieux porté le nom de débarras, et débarrassé justement de toute présence gênante le temps d'un instant, instant qu'il espérait long, car ce n'est pas parce qu'il avait fini son café qu'il était d'humeur à supporter qu'on le dérange dans son entreprise, ou du moins, il n'avait pas l'intention de faire semblant d'apprécier le dérangement en question, mais puisque sa tasse était vide, le signal pour commencer à bouger retentit, et la posant quelques marches plus haut, il descendit le reste des marches pour commencer à voir ce que cet endroit pouvait receler.

Début:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Sam 18 Nov - 19:41

Modération


▬ Takeru peut entendre brièvement les salles adjacentes, soit la Salle de Repos qui est à droite, ou la Salle à Manger qui est à gauche. Cependant, aucun son ne lui parvient de derrière la Porte Condamnée. Devrait-il s'en rapprocher ?

▬ En enlevant le drap d'un des fauteuils, Takeru remarque un item coincé entre 2 gros coussins : un petit coffret de fer, verrouillé par un cadenas à 3 chiffres. Sur le dessus du coffre, se trouve une plaque vissée. La voici…




▬ Et en fouillant les cartons, Takeru ne trouve que ces 3 cartes de Tarot. Elles étaient toute isolée dans un carton appart, tout le reste était vide ou de babioles inutilisables désormais.



Qu'est-ce que cela peut bien signifier ?


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Dim 19 Nov - 13:49

Cette Aberrante Fourbe Énigme...


Draps au sol. Cartons ouverts. Choses étranges. Choses à voir après. Chaque chose. Un temps pour. Car empressement nocif. Vitesse était une chose. La précipitation une autre. Vitesse oui. Pour éviter l'avance des intrus. Précipitation non. Ou tu serais passé à coté. À coté d'un coffret d'abord. Verrouillé. Quelle surprise. Coffret de fer. Pas très grand. Bien caché cependant. Des dessins dessus. Gardé dans une main. Assez petit pour. Ou ta main est assez grande. Les cartons ensuite. Vides. Ou des babioles inutiles. Puis ce carton à part. Isolé. Comme toi. Isolé mais pas coupé. Ce que tu entendais. Ce que tu n'entendais pas. Plus tard. D'abord ce coffret à ouvrir. Et surtout ce carton. Trois cartes. Du tarot. Dessins correspondants. Ceux du coffret. Ceux des cartes. Fortes similarités. Les cartes en effet. Trois qui te correspondait. Dans un sens uniquement. Quelque chose d'étrange. Puis la deuxième. Signe d'espoir. Ironique en cette situation. Et la signification. Le mot plus précisément. Tu y repensais. Pourtant tu le savais. Concernant cette pensée. Pensée peu sage. Sage. Pensée inutile. Pensée angoissante. Pensée définitivement pas sage. Sourcils froncés. Cette pensée revenait. Car l'énigme s'y prêtait. Bien malgré toi. La corde était raide. Mais tu l'affrontais. Cette Aberrante Fourbe Énigme. Tu comptais la résoudre. Si ça n'était pas revenu. Tu ne pouvais l'empêcher. Pas avant un moment. Quelques secondes. Maintenant. C'était bon. Tu pouvais y aller.

C'est après avoir secoue légèrement la tête qu'il regarda de plus près les cartes qu'il avait dans une main, et le coffret dans l'autre, et autant dire qu'il avait là toutes les cartes en main pour résoudre cette énigme plus tôt si la nostalgie ne s'était pas infiltrée en son esprit, nostalgie qu'il devait retirer très vite en raison d'un credo qu'il suivait, sa propre ligne de conduite qu'il avait forgé lui même, néanmoins, sans avoir la moindre idée de ce que pouvait contenir la boîte, il préféra prendre ses précautions en rangeant les cartes dans une poche intérieure à sa veste, puis il se dirigea sur un meuble loin des regards et se mettant dos à ceux-ci, il y déposa sa trouvaille, puis sortit les cartes qu'il déposa dans l'ordre similaire à celui du coffret, soit la maison de dieu, dite ici la tour, l'étoile, puis la force, et mettant quelques secondes à réaliser les opérations demandées, et ce, grâce à une méthode qui lui fut inculquée, c'est sans réelle confiance cependant, qu'il prit le cadenas pour y entrer la combinaison qu'il pensait avoir trouvé suite à sa réflexion, et une fois cela, il attendit, attendant plus qu'il se soit trompé que de voir le cadenas s'ouvrir et dévoiler son contenu qui gagnerait à être intéressant.

Continuité:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Lun 20 Nov - 15:39

Modération


Rien ne se passe.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihiko Fugaku

SHSL Kawaii ♥

SHSL Kawaii ♥
avatar


Second avatar : Messages : 128
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Mer 29 Nov - 0:32

Talk

-… Oh? Mais c’est qu’on fait déjà de fouilles ici? On n’attend pas le réveil de nos petits amis? La politesse, c’est mort? ~

Dis-je, donnant de petits coups de pied à l’un (ou l’une ? enfin, on s’en fout, ils sont trop secondaires pour le moment) des endormi(e)s qui traînaient encore sur les lieux après le discours de Mari-chan et de Kishi-san. Puis, c’est avec un sourire qui pourrait se faire croire pour chaleureux, si ce n’était pas pour ses airs cachés de rictus et mon sarcasme poignant habituel, que je glisse un autre commentaire.

-Au moins, si c’est un bienveillant combattant comme toi qui traîne dans les coins, on pourra empêcher des meurtres trop précaires, n’est-ce pas? ~

Évidemment, rien ne laissait croire qu’il était vraiment bienveillant, mais c’est la joie d’être ironique, n’est-ce pas?

