Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 84
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Lun 16 Avr - 16:15

Mauvaise pioche.


Se blâmer. Verbe que tu connaissais. Verbe que tu pratiquais. En ce moment même effectivement. Pester. Intérieurement. Ce que tu faisais aussi. En ce moment même effectivement. Raison connue que de toi. Toi qui marchais vite. Dans les couloirs. Dans les escaliers. Direction un étage inconnu. Celui de la Santé. Déjà tu savais où aller. Pas facile vu tes absences. Nombreuses certes. Raisons connues que de toi. Encore. Mais celles-là ne seraient pas divulguées. Il fallait que tu ailles quelque part. En salle de simulation. Aucune nouvelle session n'avait été programmée. Ça t'énervait d'ailleurs. Tu aimerais en savoir plus. Sur celle-ci. Sur ton avatar. Sur les événements. Sur ce que le personnel en tirait. Faudra attendre. Tu patienteras. Ça irait. Enfin pas tant que ça. Tu avais pris ta décision. Vu le temps entre deux sessions aussi. Ton parrain te soutenait dedans donc ça irait. Au pire l'excuse était prête. Curiosité. Crainte d'objets cassés. Inquiétude envers les efforts du personnel. Ou bien erreur de salle si projet avorté trop tôt. Ta température était un peu élevée en ce moment en plus. Mais curiosité donc. Un fléau. Pour eux ça le sera sûrement. Mais tu avais repéré. Personne dans les environs. Donc tu y irais. Tu devais en savoir plus. Pas par les professeurs. Pas encore. Même si l'un pouvait t'être utile. Espérant que ce que tu avais puisse suffire. Quoique c'était cher payé. Mieux valait s'abstenir. Et investiguer la salle. Seule. Peut-être trouverais tu plus de choses sur la simulation en cours.

C'était ce qu'elle pensait au moment d'entrer, s'assurant que personne n'était dans les environs, si ce n'était les caméras, mais le personnel étant un peu lent ces derniers temps, au pire des cas, elle ne devrait pas avoir trop de problèmes à supprimer ce qui pourrait la compromettre, tant qu'elle faisait attention à ses arrières, elle avait ses chances, et une aussi belle opportunité ne se gâchait pas, ainsi, elle espérait trouver la raison de la déprime générale dont son ou sa camarade lui avait parlé et en savoir plus sur cet environnement qu'elle avait décidé d'intégrer, ayant pris aussi la précaution d'avoir assez de temps pour investiguer la salle en paix, et au pire, en parler aux professeurs concernés, du moins, c'était le plan, car à peine avait-elle fermé la porte qu'elle entendit des bruits de pas, comme quoi elle aussi avait de bonnes oreilles, et immédiatement, elle se posta à coté de la porte, immobile et silencieuse en écoutant ces bruits qui se dirigèrent vers, tant mieux pour elle, une autre salle, mais le bruit qu'elle entendait ensuite depuis cette salle que sa carte mentale identifia comme la salle de thérapie, soit pas très loin eut une valeur d'alarme pour elle, et lentement, elle quitta la salle avec les mêmes précautions, et se dirigea vers la salle de thérapie d'une démarche discrète à la base, puis sa fièvre se rappela à son doux souvenir en la faisant trébucher près de l'entrée.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasegu Kichigai

avatar


Second avatar : Messages : 8
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Lun 16 Avr - 20:20

Thé Solitaire ... ou presque



Kasegu se promenait dans les couloirs vides, l'Académie la plus prestigieuse et pourtant personne à l'horizon et lui qui avait prévu un tea time avec des étudiants de son genre qui comprenait son style de vie et qui cohabitaient avec la nature, mais l'envie d'en boire ne le quitta pas, alors son kit de thé à la main et ses quatre tasses qui pendouillait au bout de ses doigts, il s'était mis à la recherche d'un endroit adéquat pour siroter la boisson chaude.

Il se sentait stupide d'avoir ramené quatre tasses alors qu'il n'y avait que lui qui profiterait, mais il était soulagé que personne ne soit dans les couloirs, car depuis son arrivée il n'avait pas encore rencontré quelqu'un de cet immense établissement, mais il n'était pas le genre d'élève timide, s'il croisait quelqu'un, le jeune homme n'aurait qu'à se présenter, non c'est la peur d'être très embarrassé par ses propres mots ou des actions inappropriées ; il se secoua la tête et continuait à monter les escaliers, des idées de salle lui passait par l'esprit, après tout le lieu choisi devait être un lieu de calme où le silence règne.

