Il y a ving-cinq ans de cela, naquirent les Tragiques Événements qui ont plongé notre monde dans un profond Désespoir...
Aujourd'hui, le monde panse ses blessures.. Mais celui-ci n'a jamais vraiment disparu.
 

Partagez | 
 

 Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanzo Nakajima

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 22

MessageSujet: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Dim 14 Aoû - 0:16

◄► Home sweet home ◄►
Ft. Kazuto Nimura
Après la cérémonie d'ouverture, j'avais donc fait la connaissance de Kazuto Nimura, un jeune garçon de mon âge qui est lui aussi en première année. Signes particuliers ? Garçon en apparence timide, un peu maladroit et souffrant de cécité. Il m'avait l'air d'être foncièrement bon et honnête. J'espère que personne ne profitera de son handicap et de sa gentillesse. Ou alors jouerait-il un rôle en faisant semblant d'être naïf et sans défense ? Les deux options sont envisageables.

J'avais aussi fait la connaissance de Charlotte Opaly, une jeune fille plutôt discrète au premier abord qui est elle aussi en première année. Je n'ai pas grand chose à dire sur son compte, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de lui parler. Signes particuliers ? Demoiselle propre sur elle, attitude soignée, élégante, cheveux longs et roses...

Quoiqu'il en soit, il me fallait dans un premier temps recueillir des informations sur mon nouveau lieu de vie et sur tous les autres élèves que je côtoierai à partir d'aujourd'hui. Je ne pouvais absolument rien laisser au hasard : chaque détail compte.

- Je suis venu ici pour une raison spécifique, je ne peux pas me laisser perturber par les autres, me disais-je tout bas. Je serai comme d'habitude : un garçon souriant et avenant sans pour autant m'attacher.

Après m'être un peu baladé dans l'enceinte de l'académie, je me décide enfin à me diriger vers ma nouvelle chambre. Mon nouveau chez moi. Je vais devoir me forcer à ne pas trop y rester. Ça allait être compliqué de changer mes habitudes. J'avais tendance à rester cloîtrer dans ma chambre une bonne partie de la journée lorsque j'étais chez mes parents. La présence des gens ne me dérange pas... mais en restant avec eux, ils apprendront à me connaître et... le risque qu'ils en sachent trop deviendrait beaucoup trop grand. Heureusement que ce sanctuaire doté d'un lit a été mis à ma disposition...

J'étais enfin arriver devant la porte de ma chambre. En tournant la clé dans la serrure, je m'aperçu, à ma plus grande surprise, que celle-ci n'était pas verrouillée. On l'avait juste claquée. Je pénétrai donc à l'intérieur... la lumière était allumée et une grosse valise qui n'était pas la mienne trônait au milieu de la pièce.

Au fond de la chambre, je remarquai non pas un, mais deux lits. Et sur l'un d'entre eux se trouvait...

- K-Kazuto..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuto Nimura

Guren no Kohai

Guren no Kohai
avatar


Second avatar : Messages : 74
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Dim 14 Aoû - 17:28



Et le malchanceux collocataire..

Avec Sanzo Nakajima

Mes aventures à la Kibougamine.. après avoir heurté un élève et pris le temps de faire connaissance avec, je ne manquai pas de me perdre dans les locaux et de finir sur le toit de l'aile Est en cherchant seulement à atteindre le plus haut sommet des lieux. Je me fis finalement accompagné dans la pièce qui me servirait de vivarium. Habitant trop loin de la maison, j'avais fini par convaincre maman que l'internat n'était pas une option dans mon cas, mais bel et bien une obligation si je voulais travailler correctement ! Bien que très inquiète, elle accepta avec peu de convictions mais surtout, à une seule condition: je n'habiterai pas seul. Je mis quelques secondes à comprendre ce qu'elle voulait dire; je pensais au début qu'elle souhaitait vivre avec moi, ce qui était hors de question ! Mais après, elle m'expliqua qu'elle demanderait à l'académie de me mettre en colocation dans ma chambre afin que j'ai un support pour m'aider.