Eh?

Quoi?

Vous vous attendiez à ce que je parte? Ou que je décrive mes impressions sur ce qui s’est passé auparavant? Ah mais non, ah mais non. Là, c’est trop demander. C’est trop cliché. Vous voulez que je sois choqué? Triste? Heureux? Eh? Oh! Vous voulez une réaction au moins. Voyez-vous, voyez-vous, le problème, c’est que… Je suis flemmard. ~ Eh oui! Enfin, plus ou moins. Mais il faut passer à autre chose, parfois. Tergiverser, c’est moche. Eh? D’où vous voyez de l’hypocrisie? Tout ce que je dis est de la plus haute importance, voyons! Mes écrits ont tous un but! Lequel? Ah, mais c’est à vous de comprendre ça. ~ Et ça va tout autant pour mes omissions. ~ Comme un écrivain de la plus sage plume, je profite de mes propres ellipses non seulement comme une belle figure de style, mais surtout comme un outil efficient envers mes objectifs! Allons, allons, soyez compréhensifs. Je ne peux pas tout raconter. Ou plutôt, je ne veux pas tout raconter. ~ Du coup, je vais simplement vous laisser cette petite gâterie, vous qui me lisez si attentivement et qui attendez encore que ce paragraphe fournisse quelque chose d’intéressant : il y a bel et bien une chose digne de réaction dans la conclusion de ce début de jeu, une belle petite curiosité qui n’attend qu’on ne la saisisse dans toute sa vérité. Mais pour le moment, vous n’êtes aucunement en mesure de connaître tous les détails. Désolant, n’est-ce pas? Eh bah, vous n’avez qu’à être plus vifs d’esprit dans le futur. ~

Alors, alors, alors, entamer une conversation sans la poursuivre, c’est être mal élevé, n’est-ce pas? Oui, exactement. Même des gens comme vous sont en mesure de comprendre ça. Ça me rassure. Ou au moins, ça ne me déçoit pas. Il faut éviter d’être trop généreux, l’excès est en soi un vice, vous savez. ~ Mais passons! Il faut apprécier le travail de notre tas de muscles, plutôt! Si généreux, sans excès ni vice! À prendre la peine de fouiller en profondeur comme ça, à regarder les petits détails et les boîtes toutes crasses et remplies de pacotilles. Si courageux! Si travaillant! Un modèle pour les enfants! Ou un modèle tout court. Enfin, par ça, je veux dire top-modèle. Du genre mannequin, vous comprenez? Mais bien sûr que vous comprenez. Eh? Vous trouvez ça étrange que je mentionne ça de nulle part? Ah mais non, ah mais non, c’est vous qui êtes aveugles. Son strip-tease empoussiéré était trop bien coordonné, il visait clairement cette nonne louche. Eh? Vous pensiez que j’étais trop occupé à adorer Mari-chan et à lire mon ElectroID? Le multi-tâche, ça ne vous dit rien? Oh, mais c’est que vous êtes plus lamentables que prévu. Mais vraiment. Mais enfin, mais enfin, je taquine. ~ Tout comme Trucmuche-le-fouilleur-de-boîtes nous taquine en dévoilant ce coffre. Tantalisant, n’est-ce pas? Un vrai petit mystère, non? Non? Mais que vous êtes désintéressés, c’en est lassant parfois. C’est en m’approchant lentement de la scène que je témoigne quelque chose d’aussi lamentable que vous, ou disons quelque chose d’aussi dignes d’eux, pour ne pas être trop acerbe à votre égard. ~ En effet, le pauvre entre un code, puis rien ne se passe. Un échec! Si confus! Si ennuyant! Oh, mais amusez-moi un peu! Essayez au moins de faire semblant d’être actifs! Enfin, peut-être pas. Ce serait une insulte envers mon efficience propre que de fausser une qualité si nécessaire. Mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est de saisir l’opportunité.

-Ohhh, ce n’est pas notre jour de chance, n’est-ce pas? On aurait quasiment cru que ça fonctionnerait. ~ Dis, dis, à ton avis, qu’est-ce qui se cache dans le coffre? Une simple clé ou une clé plus symbolique? Comme la clé au cœur de Ma Mari-chan si froide? Ce serait excellent, n’est-ce pas? ~

Les joues un peu rosées à l’idée d’enfin conquérir Ma Mari-chan, c’est d’un revirement de situation bien rapide que je change de sujet, mes airs extasiés ayant déjà quitté mon visage pour mieux convenir au dialogue à venir. Une joie, n’est-ce pas?

-Enfin, on dirait bien qu’il n’y a eu aucun progrès, ou presque. ~ Du coup, je peux m’y tenter? C’est bien marrant comme mystère, et je dois bien faire un effort pour le groupe aussi, n’est-ce pas?
C’est en réajustant légèrement mes lunettes, que je conclus brièvement, le même air narquois sur le visage.
-Par contre, ça doit être sans rancune si je parviens à trouver la bonne réponse, d’accord? ~

Autant que je suis assez poli pour attendre qu’il me donne l’autorisation d’ouvrir le coffre, je ne suis pas assez con pour flâner là et ne rien faire. Il faut se préparer pour ce qu’il y a à venir. Et ce qu’il y a à venir, c’est un coffre. Une vraie joie, n’est-ce pas?