Ses pas résonnaient dans les escaliers, prouvant qu'il était la seule âme à errer dans les étages, jusqu'à qu'il entendit un bruit, il provenait probablement de l'étage de la santé, un étage qui attisait la curiosité de Kasegu, un endroit remplit de choses intéressantes à voir et qui en plus c'était un étage qu'il n'avait pas encore visité, d'humeur aventureuse, mais toujours sur ses gardes il se décida d'y jeter un coup d'oeil rapidement et peut - être une salle convenable pour son activité.

Il arriva tranquillement et vit que personne n'était là, le son qu'il avait entendu n'était qu'une hallucination ou peut-être pas, il observait les salles attentivement, deux avait retenue son attention : la salle de simulation et la salle de thérapie ; la salle de simulation était un endroit que Kasegu avait déjà entendu grâce aux rumeurs qui la concerne, un lieu qui permet de revivre les pires tragiques événements du monde et éventuellement le pire cauchemar de son père ; la production de plus de millions d'antidépresseurs et aucun d'eux n'avait marché, le désespoir était plus fort, alors revenir dans le passé était hors de question pour lui et plus s'il se faisait attraper, ça le terrifiait.

Puis la salle de thérapie, la parfaite salle pour se reposer, il ouvrit la porte pour découvrir un nouveau monde, c'est vrai, il n'était plus dans la vie ennuyeuse qu'il avait avant de venir ici, il était à l'académie Kibougamine ; la salle était remplie de plantes à vertus aphrodisiaques, d'une fontaine feng-shui dont le bruit donnait l'ambiance naturelle de la pièce, des tapis au coton doux, des chaises qui semblaient agréables vu de loin et sans parler des grandes fênetres qui laissait passer la lumière pour alléger les couleurs des plantes, l'endroit parfait pour l'herboriste.

Alors qu'il contemplait la salle, la porte derrière lui s'ouvrit brusquement et au moment de se retourner il sentit un poids énorme tomber sur son dos, due au choque, son kit de thé s'envola et son corps heurta violemment sur le sol, il se releva avec une petite douleur à la jambe, mais il était en bon état, par contre il était dans un état de rage, il se retourna pour voir la cause de sa chute et vit une fille aux cheveux mauve aplatit au sol et le front un peu rougeâtre, son expression colérique avait changé en inquiétude et demanda à la fille :

"ça va ? ".
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 84
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Mer 18 Avr - 19:00

Mauvaise chute.


Du bruit. Première chose. Tu n'aimais pas. Donc réception accrue. À part ça. Bruit d'objets au sol. Puis sensation. Pas celle d'objets. Une personne. L'insulte ne rata pas. Insulte muette. Insulte à ton encontre. Tu pestas intérieurement. Déjà que la fièvre était inattendue. Tu comprenais un peu mieux ton parrain. Il n'avait pas tort. Il n'avait pas raison. Tu aurais pu la veille. S'il avait voulu. Obéissance au supérieur oblige. Rien à redire. Rien à dire. Surtout ici. Mutisme oblige. Et cette personne. Celle sur qui tu as atterri. T'avais l'air fin. Qu'importe. Même résultat. T'étais au sol. Une maladresse. Une erreur. Sachant que ça pardonnait rarement. Ce lieu n'était pas une exception. Au contraire. Tu t'en étonnais d'ailleurs. Pour de tels manipulateurs. Tu les voyais ainsi. Ne rien savoir des simulations. De celle en cours. Ils pouvaient la manipuler. Vous manipuler. C'était leur but. Sûrement. Difficile d'accuser sans preuves. Juste des suppositions. Tu comptais les confirmer. Tôt ou tard. Au moins pour cette simulation. Si tu évitais plus d'erreurs. Plus de pots cassés. À voir si c'était réparable désormais. Regard levé rapidement. Un jeune homme. Puis au sol sur les objets. Un kit de thé. Tu avais bien fait. S'il attendait des personnes. Enfin vu le monde présent. Bel espoir.