Je plaignais déjà mon futur colocataire: obliger de se retrouver à partager son espace intime avec un infirme écœurant qui ne saura jamais à quoi ressemble réellement l'espace qu'il partage. De plus, pour sûr, on lui aura cassé les oreilles sur le fait qu'il aurait un colocataire un peu spécial, avec lequel il devra être avenant et toutes autres niaiseries que je ne supporte pas ! La pitié des gens est vraiment ce qui me rebute le plus vis à vis de ma personne ! Enfin bon, je lui prouverai aussi que je n'ai besoin de personne pour m'en sortir et s'il fait preuve de pitié avec moi, il ne deviendra rien de plus que des mots qui vibrent sans but autour de moi, comme les autres.
Je fus accompagné par l'un de mes professeurs jusqu'à ma chambre, mais il fut malheureusement incapable de me dire qui est la personne qui partagerait ma chambre. En revanche, il me confirma que mes affaires étaient bien là, ma valise au milieu de la pièce. Après qu'il soit parti, je me dirigea doucement dans la pièce jusqu'à atteindre la fenêtre, qui commençait à chauffer grâce au soleil, qui frappait fort aujourd'hui. Je commençais à me perdre dans mes pensées, quand une voix un peu familière vint m'appeler et me sortir de ma tête. Au son, je pouvais dire que c'était un garçon qui semblait surpris de me voir, et en réfléchissant, je reconnu Sanzo Nakajima, le garçon que j'avais rencontré plus tôt.

- " Ohayo Sanzo-kun, Je vois que tu es arrivé jusqu'ici. Félicitations, il semblerait que tu sois le malheureux qui va partager ma chambre. Rassure toi, je ne suis pas très bruyant, et puis, je te fais confiance sur la déco, je ne garderai pas un œil dessus. Puis-je te demander une faveur: Peux tu me décrire la pièce et m'en faire le tour s'il te plait?"
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Nakajima

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Mer 17 Aoû - 20:17

◄► Tout est sous contrôle... ◄►
Ft. Kazuto Nimura
« Pourquoi ? ». Il n'y avait que cette question qui me traversait l'esprit à l'heure actuelle. Pourquoi a-t-il fallut que cela tombe sur moi ? Il va falloir que je demande des explications à La Directrice. Cet événement inattendu chamboule totalement mes plans. Il va falloir que je m'adapte, que je trouve une solution... et vite ! En attendant, je vais devoir faire comme si de rien n'était.

- Le malheureux ? répondis-je en riant de sa blague. Pourquoi dis-tu cela ?

Je dois bien reconnaître que Kazuto possède un grand sens de l'auto-dérision. Ça m'arrange, dans un sens... c'est une preuve de maturité. Il n'a pas l'air d'être de ceux qui ont constamment besoin d'assistance. Ce ne serait pas lui rendre service, de toute manière, que d'être toute la journée sur son dos à jouer le rôle nounou.

- La déco, uh ? Eh bien...

Je n'avais même pas pris le temps de la regarder et, pour être franc, je ne me serai jamais attardé sur ce genre de détails. Je ne savais pas si Kazuto était aveugle depuis sa naissance ou s'il l'était devenu suite à un accident. Dois-je faire attention aux mots que j'emploie ? A-t-il une idée de ce qu'est la couleur bleue ? Tant pis, je lui parlerai comme si je parlais à n'importe qui au sein de cette académie :

- La chambre n'est pas très grande, poursuivis-je. Il y a tout juste la place pour y mettre deux lits une place séparés d'une table de chevet. Une petite lampe est posée dessus.

Actuellement, tu trouves entre le lit le plus éloigné de la porte d'entrée et l'unique fenêtre de la chambre. En face des lits se trouvent deux bureaux ainsi que deux chaises. Chaque bureau possède un petit caisson de rangement.

Tout de suite à gauche de la porte d'entrée se trouve la penderie. Enfin, j'imagine que la salle de bain et les sanitaires se trouvent derrière la porte située à côté du deuxième lit.


Je continuai à regarder autour de moi pour voir s'il n'y avait rien à ajouter concernant cette pièce...

- Tiens, il y a une seule corbeille à papier entre les bureaux. Au sol, je pense que tu l'as remarqué, il s'agit de moquette bleue foncée.

Le con. Comment veux-tu qu'il sache de quelle couleur est la moquette ? Tu es un idiot, Sanzo.

- Et enfin, les murs sont recouverts d'un papier-peint tout ce qu'il y a de plus banal. Neutre.

Je regardai Kazuto pour voir quelle serait sa réaction par rapport à ma description minable de cette chambre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuto Nimura

Guren no Kohai

Guren no Kohai
avatar


Second avatar : Messages : 74
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Mar 23 Aoû - 4:50



L'elite des cascadeurs !