[Du coup, les spoilers c'est tout noir dans mon post, donc je laisse mes actions en gras ici, désolé Ana OTZ
Bref, la voici:
J’examine le coffre et ses alentours pour m’assurer qu’il n’y a pas de surprises quelconques. ~
]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Ven 1 Déc - 10:17

Cette Aberrante Fourbe Élite...


Erreur. Tu t'en doutais. Mais autre chose. Attention attirée. Pas grand chose de base. Un ennui. Quelle plaie. Un moment. Plus d'intérêt pour le coffre. Cartes rangées dans ta veste. D'abord l'autre aux coussins. Puis l'autre. À peu près ta taille. Deux centimètres de moins que toi juste. Qualifiable de ''charmant''. Ne pas y penser. C'était inutile. Ou indésirable. Ne pas y penser juste. Fallait se concentrer. Lieu et configuration de danger. Il fallait être prudent. Tu le savais. Son nom. Sa spécialité. Sa réputation. Tu t'en rappelais. Tu ne disais rien au début. Un haussement d'épaules. Rétention de sarcasmes. Bienveillance. Concept vaste. Opinion unique. Bienveillance conduisant au bonheur. Bienveillance source d'épreuves. Si tu étais heureux. Si tu étais bienveillant. Absence de connaissances. Sachant que tu ne sais rien. Sur lui. Sur eux. Sur cet endroit. Sur le dehors. Sur toi aussi. Mais ce comportement. Tu savais. Le goût laissé. Un haussement d'épaules. La boxeuse semblait prendre l'affaire. Tu serais sans doute inutile. La rouquine aussi. Autant leur laisser. Puis il s'approchait. Tu n'allais pas aimer. À savoir si des gens étaient proches de toi. C'est le cas. Peut-être. Et comment tu agirais. À voir. Mais intention inexistante. Celle de liens. Car sens figuré devenant propre. Surtout dans ce cas là.

À peine arrivé qu'il envahissait l'espace en imposant ses conditions, ce qui n'était pas pour plaire à celui qui était qualifié de ''combattant'', préférant retirer l'adjectif qui précédait, dont l'acceptation lui semblait presque pire que de faire une pub pour un parfum tel que Raco Pabanne ou Bugo Hoss, ce n'était d'ailleurs pas pour rien qu'il avait refusé à les exécuter lorsqu'elles lui furent proposées, la seule différence était qu'il avait compris, malgré l'amusement feint de l'autre, que refuser était hors d'option, alors à défaut de piquer une colère noire précédée d'un rire jaune à force de voir rouge, il souffla et décida de s'éloigner du problème pour le résoudre plus aisément à l'avenir, en s'occupant de déposer les endormis, principalement la jeune fille et le blond qui, pour être différencié de l'autre jeune homme, sera nommé Robert, puisqu'il s'agit d'un prénom de très bonne qualité, sur les canapés, où le réveil sera un peu moins rude, si tant est qu'un réveil dans un jeu macabre puisse être doux, comme les esprits des gens présents ici, et non ceux dans une langue morte, avec l'idée d'un égarement potentiel dans ces pensées plus la nécessité de les recadrer au plus vite au vu de la personne dans les environs.

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Sam 2 Déc - 15:54

Modération


Kirei, à force d'examiner le coffre, tu sens des irrégularités sous celui-ci. En le retournant, tu peux y voir une phrase gravée dessus :

"Il arrive parfois que la réponse se trouve au dos".

Qu'est-ce que cela peut bien signifier ?


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihiko Fugaku

SHSL Kawaii ♥

SHSL Kawaii ♥
avatar


Second avatar : Messages : 128
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Lun 4 Déc - 18:54

Recall ~ Hint

-Ehhhhh, je n'ai pas encore entendu de réponses, hein.~ Il faut avoir un minimum de politesse quand on tient une discussion légère avec un compagnon d'école, n'est-ce pas?

Mes sermons ne sont clairement pas à prendre au sérieux dans ce cas-ci, puisque je ne peux pas vraiment feindre d'être offusqué par son silence. Au mieux, il ne peut que voir le sourire, le jaune et l'ennui habituel. C'est cependant avec un air étonnamment plus sérieux, mais avec une joie toute aussi musicale et enjouée, que je poursuis mes dires un tout petit peu plus.~

-J'offre un petit conseil gratuitement, parce qu'il va un peu de soi mais qu'on ne peut jamais être certains de la vitesse d'esprit de nos pairs.~ Une fois qu'on sera enfin rendus à faire des petites réunions prescrites par certaines règles désagréables, ce serait bien mieux de ne pas être un poids mort qui ne se prononce pas et qui ne contribue aucunement à la survie du groupe, n'est-ce pas?~