D'après elle, le jeune homme devait être en classe supérieure, ayant aperçu au moins une fois ses camarades à elle, et ayant pris des renseignements sur la classe en dessous, mais elle ne l'avait pour ainsi dire, jamais vu, donc il devait être dans le même cas vu le temps qu'elle passait dans cette académie, ce n'était pas assez rare pour qu'elle ne sente pas le jeune homme en face d'elle tendu, avant que son expression se radoucisse, encore un signe qu'elle devrait s'interroger plus amplement sur son état, qu'elle n'attribuait ni au surmenage -ce qui arriverait si elle s'acharnait à suivre les cours-, ni à une quelconque maladie, puisqu'elle a pris l'habitude de faire attention à sa santé comme toute personne avec une hygiène de vie correcte, ni à une allergie malgré la saison puisqu'elle n'en n'a jamais eu, espérant juste que son dernier passage à l'hôpital n'avait pas décidé de lui refiler des conséquences à -très- long terme, elle retourna son regard sur ce camarade de troisième année et inclina la tête le plus bas possible pour lui présenter ses excuses et répondit à sa question, ou plutôt la retourna à l'autre, en regardant plus en détail l'étendue des dégâts.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasegu Kichigai

avatar


Second avatar : Messages : 8
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Jeu 19 Avr - 18:23

Une Honteuse Présantation



Et voilà , sa pire peur venait de se produire devant lui ou derrière lui plutôt ,la honte pouvait se voir grâce aux petits détails autour de son visage, de la sueur en quantité qui traverser de son front jusqu'aux épaules et les joues un peu rouges , le pire c'est une personne qu'il ne connaissait pas, il se secoua la tête froidement et reprit un aire amicale et sourit encore , il devait sur tout ne pas commettre une autre erreur; Après l'excuse de la jeune fille , Kasegu se sentit un peu trop coupable qu'elle soit la seul à s'excuser, alors il fit de même et demanda pardon.

Kasegu remarqua l'aire inquiet de la fille et compris toute suite ce que ça voulait dire:

" Oh, ne t'inquiète pas pour moi, je vais bien " dit - il rapidement

Il se retourna pour voir le kit de thé et inspecter son état, l'objet n'avait aucune égratignures, presque magique et les tasses étaient faites en plastiques, donc pas d'inquiétude , il souffla en signe de soulagement, toute cette action l'avait fait oublié sa principale venue ici.

Il se rapprocha vers la fille doucement, le kit de thé dans la main droite, car son bras gauche était couvert de bandages épais qui le rendait inutilisable, c'était un sujet qui irritait Kasegu, depuis sa renommé mondiale, un journaliste à essayer de prouver que le bras de L'herboriste était le cas de plusieurs échecs et que l'entièreté de son bras serait devenu un membre mutant, absurde disait-il et depuis cela il ne répond plus quand on lui pose la question.

Il demanda :

:"Hey, ça te dirait une tasse de thé avec moi, je sais que cela a l'air bizarre, mais je te promets que je ne suis pas dangereux"dit-il à voix basse

Proposer un thé était la seule chose qui pouvait alléger l'ambiance, en tout cas c'est ce qu'il pensait, il continua :

" Mais si tu ne peux pas, ce n'est pas grave, je ne vais pas te forcer"

A ce moment-là, il se rendit compte qu'il avait oublié de présenter :

" Oh!!! Désoler, j'ai oublié de me présenter, je ... m'appelle Kasegu Kichigai ravie de te rencontrer!"

Et voilà, il avait tout mélangé ; la présentation, la proposition et l'excuse, le stress avait pris le dessus, avec tout cela on aurait pu croire qu'il était l'ultimate clown.



By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 84
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Sam 28 Avr - 19:55

Mauvaise pioche.