Avec Sanzo Nakajima

Etait-ce une certaine chance ou bien un pur hasard, il se trouve que mon collocataire ne m'était pas inconnu et je peux dire même pour l'avoir cotoyé, qu'il était plutôt du genre serviable et aidant. En plus, il ne semblait pas manqué d'humour; il en aurait bien besoin pour passer ses soirées avec un type comme moi. Malgré tout, il prenait à la légère lorsque le lui dis toute la malchance qu'il eut de tomber sur moi comme compagnon de chambre. Pourquoi? Et bien déjà au vue de sa surprise lorsqu'il entra dans la pièce et m'aperçut, deux options me traversèrent l'esprit: soit il ne s'attendait pas à partager sa chambre et donc il aurait préféré être seul, soit on lui à refiler le mauvais numéro et il se retrouve coincé avec un phénomène comme moi, autant dire qu'il n'était pas exactement aux anges selon moi...
Enfin bon, je passai outre sa question et je préférai fermer les yeux et me concentrer sur sa description des lieux. Chaque mot qui parvenait jusqu'à mon oreille devenait une sorte d'image dans mon esprit: chaque objet qui sortait de sa bouche, finissait par attérir dans le lieu que je m'imaginais. J'essayai, en me basant sur ma propre expérience de créer la forme et la taille de ce qui m'était indiqué, puis, un peu comme un tétris, je les plaçai en me basant sur ma propre position dans la pièce, que Sanzo m'avait gentiment signalé. Sa description était très clair et ne semblait laisser s'échapper aucun détail ! Il allait jusqu'à me décrire le style des murs et la couleur de certains éléments. Bien évidemment, ces dernières informations ne me servaient pas à grand chose, qu'est-ce qu'un aveugle peu bien avoir à dire sur la déco d'une pièce? Enfin, je ne pense pas que c'était volontaire de la part de mon camarade, il ne fait que répondre à ma demande après tout, et au moins, ça prouve qu'il ne se soucit pas de mon handicap, ce qui n'est pas pour me déplaire.
A la fin de sa description, je me mis en position accroupi et toucha la moquette en prenant la parole:

- "Tu as dit que la moquette était bleue. Est-ce le même bleu que celui de mes cheveux ou bien sont-ils au moin assortis? Je ne peux pas vraiment m'en faire d'idée, je n'ai jamais eu l'occasion d'observer réellement une couleur. Mais j'imagine que ça doit être une couleur plutôt apaisante, n'est-ce pas. Dans les livres que je lis, les personnages trouvent souvent du calme et du réconfort face à la mer ou au ciel, et ce sont deux éléments qui portent cette couleur. Enfin bon, voyons voir si j'ai bien reçu toutes tes infos et que je les ai correctement noté !"

Je me relevai, eu un léger sourire en coin de bouche, et je refermai mes yeux pour m'imaginer dans la pièce. Selon Sanzo, je me trouvai entre la fenêtre et l'un des deux lits de la chambre. Donc, si ces informations sont exactes, je ne prends aucun risque ! Je plia un peu les genoux, et fis un bond en l'air de toute la puissance de mes jambes en direction de l'endroit où j'imaginais le lit. En l'air je repliai mes jambes pour atterrir assis, mais j'avais semble t-il, mal calculé mon coup, puisque je me retrouvai assis sur le bord du lit et finissai par tomber par terre la tête contre le sol et les jambes sur le lit. Je n'avais pas vraiment mal, et je pris même ça avec le sourire. Le visage en direction du plafond, j'ouvris les yeux et demanda à Sanzo:

- "Alors, dis-moi, mes cheveux sont-ils assorti à la moquette maintenant que tu les vois côte-à-côte?"
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Nakajima

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Ven 10 Mar - 21:54

◄► Une personne intrigante ! ◄►
Ft. Kazuto Nimura
J'observai la scène un peu incrédule. Le colocataire avec lequel je me retrouvai sur les bras agissait de façon étrange... Ces faits et gestes sont d'une telle spontanéité que Kazuto en deviendrait presque imprévisible. Il m'était difficile de comprendre la façon de penser de ce genre de personnes. C'est comme si le lendemain ne l'importait pas. Que dis-je, c'est comme si l'heure suivante n'avait aucune importance pour lui. S'il a quelque chose en tête, il le fait sans se soucier des autres.

Tu me diras, c'est beaucoup plus facile d'ignorer le regard des gens lorsqu'on n'y voit rien disais-je tout bas.