Après, il faut dire que je ne formule pas mes conseils ni mes questions de manière telle à ce qu'on puisse les refuser.~ Eh? C'est fourbe? Mais non, c'est de la rhétorique bien simple. Puis il n'y a rien de fourbe dans ce que je dis, non? Je ne fais que noter sa probable incompétence et lui suggérer une action bien évidente.~ C'est gentil! C'est généreux! Oh, je ne sais pas ce qui me prend aujourd'hui, on dirait que je prends la peine de me soucier d'eux. Peut-être que Mari-chan sera fier de mon repentir et me laissera avoir un rendez-vous en catimini?~ Allons, allons, ne faites pas vos jaloux, ce n'est qu'une blague.~ Puis, l'Envie est un vice, vous le savez? Il n'y a aucun intérêt de subir un affect aussi puéril, n'est-ce pas? Exactement, je suis content que je comprenez.~ Mais passons! Je veux bien vous donner un petite leçon d'éthique, mais je suis présentement en train de fouiller un coffre. Enfin, la surface d'un coffre. Mais pas n'importe quel coffre! Ce coffre-là! Oui, le même que la dernière fois! N'est-ce pas beau comment les idées se succèdent avec cohérence? Eh? C'est inimpressionnant? Il aurait bien pu disparaître entre deux dires, vous savez. La mécanique quantique le permet, et il ne faut pas sous-estimer les probabilités, ni les causes successives de la puissance infinie de Dieu! Ahhh, si beau, si vrai, si excel- Enfin, vous comprenez. Le coffre est là. C'est ce qui importe. Et d'autant plus, nous avons trouvé quelque chose. Enfin, si par "nous" on sous-entend "ni lui ni vous", donc ma seule efficience propre.~ Mais ne vous en faites pas, vous êtes là pour m'encourager en plus de me lire, n'est-ce pas? Voilà, voilà, c'est mieux quand on est de bonne humeur.~ Donc, maintenant que vous êtes flattés un minimum et que je n'ai plus à me soucier de vos lamentations, on peut enfin poursuivre la fouille.

-Hmmm? Bon, si vous prenez la peine de me laisser quelques indices, je peux bien jouer le jeu un petit temps...

Soufflai-je, à peine audible, en soupirant face à ma découverte. Ce n'est vraiment pas ce que je voulais vérifier de base. Mais du coup, il sera plus sage de ne pas irriter nos petits observateurs voyeurs avec des actions bien plus efficaces. Eh? Ce que je comptais faire de base? Ah non, ah non, si vous n'êtes pas assez sages pour que la réponse vous parvienne intuitivement, ça ne vaut pas la peine de vous l'expliquer. Sans doute que vous vous y opposeriez, d'autant plus. Si déplorable, vraiment. Puis, c'est bien plus amusant de jouer les détectives, n'est-ce pas? De suivre les pistes et de découvrir la réponse au fur et à mesure? Enfin, on verra pendant combien de temps ça pourra assouvir ma curiosité. Après tout, le troisième genre de connaissance est largement plus satisfaisant? Eh? Qu'est-ce donc? Roooh, mais vraiment, ça devient lassant là. Après ça vous allez me demander des choses encore plus triviales, n'est-ce pas? C'est un cercle vicieux, améliorez-vous un peu.~ Parlant de trivialité, j'ai bien peur que je devrai perdre mon temps avec un tel sujet. Eh? Lequel? Ara ara, n'avez-vous pas lu l'indice? J'aimerais bien avoir tort, pour une fois. Si j'ai raison, et si je dois poser cette question, et si on me répond par la négative, et si on ouvre le coffre par la suite, et... Enfin, j'aimerais mieux que le coffre reste fermé. Quelle perte de temps. Quelle incompétence. Quelle déception. Ennuyant. Déplorable. Prévisible. Roooh, s'il-vous-plaît, amusez-moi un peu.~ Poussez l'idée un peu plus loin! Poussez-moi à être actif, et à vous frustrer par votre soumission propre! Enfin, j'exagère. Probablement. J'espère. Enfin, pas vraiment espérer. Vous connaissez le problème avec l'Espoir, n'est-ce pas? Oh, ne me forcez pas à le définir dans un moment si ennuyant de ma vie, ce serait trop cruel de votre part.

Enfin... Allons-y, je suppose.

-...Je ne suis pas du genre à tenter d'arracher des cartes de tarot des mains de qui que ce soit, surtout compte tenu que ce sont des cartes de tarot, tu sais? Ce serait déplorable et impoli de ma part, n'est-ce pas? Du coup, vu que je t'offre la chance de rester l'unique possesseur de ces cartes, tu peux me permettre de demander une faveur, oui? Une toute petite question pour me rassurer face à votre égard, tout simplement.~

... Tu as pris la peine d'inspecter les cartes avant d'entrer le premier code qui t'es passé par la tête, n'est-ce pas?


C'est d'un ton bien plus monotone, reflétant tout mon ennui, que je pose une question si lassante.

-Et par "inspecter", je veux dire vraiment inspecter, tu sais?~

J'espère que ma rhétorique ne porte pas à confusion.

J'espère que vous comprenez à quel point c'est ennuyant de devoir confirmer une chose si simple.

[HRP: Étant sur phone, je n'ai pas vraiment une notion de la longueur de mes posts, mais j'ai l'impression que celui-ci est assez court, du coup désolé orz J'aimerais surtout faire avancer le rp et ouvrir le coffre un de ces jours, donc ça se peut que mes posts deviennent de plus en plus centrés sur l'enquête qu'autre chose D:]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Mer 6 Déc - 13:26

Cette Aberrante Fourbe Élite...