Rien. Rien de montré. Pas sur ton visage. Mais soulagement léger. Surtout après regard plus poussé. Son bras gauche. Bandé. Trop bandé. Pas un bras cassé. Tu espérais. Ou d'autres choses. Mais tu ne poseras pas de question. Pas par absence de curiosité. Mais celle de légitimité. Juste que c'était moins flagrant. Tu n'avais pas à dire quoi que ce soit à son sujet. Pas quand tu ne valais pas mieux. Concept paternel appris. Concept paternel acquis. Alors ton regard n'insista pas. Tu as juste vu. Sans trop observer. Une raison sous ses bandages. Raison qu'il veut garder cachée. Tu la garderas cachée. Si ça n'a pas d'importance. Et ça n'en avait pas. Autres priorités. Et ce n'était qu'un élève. Plus ancien. Mais un élève. Peut-être savait-il deux ou trois trucs. Peut-être pas. À voir. Quitte à interagir. Autant chercher des informations. Une piste. Quelque chose. Tant pis si c'était stérile. Bon sang. Tes pensées allaient trop vite. Fallait te reprendre. Mais penser vite était une aide. Tentative d'oublier ce mal de crâne. Nécessité de se recentrer. Tant mieux s'il allait bien. Et s'il n'y avait pas trop de dégâts. Tu te sentais désolée quand même. Désolée pour cet incident. Mauvais choix du moment. De tous les côtés.

D'un geste presque mécanique, c'est en passant la mèche droite de ses cheveux derrière son oreille qu'elle garda une oreille la plus attentive possible aux propos de son aîné, sur ses excuses et une proposition qu'elle ne considéra pas longtemps avant de l'accepter, de toute façon, retourner en salle de simulation était impensable avec lui dans les environs, se faire repérer à un tel moment, en voilà un mouvement dangereux qu'elle ne se risquerait pas à exécuter, et enfin, s'il fallait être honnête avec elle-même, elle n'était actuellement pas en état de s'y risquer, ce qu'elle aurait tenté avec un esprit plus clair et un corps plus prompt à agir, faute de quoi elle hocha effectivement la tête pour accepter sa proposition, pensant qu'effectivement, il n'était pas dangereux pour le moment, quand bien même elle avait un goût aussi prononcé que celui de son père pour le café, un peu de thé ne ferait pas de mal, sauf que désireuse de savoir l'identité de cet aîné, sa question fût devancée lorsqu'il se présenta, il semblait quand même anxieux, alors elle mit une main à sa poche, sortant son manuel électronique qu'elle alluma d'une main, montrant son profil à ce jeune homme avant d'utiliser son autre main pour dessiner une croix devant sa gorge, autant annoncer la couleur.

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasegu Kichigai

avatar


Second avatar : Messages : 8
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Mar 8 Mai - 19:19

Nouvelle rencontre
 

Un peu d'hospitalité était la bienvenue surtout après une petite chute non voulue, Kasegu se focalisa sur la fille, elle paraissait plus jeune que lui enfin par intuition, il n'avait pas croisé toutes les troisièmes années, mais elle ne semblait pas appartenir à la même classe que lui, ses habits donnaient l'impression d'une bar tendeuse ou d'une policière, gants en cuirs, veste bleue et une cravate semblable à celle d'un business man, mais tous ces préjugés furent cassés quand la jeune fille montra son eID.

Elle s'appelait Mitsuki Hoshizora, un nom à la sonorité japonaise quelque chose qu'il pouvait prononcer sans crainte, car la moitié des élèves que Kasegu avait entendu parler avaient des noms plutôt origine Est qu'Ouest, donc pour lui prononcer de noms comme celui là le rassuré énormément, ce n'était pas qu'il était raciste, c'était seulement la peur d'écorcher les noms de ses autres camarades ; après avoir lue son nom, il remarqua que la fille fit un signe au niveau de sa gorge, un signe de négation apparemment, qu'aussitôt il demanda :

"Tu ne peux pas parler ?"

"Tu as mal à la gorge ?"

Un peu de confusion de la part du garçon, il se rappela alors pourquoi la fille lui avait montrée son eID, elle ne pouvait pas parler, alors il reprit sa question d'un air curieux :

"Tu ne serais pas par hasard muette ? Je suis désolé que si je m'en suis pas rendu compte avant."

Il n'avait pas beaucoup d'expérience ce qui concernait le langage des signes, il avait seulement appris à faire l'alphabet seulement pour s'amuser, enfin il ne voulait pas se ridiculiser à côté d'une personne qui en avait fait un besoin pour communiquer et en plus elle était muette, mais pas sourde, donc surement il n'aurait pas besoin d'utiliser le langage des signes, en continuant la lecture du eID, le détail le plus fou arriva au niveau de l'ultimate, la fille qui se tenait devant lui était l'ultimate Astronome, ses yeux s'ouvrirent grandement et prononça :

" Ultimate Astronome ! ! ! "

Surement par la surprise, mais enfin il n'avait pas besoin de le faire à voix haute, il rabaissa le ton et s'excusa à la fille :

"Oh ! je suis désolé si je t'ai fait peur, c'est juste que ton style ne collait pas à ton ultimate, je pensais qu'un astronome ça portait une blouse de scientifique et tout le reste et... hahahahah !"

