Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Opaly

avatar


Second avatar : Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Ven 12 Aoû - 21:10

Une fille était dans les couloirs avec une valise à roulette dans sa main droite. Elle la laissa roulé, le bruit qu'elle faisait gêna un peu sa propriétaire. Celui-ci avec les cheveux long détaché, les yeux bleus et portait l'uniforme de la Kibougamine, elle allait se rendre dans ce qu'il allait être sa chambre pour toute l'année scolaire. Pour elle, un nouveau départ allait sonner et elle se redisait la même phrase en boucle dans sa tête :

"La Kibougamine... je ne savais pas ce que c'était au début. Puis en faisant des recherches sur internet, j'avais trouvé un truc incroyable. Une école qui ne recrutait que les meilleurs éléments du monde. Que ça soit japonais ou étranger. Ceux qui vont dans cette école deviennent les élites de cette nation... non, l'élite du monde plutôt ! Et moi, j'y suis ! De plus, mon rang de princesse n'a eu rien à voir avec mon admission. C'est la première fois que je suis loin de mon pays, je me sens un peu mal, mais je suis sûr que je vais arriver à trouver ma place. Cette école est le paradis !"

C'est sûr ces mots qu'elle affichait un grand sourire tout en marchant devant elle. Ce couloir était bien différent de ceux du château de son pays. Ceux du château étaient assez froids dans l'ambiance alors que les couloirs de la Kibougamine avaient l'air plus chaleureux envers la petite princesse coupée de sa nation natale. Elle était arrivée à ce qu'il allait être sa chambre pour cette année. Elle se souvient qu'elle avait demandé une colocataire, car elle voulait radicalement changer ces habitudes. Elle ouvra la porte et vit une grande chambre. Moquette bleue qui était peut bleu océan ou bleu nuit, elle ne savait pas. La princesse vit un papier peint rouge à motif qui allait vers le rosé. Il y avait deux lits simples séparés avec de la lingerie rose, à côté d'eux, il y avait deux bureaux avec un bloc note dessus. Tous étaient en double, même les tables rondes et les armoires. Charlotte posa sa clé sur la table et posa sa valise à côté du lit le plus vers la droite. Et se jeta sur son nouveau lit. Une nouvelle vie commençait pour elle et de nouvelle surprise allaient s'ouvrir à la petite princesse aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Ven 12 Aoû - 23:45

Tap, tap, tap... De petits pas faisant de petits bruits sur le sol brillant des grands couloirs. Qui que fut le concierge, il ne faisait pas son travail à moitié. La propreté des lieux et le léger parfum de produit ménager accueillait la jeune fille dans ce bâtiment immense où l'un pourrait se perdre sans carte ni guide. Avec une maigre valise brune renfermant divers vêtements et affaires, Shinju Iwasaki avait quitté l'auditorium suite à l'annonce faite par la directrice pour se diriger droit vers l'internat, et droit vers son nouveau lieu de vie.

Si certains auraient pu jubiler à l'idée d'avoir même le droit de fouler ces lieux, notre damoiselle était partagé entre son envie d'explorer et le dépit. Beaucoup d'attentes reposaient sur les épaules des étudiants choisis par cette Académie. Des élèves venant de tous les coins du monde, se définissant par une chose très simple : Le talent. Danseur, cuisinier, aussi longtemps que l'on excelle dans une catégorie l'on a la possibilité de venir étudier en ce lieu. Et qu'est-ce que ça offre ? Juste la chance d'avoir un avenir garanti dans son domaine de prédilection avec la renommée, l'argent et la gloire qui vont avec. Alors pourquoi ne pas s'en ravir, me demandez-vous ? Shinju n'est pas le genre de personne à aimer être sur le devant de la scène, encore moins lorsque l'on attend d'elle qu'elle soit absolument parfaite dans une activité définie. Si le chômage était une option viable de nos jours, elle serait certainement la SHSL Chômeuse. A dormir et jouer toute la journée plutôt que de devoir user sa sueur pour le bonheur des autres.
Cependant, il est difficile de renier l'opportunité d'un futur sans soucis, surtout lorsque celui-ci offre les moyens financiers pour garantir sa propre sécurité et celle de sa famille. Si elle n'aime pas travailler pour elle, au moins cela servirait à ceux auxquels elle tient.