Des sermons. Sans l'air. Ni la chanson. Ni cri du cœur. Qu'importe. Tu ne comptais pas lui répondre. Tu n'avais rien à lui dire. Tu n'en avais pas envie. De toute façon c'était ainsi. Mots inutiles. Donc mots non prononcés. Ça allait de soi. Lui parler te semblait inutile. Donc tu ne répondais pas. Pas avant d'avoir posé le blond. Puis au tour de la fille. Blond réveillé. Blond parti. Soit. La fille. Déposée. Recherche de pouls. Histoire d'assurance. On ne sait jamais. Ils sont retors. Aberrants et fourbes. Ces aberrantes fourbes élites. Ces aberrants fourbes énergumènes. Passons. Puis le conseil. Poids mort. Tu le serais sûrement. Tant que parler te sera inutile. Non envie d'interactions. Non envie de mots sans réel sens. Ni sans réelle forme. Paroles sans importances. Apprentissage te l'ayant dit. Des paroles plus importantes. Langage nécessaire. Langage parfois accessoire. D'autres signes le permettaient. Sinon peine aux muets. Et aux sourds aussi. Enfin. Prise terminée. Elle allait bien. Soulagement ou dépit. Réaction inconnue. Tu ne montrais rien. Et l'autre ne voyait que ton dos. L'autre. Un camarade. Comme s'il était supérieur. Comme s'il pouvait éviter la mort. Ou bien ta pensée était juste. Celle d'inégalité. Inégalité face à ce scénario. Qu'importe au fond. Utopie oubliée. De ce qui est cru. Survie personnelle rêvée. Courir. Se cacher. Se battre. Gagner ou perdre. Qu'importe. Tant que la bataille était exercée. Apprentissage reçu. Encore.
« L'important n'est pas ce qui est dit, mais ce qui est passé sous silence. »
Une sorte de son se manifesta alors, tel un souffle qui ne sembla pas attirer l'attention de celui qui s'occupait de la fille commençant à se relever après l'avoir déposée, mais au vu de son expression toujours aussi figée, il ne devait pas forcément, de un, apprécier la présence de l'autre, même si on peut se poser plus de questions à ce sujet, comme s'il n'appréciait la présence de personne, ou bien certaines devaient lui être détestables de manière viscérale, cependant, il devait quand même se le coltiner sans réel choix puisqu'il ne semblait pas décidé à partir, appréciant finir et s'approprier le travail des autres, mais si une action contenant si peu de bonté le rendait heureux, entre le semblant de bonté dans celle-ci et le naturel mauvais de celui l'ayant faite, le cœur balançait alors qu'il continuait de faire la conversation, probablement qu'il n'avait pas compris qu'aucune réponse ne serait prononcée, enfin de manière vocale puisqu'en resserrant sa main gauche en poing avant de la détendre et de la passer dans ses cheveux, même si sa chevelure en bataille ne pourra jamais être arrangée, il haussa une épaule juste, et que l'autre se débrouille visiblement, même si la réponse était évidente, il n'aurait pas dû se perdre autant dans un si vieil endroit pourtant intangible et désormais inaccessible, ne cessant de s'éloigner actuellement, encore et toujours, mieux valait en aller jusque là.

Action:
 

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Mer 6 Déc - 15:59

Modération


En tournant les cartes, voici ce que vous voyez en leur dos :



By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Mer 6 Déc - 18:00

Cette Aberrante Fourbe Énigme...


Observation. C'était cela. Vitesse exigée. Mieux valait ne pas se faire devancer. Question de prudence. Question de méfiance surtout. La méfiance. Perdre méfiance. Soit perdre la vie. Perdre espoir. Soit perdre espoir. Retirer l'espoir de la confiance. Garder celui de la survie. Confiance était utopie. C'était un fait. Inutile de le nier. Du moins ici. Il arrivait que confiance soit faite. C'était ton cas. Cercle restreint. Cercle absent. Mais cercle existant. Mais une fois cercle caressé. Cercle devenu vicieux. Pas pour toi. Pas encore. Ce que tu avais appris. De gré ou de force. Volonté présente. Volonté rarement obéie. Obligations. Contingences désagréables. Urgences. Nécessité. Tout qui niait la volonté. Enfin certaines volontés. Tout dépendait de la volonté en question. Tu avais la tienne. Indéfinissable de l'extérieur. De ce qu'il semblait. Ta volonté à toi. Sa volonté à lui. Contribution à la différence. Celle entre les êtres. Élites ou non. Aberrants ou non. Fourbe ou non. Forts ou non. Inutile de rechercher son semblable. Seul un à peu près. Seule chose possible. Ou le semblable était un copieur. Imitateur pathétique sans visage. Un polymorphe. Celui à la mascarade. Mascarade de Poe. Cacher visage et esprit. Probablement le mieux à faire ici d'ailleurs. Probablement. À savoir si tu le faisais toi. Assurance inexistante. Tel était le vrai.
« Pas d'empathie, juste, de l'analyse. »
Ainsi donc, après avoir regardé chacune des cartes et leur dos, le jeune homme, ou l'homme presque accompli selon le jugement porté à sa stature se dirigea finalement vers le coffre, là où il l'avait laissé, avec un supplément noiraud prétentieux et ennuyeux aussi bien qu'ennuyé, dans un souffle et un bref froncement de sourcils, et sans réelle vergogne, il posa une main sur l'épaule de celui qui se voulait être son camarade menant une discussion légère, visant à l'ébranler si on en croit l'étymologie du terme ''discussion'' justement, et resserrant plus que fermement sa prise, il éloigna de plusieurs pas l'envahissante personne qu'il trouvait ennuyante d'un geste sec et fort, afin de se retrouver à nouveau face au coffre, et si l'autre avait des réclamations, au mieux, il les entendait, en d'autres termes, il ne les écouterait pas, et se penchant sur le coffre en sachant que parfois, être aussi grand n'avait pas que des avantages selon le moment, il reprit le cadenas, se remit à réfléchir en appliquant le credo qui le motivait en se concentrant plus véritablement cette fois-ci, plutôt que de se perdre et s'employa à la tâche donnée mais interrompue, en prévoyant néanmoins une issue de secours, et prêt à renvoyer l'autre dans ses buts.