Ce rire d'anxiété était le coup fatal, il venait de ruiner l'ambiance, d'abord que lui-même qui avait un style qui ne permettait pas de trouver un ultimate pour lui et plus il commençait à critiquait le style des autres, alors pour se rattrapait , il dit :

"Mais c'est la même chose pour moi aussi, la plupart des personnes ont tendances à me traitait de pleins d'ultimates différents, enfin bref je suis l'ultimate Herboriste."

Kasegu se dirigea vers le kit de thé et lu la notice, il fallait de l'eau, mais aucun robinet aux alentours, la seule option restante était les toilettes pas très chic, mais c'était le seul point d'eau à proximité :

"J'arrive tout de suite, je vais remplir la théière avec un peu d'eau vite-fait."

Il ouvrit la porte de la pièce avec un sourire et se rendit aux toilettes les plus proches.


HRP:
 
 


By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hoshizora

avatar


Second avatar : Ici le DC de Hikaru Yuugure Messages : 84
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   Jeu 10 Mai - 21:30

Mauvaise idée


Un regard sur toi. Malaise. Léger et lourd à la fois. Une note à toi même. Deux mots à échanger. Avec le fils de ton parrain. Encore lui. Fait presque inconscient. Méfiance de mise. Méfiance exacerbée. Chose naturelle chez toi. Une denrée rare nommée confiance. Rare à accorder en effet. Beaucoup sont ainsi. Donner peu de leur confiance. Faire croire qu'on la donne. Ou bien trop faire confiance. Tel le fil du funambule. Équilibre important. Erreur trop facile. Fatalité vite arrivée. C'était ainsi. Et ces années. Confiance perdue. Confiance difficile à retrouver. Celle envers l'Académie. Épicentre d'une Tragédie. De la Tragédie. Et pourtant l'institut est là. Debout. Ouvert. Et tu y es. S'ils veulent s'amender. S'ils prévoient autre chose. Difficile à savoir. Mais idée présente. Difficile de la retirer. Difficile à confirmer. Difficile à infirmer aussi. Il avait facilement compris. Après quelques hésitations. Question du mutisme. Hochement de tête. Inutile d'expliciter. Il n'avait pas à savoir. Personne n'avait à savoir. Il n'y avait rien à dire sur le sujet. Sans mauvais jeu de mots. Puis geste de la main. Ce n'était pas un problème. L'habitude forge. Puis il revenait sur la machine. Son cri t'alerta presque. Rien ne t'avait semblé étonnant pourtant. Surtout avec ton nom.

Entre un patronyme hérité d'une existence qui lui est précieuse signifiant ''ciel étoilé'', à moins que comme certaines personnes dotées de beaucoup d'imagination, il trouve ça génial, puis la justification arriva sans problème à cause des habits qu'elle portait, se retenant d'avouer qu'elle n'en était pas particulièrement fan non plus, puis se demanda si elle avait déjà vu ce père lui ayant enseigné l'astronomie porter une telle blouse, il lui sembla que ce n'était que rarement à cause de sa stature trop chétive, les manches l'empêchant de manipuler correctement les outils, réponse vite venue sur son talent, un herboriste, ou l'utilisation des plantes pour soigner, en tout cas, sa façon d'agir s'avérait assez maladroite, mais elle ne lui en tiendrait pas rigueur puisqu'il faisait un effort, face à elle et son habitude de faire cavalière seule, et seule, elle allait le redevenir pendant un moment car il la quittait pour les toilettes, logique, alors elle le salua en inclinant la tête avant qu'il ne parte, et une fois seule, elle jeta un regard à la pièce et commença à installer les parties restantes du kit de thé mais dût s'arrêter en plein milieu suite à un tournis qui la força à s'appuyer contre le mur le plus proche, une main sur son front plus chaud que d'habitude.

HRP:
 

By Paysanne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mauvaise pioche [PV : Kasegu Kichigai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...
» Mauvaise matinée [Taylor D.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: Le Bâtiment Principal :: L'Etage de la Santé :: La Salle de Thérapie-