Finalement arrivée devant la porte de sa nouvelle chambre, après s'être perdue dans le dortoir des garçons par faute d'attention, la brune aux longs cheveux doux remarqua en premier lieu que la porte était déjà ouverte. Le concierge ou quelqu'un d'autre ? Là où elle avait à peu près compris la location de sa pièce, elle n'avait pas tellement payé plus d'attention aux autres détails comme une possible colocation ou des travaux de rénovation non terminés. Puisqu'il fallait bien poser ses affaires quelque part de toutes manières, c'est sans plus attendre qu'elle tourna la poignée et pénétra dans sa nouvelle antre qui lui servirait de demeure pour bien des nuits.

« Pardonnez mon intrusion ! » S'exclama haut et fort la nouvelle arrivée en faisant ses premiers pas à l'intérieur, refermant derrière elle par pure habitude.

Comme attendu, il y avait bien une personne à l'intérieur que Shinju n'avait jamais rencontrée auparavant. Allongée sur le lit situé à droite de la chambre, une autre jeune fille aux cheveux rose bonbon, qui s'associait merveilleusement bien avec la couleur de la couverture par ailleurs, semblait découvrir les bienfaits d'un bon matelas après une journée riche en événements. Celle-ci avait déjà revêtit l'uniforme académique, preuve d'une certaine envie de débuter ses études à la Kibougamine. La nouvelle venue, au contraire, portait une simple chemisette blanche accompagnée d'une longue jupe rouge qu'elle avait choisit un peu au hasard avant de partir par train pour l'Académie. C'était d'ailleurs la première fois qu'elle posait les yeux sur le fameux uniforme, qu'elle ne mettrait probablement pas à moins d'être très, très motivée.

C'est sans hésitation que la masseuse alla s'étaler de tout son long sur son propre lit, choisissant bien entendu celui de libre, en glissant sur la couette et manquant de se vautrer magnifiquement de l'autre côté du meuble. Sa valise ? Elle l'avait balancé sur dit-lit avant de se jeter dessus comme une affamée des matelas, parvenant à la faire tomber au sol lors de son atterrissage peu délicat. Une fois cette action allègrement complétée et l'endroit jugé digne d'être nommé chambre (juste parce qu'il y a un endroit où dormir), la brune releva la tête vers ce qu'elle assumait être sa colocataire et lui offrit un sourire radieux.

« Bonjour à vous ! Vous allez dormir dans la même chambre que moi ? J'espère qu'on sera bonnes amies si c'est le cas, parce que sinon ça va pas être facile pendant l'année. » Avec une inclinaison polie de la tête, la japonaise continua son introduction dans les règles bien que son ton et sa forte voix trahissaient clairement son excitation. « Je m'appelle Iwasaki Shinju et vous prie de prendre soin de moi. C'est un plaisir de vous rencontrer ! »

Ses yeux rouges rencontrant ceux teintés comme le ciel de sa voisine de literie, la jeunette attendant avec impatience de voir comment les choses allaient se développer entre elles. Avec un peu de chance elle allait peut-être se faire sa première copine dès son entrée à l'Académie !
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Opaly

avatar


Second avatar : Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Sam 13 Aoû - 0:41

Ma joie d'avoir un bon lit s'était un peu écourtée quand une jeune fille rentrait dans la chambre. C'était une sorte de petite fille, avec une chemise blanche et une jupe de couleur rouge. Elle arriva vers le lit qui était libre. Elle a presque glissé contre l'autre côté du lit. Elle a évité une catastrophe heureusement. Il posa sa valise et tomba comme si elle était fatiguée sur le lit. Cette fille doit être vraiment épuisée. Elle releva sa tête et se mit à parler.