Action:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihiko Fugaku

SHSL Kawaii ♥

SHSL Kawaii ♥
avatar


Second avatar : Messages : 128
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Jeu 7 Déc - 4:58

Pro Golfer Sarutahiko

-Tu sais, tu passes étonnamment de temps à t’occuper de gens qui sont simplement drogués, le côté nounou serait bien adorable si ce n’était pas pour le manque général d’adorabilité de ta personne en général. On dirait quasiment que tu ne fais pas confiance à Mari-chan et à Kishi-san de bien s’occuper de nous. ~ Ce n’est pas vraiment bien pensé, n’est-ce pas? Ça aurait été un gaspillage que de nous voir mort avant même que tout ceci ne commence, non?

À moins que tu ne fasses tout ceci pour m’ignorer? C’est bien ennuyant que d’avoir à écouter quelqu’un tergiverser en l’absence d’une discussion bien construite entre deux personnes polies et respectueuses, n’est-ce pas? C’est pour ça qu’on crispe les poings un peu? Personnellement, j’aime bien le petit duo humoristique qu’on est en train de former, avec Moi qui lance les répliques croustillantes et toi qui reste un mur de silence indifférent et las, ça fait un peu humour vieux jeu, non? ~ Tu penses que Mari-chan apprécierait? Et il nous faudrait des surnoms convenables, n’est-ce pas? Enfin, il faudra que je trouve la réponse à ce problème tout seul, compte tenu de ton dédain apparent envers la communication. C’est un peu malsain, ou peut-être est-ce pervers? ~ Ara ara, nous ne nous connaissons pas encore suffisamment pour parler de nos fétiches, c’est trop risqué. Il vaudrait mieux retourner à résoudre le problème seul, n’est-ce pas?

Un peu comme avec ce petit coffre, n’est-ce pas? ~ Je trouve l’indice-clé tout seul, sans compter que j’ai la générosité et l’humilité nécessaire pour me rabaisser à un point tel que je suis en mesure de poser une question aussi stupide pour te faire réaliser ton erreur, et voilà que maintenant, tu me trahis en me faisant dos et en essayant d’inspecter les cartes seul. C’est ignoble, tu sais? ~ Si tôt arrivés et si tôt on doute de nos pairs. Ah la la, on voudrait déjà tuer la coopération avant de pouvoir coopérer, c’est vicieux. ~

Hé-oh, Hé-oh, je réserve les gestes brusques sur ma personne aux femmes d’une certaine adorabilité que nous avons déjà établi comme étant hors de ta possession. Oups, aurais-je divulgué un fétiche par accident? ~ Ah non, ah non, comme c’est irresponsable! Irresponsable comme ta passivité actuelle, mais vraiment. Quoique rendus à ce point, tu dois être tellement absorbé par les mathématiques simples de l’énigme que tu ne risques pas de m’écouter. Mais soit! J’ai encore un peu de temps pour t’enseigner quelques petites choses utiles, donc allons-y, n’est-ce pas? ~ Commençons avec un peu de morale, puis un peu de physique, d’accord? Tout d’abord, je dois vraiment prendre la peine de souligner ta confusion actuelle, contrairement à mes habitudes. Tu as perçu un Objet Unique, puis tu t’es affecté de Jalousie et d’Envie face à son égard et au mien respectivement. Et tout cela, sûrement en pensant que j’étais ici pour voler quelque chose. Le coffre? La fierté d’avoir accompli le travail? Peu importe, vraiment. Mais voilà que dès mon apparition, tu as refusé de croire qu’on pouvait s’aider et apprécier la Joie de réaliser nos Désirs ensemble. Tu uses même de violence pour me distancer, que de Colère! Et te voilà d’autant plus imparfait! C.~ Q.~ F.~ D.~ Ça devrait être suffisant, s’il y a des définitions qui te manquent, c’est vraiment dû à ta propre ignorance, et ce serait ruiner ton itinéraire que de te traiter comme un élève si enfantin. Du coup, passons à la physique. Tu sais, quand les gens lisent mes thèses, ils ont souvent l’impression que je suis une Élite d’une physique qui repose sur les frontières de nos connaissances. L’infinitésimalement petit, l’infiniment grand, les origines de Dieu et en général tout ce qui vous semble hors d’atteinte. Mais vois-tu, mais vois-tu, la beauté de la physique à l’intérieur de ces frontières, c’est qu’elle s’approxime à merveille. Prends le momentum, par exemple. Une masse multipliée par sa vitesse. Conservée et partagée entre plusieurs Corps en absence de friction. À notre échelle, Newton y définit sa variation dans le temps comme sa deuxième Loi dans le Philosophiæ Naturalis Principia Mathematica.

Du coup, ça fait exactement 330 ans que nous sommes parfaitement en mesure d’expliquer comment je fais…


-…ceci.

Alors que ma voix glisse vers un ton à la frontière absolument inconnue, ma main glisse vers le mouvement le plus connu.

Eh? Qu’est-ce que je raconte? Non, mais, je vais vraiment devoir faire un retour en arrière? Vous êtes totalement incapables de comprendre la situation sans que je ne vous tienne par la main et que vous vous guide tout lentement vers la description souhaitée? Ara ara, que vous êtes exigeants. ~ Alors, par où commence-t-on? Eh? Du début !? Vous êtes sérieux? Vous savez, j’ai déjà pris beaucoup de mon cher temps à expliquer des choses si anodines à notre pauvre petit vicieux qui traîne là-bas que je n’ai pas vraiment la volonté pour me noyer dans l’ennui de devoir expliciter autant de détails. Du coup, je tente de garder ça bref, d’accord? ~

Comme vous pouvez imaginer, les points de suspension sont effectivement des marques de silence, mais aussi des séparations entre les actions de mon auditeur. Eh? D’où je sonne comme si j’analysais mon propre texte? Non, mais vous voulez des explications ou non? Allons, voilà, chut. Du coup, on retrace facilement ce que l’autre a fait, non? On s’occupe des autres, on serre le poing, on regarde des cartes en cachette, on me violente sans mon consentement pour aller ouvrir le coffre. C’est simple, non? Bien sûr. Je serais un terrible pédagogue si je ne vous offrais pas un ordre logique aux choses pour améliorer votre compréhension. ~ Et du coup, que faisais-je, vous demandez? Au lieu de décrire la passivité des autres, je devrais élaborer sur mon activité, c’est ce que vous dites? Enfin, je suis sûr que vous ne le formulez pas ainsi, mais j’apprécie l’effort. ~ Alors, alors, en description brève, j’observais, je calculais. Eh? Quoi? Vous pensiez que je flânais à côté de la boîte? J’imagine que selon votre perspective, j’avais bien l’air de monologuer, et de monologuer d’autant plus que d’habitude, tout simplement. Mais comme j’ai dit auparavant, agir, c’est aussi attendre que la bonne opportunité se présente. ~

Ou, dans ce cas-ci, créer la bonne opportunité. ~

J’imagine que vous ne comprenez toujours pas la suite, n’est-ce pas? Roooh, ayez un peu d’intuition. Allons, réfléchissez! Qu’ai-je bien pu faire pour nécessiter un calcul, puis un coup de main, puis un retour en arrière pour tout expliquer? Eh? Un indice. D’accord, d’accord, je suis d’humeur généreuse de toute façon. ~ J’ai bien parlé de momentum, n’est-ce pas? Et que fait-on avec le momentum? On fait bouger les choses, n’est-ce pas? On joue au golf, on joue aux billiards, on balance des objets dans des directions désirées, si? Voilà, voilà, vous comprenez un peu mieux? Eh? Vous voulez une réponse claire et précise. Bon, pourquoi pas. Ce qui est fait, est fait, de toute façon. ~

La bonne opportunité, c’est de jouer aux billiards avec la pièce.

Un clic du coffre. Un balancement de ma main, d’une force exacte. Un objet s’échappe, s’éloigne, percute un autre. Puis un autre. Puis un autre. Puis un autre. Avez-vous réalisé à quel point cette salle est crasse? Elle déborde de boîtes, de meubles, de poussière. Un vrai désordre. Pitoyable. ~ Un pandémonium qui n’attend qu’arriver. Ne suffise qu’on pousse dans la bonne direction. Cinématique, Mécanique, Théorie du Chaos, Équations Différentielles, Analyse Numérique. La physique s’approxime bien, mais…

La beauté de la physique, c’est qu’elle permet de contrôler l’ordre du monde.

Donc, c’est maintenant dans un nuage de poussière règnant à nouveau et que des objets continuant à s’éparpiller çà et là, sans se détruire, puisque je ne compte pas briser des règles de sitôt, ni blesser la pauvre inconsciente, qui ne demande aucunement de souffrir de la confusion de son pair, que je promène à l’aveuglette. Enfin, « à l’aveuglette ». Je n’ai pas besoin de voir pour savoir où je vais. Ma trajectoire est prédéterminée. Calculée. Eh? Ma destination? Allons, je dois vraiment l’épeler pour vous? ~ Allons, allons, il y a bien une seule chose qui a été déplacée et qui est en soi digne de déplacement. ~

Mon action, si simple, est de prendre le coffre ouvert et de partir. ~

En partant d’une vitesse suffisante pour que la poussière voile encore mon échappée, j’offre quelques derniers mots, d’un ton toujours égayé et assez élevé pour surmonter le restant de cacophonie.

-Ne t’en fais pas, je te rendrai le coffret dès qu’il commence à m’ennuyer. ~

Dans le futur, assure-toi de ne pas méprendre mon aide pour de l’égoïsme, d’accord? ~

Et surtout… c’est sans rancune, n’est pas? ~


Eh? C’est quoi cette tête?
Vous pensez que je me suis amusé?
Hmmm… Un peu, j’imagine. ~
Je retournerai sans doute à m’ennuyer tout aussi rapidement.
Mais pour le moment…
Apprécions le fait que j’ai créé une nouvelle opportunité pour voir Mari-chan habillée en maid. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Ven 8 Déc - 0:35

Modération


Son mécanisme a fonctionné, il a pu run away comme le tarba qu'il est.


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Ven 8 Déc - 8:47

Ces Aberrantes Fourbes Élites...


Des pas. Faciles à entendre. Écho surtout. Puis monologue. À défaut de dialogue. Ne pas être causant. On te le disait. Ne pas parler. Manque de politesse. Mais choix fait. Entre bas et pis. Qu'importe le lieu. Qu'importe les conditions. Agissement choisi. Selon le passé. Et l'expérience. Idiot tu le savais. Tu l'étais. Imparfait aussi. Tu ne visais pas le parfait. Pas ce temps du passé. Dans deux langues mortes en tout cas*. Mais tu ne le visais pas. Aucune certitude de l'atteindre. Déjà être mieux. Chemin long. Rapport à ce que tu étais. Une époque. Et maintenant. Devoir y retourner. Passé dont tu apprenais. Sorte de sagesse. Sagesse nocive. C'était comme ça. Inutile autre. Ton expérience. Idiotie assumée. Idiots apprenant de l'expérience. Sages apprenant du passé. On te l'avait dit. C'était ça. Opinion neutre. Un fait restait un fait. Une leçon restait une leçon. Soif d'apprendre. Pas besoin de morale. Rappel trop connu. Coffre ouvert certes. L'après tu t'en doutais. Un souffle. Encore. Et le coup des fétiches. Tu préférais éviter. Éviter d'y penser. Telle une accusation. Le coup du duo comique. C'était presque plus intéressant. Soit. Si ça l'amusait. Reprocher ton attitude. Qu'il le fasse. Ce que tu comptais faire. Pas ça en tout cas. Envers lui ou les autres. Tu n'avais pas prévu d'agir de manière policée. Pas pour le moment.