« Bonjour à vous ! Vous allez dormir dans la même chambre que moi ? J'espère qu'on sera bonnes amies si c'est le cas, parce que sinon ça ne va pas être facile pendant l'année. »

C'est vrai que ça serait problématique que deux colocataires aient une relation dite d'ennemie. Je n'ai pas envie que ça soit cette ambiance pour toute cette année scolaire. Surtout que dans les mangas que j'ai lus, ça pouvait être vraiment horrible. On pourrait me traître de pute, balancer des ordures sur sa table, écrire : "Crève, ça nous rendra heureux" ou bien m'enfermer dans le gymnase attaché avec un tissu dans la bouche pour pouvoir me torture, pour se venger de moi d'une façon ou d'une autre ! Rien que de penser à lire à nouveau cette œuvre me retire toute envie de vivre. C'est pour cette raison que je n'ai pas mis les tomes dans ma valise. C'était ensuite coupé dans mes pensées par ma nouvelle coloc et une nouvelle de ces phrases.

« Je m'appelle Iwasaki Shinju et vous prie de prendre soin de moi. C'est un plaisir de vous rencontrer ! »

La princesse se sentait plus en confiance avec tout ça. Elle fit un grand sourire à la jeune fille et lui dit

"C'est un plaisir pour moi aussi. Je suis Charlotte Opaly. J'espère aussi qu'on sera bonne amies"

Sur ces mots, elle se leva de son lit, passa un coup de main sur sa jupe pour la défroissait et ouvra sa valise. Elle ouvrit aussi le placard et commença à placer ces vêtements, mais il n'y avait pas que ça dans la valise. Elle avait pris aussi des mangas qu'elle posa sur son nouveau bureau, il y avait de tout : Shojo, Shonen, Survial Horror-Game, mangas sur la vie d'étudiant. Elle avait aussi des figurines : de magical girl et d'une détective aux cheveux violet sur sa table. Elle prit aussi un masque d'une sorte de princesse blonde qui tira la langue. Il rangea sa valise dans son armoire et posa sur mains sur ces hanches.

"Je me sens maintenant un peu comme chez-moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Lun 15 Aoû - 1:18

Observant Charlotte alors que celle-ci installait ses affaires tranquillement, Shinju se sentait déjà partir vers le pays des songes. Ses yeux devenaient de plus en plus lourds et un bâillement rapidement dissimulé par sa main fut l'indicateur qu'il ne restait plus longtemps avant que ce soit l'heure de la sieste. Néanmoins, bien que l'idée d'un bon sommeil réparateur fut toujours aussi alléchante qu'à son habitude, la brune souhaitait connaître un peu plus cette personne qui installait des figurines sur une table. De belles figurines qui plus est, même si la masseuse ne connaissait pas un seul de ces personnages.

Tenant à continuer la discussion, elle attendit -non sans impatience- que sa colocataire eut finit son installation pour finalement demander de sa voix rapide :

« J'ai jamais entendu ce nom là avant, Charlotte Opaly, ça sonne pas du tout japonais ! Vous venez d'un autre pays ou vos parents sont étrangers ou vous êtes adoptée ou c'est quoi votre histoire ? »

Balançant ses jambes d'avant en arrière, ayant complètement oublié d'enlever ses chaussures sur son lit, la jeune fille jeta un rapide coup d’œil à sa propre valise en commençant un bref débat intérieur portant sur le déballement de ses affaires ou la procrastination. Finalement, et à contre-cœur, elle opta pour se motiver à ranger ses possessions avant que la fatigue ne la rattrape et qu'elle ne s'endorme au beau milieu de la conversation. Si ses mains étaient occupées, il y aurait moins de risque !

Concentrant toute l'énergie cosmique des forces divines de la motivation, Shinju puisa dans son cosmos pour trouver la force nécessaire à se relever de sa paradisiaque position sur le lit et se diriger vers sa valise d'un brun sombre. Rien de bien cher, juste un vieux bagage emprunté à son père pour y ranger deux-trois affaires.