Une fois le bon code entré, il s'éloigna néanmoins du coffre, car la pièce était poussiéreuse surtout, et qu'il préférait éviter de subir l'attaque de celle-ci plus que par crainte de celle du jeune homme qui avait eu la bonté de lui rappeler sans que ce soit utile quelque chose qui lui paraissait élémentaire, et qui, si cela était sa pensée, cela le serait, à savoir si ce fait arrangeait le ténébreux, toutes les réponses pouvaient être envisagées puisque sans paroles de sa part, il fallait se contenter des signes qu'il voulait bien laisser voir, ou bien qu'il effectuait, sans pour autant se détacher des paroles qu'il ne pouvait qu'entendre, et écouter en somme, si l'opportunité qu'il attendait était là, il la prendrait sans qu'il puisse agir et s'il partait avec ça, autant dire que tous les bénéfices seraient partagés, il avait résolu l'énigme, c'était déjà ça, il pouvait bien le prendre, et le garder si ça lui plaisait, il avait droit à sa part, tandis que lui, dos à la poussière, écoutait l'autre s'en aller, en se rapprochant d'un fait qui l'avait un peu questionné laissant l'autre jouer avec sa spécialité et à la lâcheté comme si ça lui plaisait d'agir ainsi, de toute façon, il n'avait pas non plus prévu d'agir de manière policière, pas pour le moment.

HRP:
 

Action:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia Moskovskaïa

Admin

avatar


Second avatar : Messages : 169
Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Ven 8 Déc - 9:15

Modération


Tu peux voir que la Porte est hermétiquement fermée, en plus de posséder une épaisseur assez importante. Cette porte n’est pas ici pour rien. Rien ne semble pouvoir entrer dans ce quartier avec un obstacle comme ça. Mais pourquoi une telle précaution pour une simple issue ?


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 65
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   Ven 8 Déc - 18:56

Cette Aberrante Fourbe Étrangeté...


Étrangeté. C'était le mot. Rien. Rien de possible à entendre. Le silence. Occultons mouches et respirations. D'autres bruits brefs aussi. Pas l'objectif. Inutilité à écouter. Ni des gènes. Manque de décibels oblige. Alors une raison y était. Restait à savoir laquelle. Si tu comptais la découvrir. Bien quelques idées. Dépendant des murs. L'isolation aussi. Vérifier serait intéressant. Tu commenças cette tâche. Quelques coups. Le résultat sera à observer. Puis retour au silence. Ce silence de mort. Sans mauvais jeu de mots. Mais quel silence. Si c'était bien l'entrée. Ou la sortie. L'extérieur devait être perceptible. Par l'ouïe. Même un cri. Léger froncement de sourcils. C'était bizarre. Trois branches. Coin isolé. Massacre au dehors. Ou bâtiment autre derrière. Ça semblait presque juste. Déductions incertaines. Comme quelque chose de non su. Non su là où tu devrais. Mais possibilités. Ça commençait à s'imager. C'était déjà ça. Le silence t'en avait assez dit. Sûrement. Assez pour dégager des pistes. N'oublions pas le nom. Aile du personnel. Il devait avoir accès à l'aile principale. Peut-être. Hypothèse de la dépendance. Peu probable. Si d'autres lieux disponibles. Connections obligées. Laisser passer l'extérieur. Un proscrit. Pour ce jeu en tout cas. Plan complet non retenu. Seulement la partie actuelle. Inutile de voir l'inaccessible. Pour le moment.

Néanmoins, qu'il y ait tant de précautions pour une porte était assez étrange, car si les aménagements effectués semblait presque normal désormais, il devait y avoir d'autres moyens de bloquer une issue aussi simple, inutile donc d'essayer de l'ouvrir, ce n'était pas pour rien qu'on la jugeait condamnée, d'autant plus que l'épaisseur la rendait impossible à défoncer, et de base, il n'avait pas prévu d'essayer, restait à voir s'il y avait une autre solution, comme un mécanisme, même si c'était à distance, et se rappeler de l'endroit que cette porte dévoilait, ce qui ne serait clairement pas mal, et après, voir ce que cette porte fout ici, car elle peut mener vers l'extérieur, même si sortir par la porte de service ne paraissait pas glorieux, ou vers un autre endroit qui avait des chances d'être découvert à un moment ou à un autre, à part si de qui attendait derrière était un autre mur ou un piège, ce qui aurait cependant rendu toute tentative de blocage strictement inutile, si ce n'était pour leurrer, concept échappant au jeune homme que de voir tant de choses pour si peu, alors à part l'observer cette porte en question, il n'y avait pas grand chose à faire surtout qu'à un moment donné, il faudra bien qu'il bouge.

Action:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ces Aberrantes Fourbes Élites... [Recherche libre + 2 max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» Une triste recherche... [Libre]
» Demande de Recherche [LIBRE]
» A la recherche d'un passage secret! (libre)
» A la recherche d'un endroit calme [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: Le DanganRonpa :: Le DanganRonpa 2 :: Fragment 1 :: Hall Intermédiaire-