Tout en tendant l'oreille pour ne pas rater une miette de ce qu'allait dire sa colocataire, la brune commença à sortir et ranger dans son armoire quelques tenues simples. T-shirts unis à manches longues et courtes, blancs, noirs, bleus, la couleur importait bien moins que la douceur du tissu à ses yeux. Pareil pour les jupes et quelques shorts de sport (sait-on jamais), souvent bruns, rouges, noir, des couleurs peu salissantes pour quelqu'un qui ne fait pas attention à ses vêtements plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Opaly

avatar


Second avatar : Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Lun 15 Aoû - 16:59

Elle était très contente d'avoir enfin fini d'installer ces affaires. Elle afficha un grand sourire et elle put voir que sa nouvelle "amie", si elle pouvait appeler ça comme ça, avez une fâcheuse tendance à s'endormir comme ça

"J'ai jamais entendu ce nom là avant, Charlotte Opaly, ça sonne pas du tout japonais ! Vous venez d'un autre pays ou vos parents sont étrangers ou vous êtes adoptée ou c'est quoi votre histoire ?"

Elle parlait vraiment vite, ce n'était pas dérangeant, mais par contre sa question. Charlotte savait que ça allait arriver, mais elle ne pensait pas que ça allait être aussi vite, bon avec un nom comme le sien, elle n'allait pas passer inaperçu. Surtout que si elle dit le nom de son pays, sa colocataire ferait vite le lien. Alors autant tout raconter comme ça elle en sera débarrassée, mais si elle l'apprenait alors elle ne la considérait pas comme une élève normale... attend, élève normale ? Mais ça n'existe pas ici, c'est la Kibougamine ! Une école avait des élèves qui sont tout sauf normale. Chaque personne ici est différente d'une autre, alors pourquoi ça serait différent pour elle ? Elle est spéciale, mais la spécialité est la normalité ici ! Elle prit son courage à deux mains et décida de tout lui dire.

"Oui, c'est exact. Je viens d'un autre pays qui se nomme Oplizane. Si tu fais des recherches, tu trouveras mon nom et tu découvriras aussi que je suis... la princesse de ce pays. Même si mon pays n'est répertorié dans aucune carte." dit-elle sur un ton assez gêné.

"Pour ce qui est de mon arrivé à la Kibougamine, c'est grâce au travail que j'ai fourni à mon pays. Sache que là-bas, personne ne connaît tout ce qui est la culture manga et animé. Alors j'ai décidé de faire beaucoup de choses pour changer ça. J'ai fait ouvrir des magasins spécialisés, j'ai même pu faire la première convention manga/animé. Puis j'ai eu une lettre de l'académie disant que j'étais pris dans leur rang en tant que Super High School Level Manga Fan."

Elle vit que Shinju commençait à s'endormir. Elle se doutait que ce fût à cause de sa fatigue et non pas du fait qu'elle parlait longuement. Elle sortit un paquet avec un logo de boulangerie et sorti un pain melon et lui tendit.

"Dis-moi, c'est quoi à toi ton histoire ? Et tu veux un pain melon ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Mer 17 Aoû - 0:37

Alors que Charlotte racontait son arrivée à l'Académie ainsi que la raison de sa sélection, Shinju multipliait les questions dans sa tête et avait de plus en plus de mal à se concentrer sur son déballage d'affaires. Princesse d'un pays ? Un vrai pays entier avec tout un royaume et des gens qui font ce qu'ont leur dit et tout ? Et son talent c'est d'être Manga Fan ? Donc elle connaissait tous les mangas et elle avait des collections qu'elle avait lu au moins dix fois et tout ça ? Tant d'interrogations qui pendaient sur sa langue mais qu'elle n'osait poser, de peur d'ennuyer sa colocataire lors de la première rencontre. Il y aurait toujours d'autres occasions d'en parler !

Au final, la masseuse mélangea pantalons et t-shirts sans délicatesses puisqu'elle fut trop occupée à écouter l'autre jeune fille pour s'intéresser à ce qu'elle faisait, avant de poser quelques peluches sur son bureau. De petites peluches de chats assis de différentes couleurs, à peine plus grandes que l'avant-bras, qu'elle avait toujours aimer avoir pour décorer un minimum sa chambre.
Une fois le tout fini, elle retourna rapidement sur son lit pour écouter la fin de l'histoire. Bien que les questions s'accumulaient, tel cité précédemment, le self-control, la fatigue et la nouvelle question de son interlocutrice lui changèrent les idées rapidement.

« Oh cool, j'adore le pain melon ! Enfin j'essaie quand même de pas trop en manger, le pain ça fait grossir vous savez ? On m'a dit que j'avais pris du poids ces derniers temps donc je fais gaffe. Mais merci bien ! » Chantonna t-elle en acceptant gaiement l'offre généreuse. Revenant à la question posée, la brune perdit quelque peu sa flamme en expliquant :

« Honnêtement y a pas grand-chose à dire sur moi, du moins rien d'aussi intéressant qu'être la princesse d'un pays ou avoir apporté une culture littéraire à tout un peuple. J'suis la SHSL Masseuse, parce qu'apparemment je masse si bien les gens qu'ils reviennent jusqu'à trois à quatre fois dans la semaine. J'vous raconte pas la queue par moments, c'est un truc de dingue ! Au début je devais juste aider ma mère avec son SPA lorsqu'il y avait trop de gens, vous savez, juste un p'tit coup de main quoi. Et avant même de le savoir j'avais mon propre service de massage et on me demandait jusqu'en cours ! Je suppose que c'est pour ça que je suis ici. »

Avec un léger soupir frustré, la fille croisa les bras d'un air boudeur. C'était pas juste qu'elle soit coincé avec un talent pareil : frotter le dos des gens et tout pour que eux se relaxent. Elle aurait adoré être auteure, ou danseuse, ou même gameuse ! Quelque chose d'excitant quoi ! Aah, quel genre de destin attend quelqu'un qui va rester coincé dans un salon de SPA toute sa vie ? Ennuyeux, c'est ça le terme.
Revenant vite au sujet initial, la brune commença à se laisser aller par son envie d'en savoir toujours plus :

« Ça doit être génial d'être une princesse... Stressant, okay, mais vous devez avoir un palais et tout, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Opaly

avatar


Second avatar : Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2016

MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Mar 13 Sep - 0:06

Sa nouvelle colocataire était vraiment extrêmement gentille. Elle était assez gênée d'avoir dit ça, mais au moins ça évitera quelle soit surprise. Shinju accepta le pain qu'elle lui avait offert et commença à parler d'elle. Elle est donc l'Ultimate Masseuse ? Elle travaillait dans le SPA de sa mère et était si douée qu'elle avait eu beaucoup de clients ? C'est vrai que pour elle, ce n'est pas très exceptionnel vu son titre, mais c'était quand même assez incroyable de l'entendre. C'est peut-être que Charlotte ne savait rien sur ce sujet. En y repensant, le parcours de la princesse était aussi normale pour elle. Alors les autres ont une vision assez différente de leurs vies que les autres ? C'est logique. Elle fut coupée dans sa réflexion quand la jeune fille lui posa une question

« Ça doit être génial d'être une princesse... Stressant, okay, mais vous devez avoir un palais et tout, non ? »

Cette question... Elle visait juste, mais Charlotte, elle n'aimait pas cette condition malgré tous les avantages que ça pouvait avoir.

Dans un sens, oui. Avoir un palais immense, même si le roi, mon père manque de bon goût en le décorant, c'est cool. Il y a aussi les serviteurs qui sont a ton service 24h/24. Les repas qui sont d'un luxe incroyable. Mais il y a aussi plein de contraintes. Comme suivre l'étiquette à la lettre... Couteau à beurre, à poison, à viande. Quand il y a des rencontres d'ordre politique, le moindre mot déplacé peut te faire valoir une menace de guerre. Et je ne te parle pas de l'étiquette quand il s'agit d'un jour de fête, surtout le jour national du pays alors là, c'est horrible à un point. J'ai voulu fuir le pays en allant à cette école, au début mes parents n'étaient pas très d'accord, en disant que si quelque chose leur arrivaient que je devais être là à chaque circonstance, mais en leur promettant que je suivrai aussi des cours d'étiquette en plus des arts dans l'école, ils ont cédé. Alors je suis tranquille pour 3 longues années ! Plus les vacances, car je ne suis pas obligé de revenir chez moi... Alors, tu vois, pour moi être ici est le paradis. Même si c'est moins luxueux que chez moi.

Sur cette phrase, elle sourit et alla dans la salle de bains pour mettre ces shampoings de luxe et bain moussant

Si tu veux utiliser de mon bain moussant, n'hésite pas. Il est génial...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   Dim 25 Sep - 16:05

Son père le Roi,  ces mots assemblés dans cet ordre spécifique devenaient si magnifiquement intrigants aux oreilles de la jeune brune. Non seulement son expérience de la royauté était nulle sorti des contes et cours d'histoire, sa connaissance étrangère était tout aussi inexistante. Il existait donc tant de types de couteaux ? Des rencontres politiques ou le moindre mot peut décider de la paix ou de la guerre entre deux nations ? Toutes ces nouvelles informations étaient si intéressantes et pourtant si peu entraînantes pour la princesse narrant son histoire. Chose que Shinju n'arrivait à comprendre, elle qui trouvait si passionnant d'en apprendre toujours et toujours plus sur la vie des autres, sur leur talent, sur ce qui les rend uniques.
Bien que stressant, l'idée d'avoir tant de pouvoir et tant de décisions à prendre, que chaque choix fait puisse avoir un impact sur le destin de toute une nation lui semblait tout bonnement passionnante, telle une expérience unique comme l'on en voit dans les films d'action où l'on doit décider d'appuyer sur le bouton rouge ou non, chacune des options avec ses propres conséquences futures.

Néanmoins, tant de responsabilités et de devoirs était visiblement une tâche plus que stressante pour Charlotte qui considérait l'Académie comme des vacances. Les deux filles étaient véritablement sorties d'environnements situés aux antipodes l'un de l'autre. L'une de la royauté, l'autre de la banalité. Et pourtant voilà qu'elles se retrouvaient compagne de chambrée; encore une preuve que la Kibougamine était bel et bien un lieu extraordinaire !
Suivant la blonde du regard alors que celle-ci alla ranger ce qu'il lui restait dans la salle de bains, Shinju prit alors connaissance de l'existence de la dite pièce. En soi c'était logique qu'il y ait une salle de bain afin qu'elles puissent conserver une hygiène normale, cependant la masseuse s'attendait plus à des douches séparées par sexe qu'à une salle privée par chambre. Elle allait se plaire dans cet endroit, quel luxe !

Suivant le mouvement, l'adolescente a la longue chevelure rejoignit sa colocataire afin de déposer un petit sac blanc, de forme cubique très standard, contenant divers onguents et produits de beauté que sa mère l'avait quasiment forcée à emmener,ce malgré le fait que sa fille soit toujours trop feignante pour même penser à mettre de la crème de soin quotidiennement. Ce n'est pas exactement comme si elle était allergique, seulement c'est ennuyeux de devoir prendre du temps tous les matins lorsque ces précieuses minutes pourraient être passées au pays des songes. Cinq minutes gagnées, c'est toujours bon à prendre.

« Idem pour moi, n'hésitez pas à vous servir ! Ma mère m'a donné tout ça mais je doute m'en servir de toutes façons.  Crème rajeunissante, pour peau sèche ou peau grasse... Encore une chance qu'elle n'ait pas mis de parfums ou de savons thérapeutiques, sinon j'aurai eu plus d'une valise à tirer jusqu'ici. » Plaisanta-t-elle en s'étirant les bras. Mine de rien, toutes ces activités et ces découvertes l'avaient bien épuisée (non pas qu'il eut fallut grand-chose).

« Tiens j'y pense, vous faisiez la sieste chez vous ou vous aviez des clubs de sport ou autre ? Personnellement les heures de siestes sont sacrées à mes yeux, mais je présume que pour vous ça ne doit pas toujours être aussi simple de tout mettre de côté pour aller dormir cinq ou six petites heures. Donc vous faites quoi dans votre temps libre d'habitude ? »

Difficile à arrêter, Shinju s'en était retourné s'étaler sur son lit douillet tout en sortant parole après parole, laissant à peine le temps à l'interrogée de répondre entre chaque phrase. Curiosité mêlée au bavardage, le tout mêlé à une fatigue et un intérêt limité. Malgré le fait que ça soit elle qui pose les questions, il y avait peu de chance qu'elle parvienne à se souvenir des réponses au final.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma nouvelle vie à la Kibougamine et une colocataire [PV : Shinju Iwasaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: L'Aile Ouest :: Le 1er Etage :: Chambre de Charlotte Opaly-