J'espérais qu'il ne m'avait pas entendu. Il n'y avait aucune moquerie ou méchanceté dans cette phrase, j'étais réellement envieux, si je puis dire, de sa situation : vivre sa vie sans avoir ce sentiment d'être épié. Beaucoup comparent le fait d'être aveugle au fait d'être emprisonné. J'ai au contraire l'impression que l'on est libre constamment.

Kazuto ferma les yeux, prit son élan et sauta dans les airs en direction de son lit. Je remarquai immédiatement qu'il n'allait pas l'atteindre. Par réflexe, je bondis en avant en essayant désespérément d'amortir sa chute inévitable. Trop tard, j'étais beaucoup trop loin. Le pauvre retomba sur le sol et resta allongé par terre, immobile. S'était-il fait mal ? Je n'en avais pas la moindre idée... il demeurait là, sur la moquette, les yeux grands ouverts en direction du plafond.

Je n'eus pas le temps de m'assurer qu'il allait bien qu'il me redemanda si ses cheveux étaient de la même couleur que la moquette. Je ne le comprenais décidément pas. C'était un sentiment à la fois frustrant et étrange. Frustrant parce que pour la première fois je me retrouvais incapable de comprendre un autre être humain. Et étrange, parce que cette nouveauté, bien qu'elle m'effrayait un peu, ne me déplaisait pas totalement. Aurais-je trouvé quelqu'un capable de me sortir de cette monotonie et de cette vie sans aucun rebondissement ?

Tu es sûr que tout va bien, Kazuto ? demandai-je en me rapprochant de lui. Tu ne t'es pas fait trop mal ?

J'essayai de capter le moindre signe de douleur ou autre. Mais rien. Pourtant, une chute pareille ne laisse personne indemne.

Pour répondre à ta question : tes cheveux sont beaucoup plus clairs que le bleu de la moquette. En effet, le bleu de tes cheveux ressemble à celui du ciel lorsque celui-ci est dégagé et ensoleillé. Moi-même j'associe le bleu ciel au calme et à la plénitude. Le bleu de la moquette, en revanche, est beaucoup plus sombre et me fait penser aux tréfonds de l'océan.

Je trouvais ça stupide de décrire une couleur à un aveugle. Mais s'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir...

Dis-moi, Kazuto... pour quelle raison es-tu venu à la Kibougamine ?

Ma question ainsi posée me faisait passer pour une personne d'une condescendance sans pareille. Ce n'était pas mon intention, mais il était déjà trop tard. Kazuto s'était relevé...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuto Nimura

Guren no Kohai

Guren no Kohai
avatar


Second avatar : Messages : 74
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   Jeu 16 Mar - 17:06




Secret entre colocataires !

Avec Sanzo Nakajima
Ce qui est marrant lorsqu’on a lu autant de livres que moi, et que notre vue n’exploite pas les espaces vides de notre mémoire pour les combler d’images sans intérêt et de visages sans lendemain, c’est qu’il nous reste beaucoup de place pour y laisser graver les mots de nos prédécesseurs. Par exemple, Charles de Leusse a écrit dans le Testament : « L’aube se lève sur ton regard, un seul regard qui m’éclaire. » . Je me demande s’il avait pensé aux personnes qui n’ont jamais rien connu d’autre que le néant et n’ont jamais eu la chance d’être éblouis par les premiers rayons du soleil le matin ? Ou bien est-ce encore moi qui joue les êtres humains, égoïste et qui prend les mots des autres pour faire fi de son propre cas ? Aucune importance au fond.

Me revoilà dans la chambre, la tête contre la moquette, à présenter un sourire idiot à mon colocataire, ce cher Sanzo. Ce gars n’était encore qu’une vibration de l’air ambiant que je respire dans la pièce, et des premières expériences connues avec lui, il n’avait pas l’air d’un mauvais gars. Son inquiétude pour moi en revanche était des plus irritables ! Oui j’allais bien, non je ne m’étais pas fait mal, et j’osais espérer que son inquiétude venait de ma chute et non de ma chute car c’est moi… Je me perdis quelques secondes dans mes pensées à cause de la première phrase que prononça mon camarade tout bas. Au fond il n’avait pas tort, si vous ne pouvez pas voir les autres, leur regard vous importe peu. J’aime l’idée qu’il puisse prononcer ce genre de phrases sans pour autant être gêné par ma présence, peut-être cela prouvait-il que je pouvais lui laisser une chance d’être différent des autres sons agaçants du quotidien. Lassé d’être au sol, je me relevai au cours de son explication sur la différence entre mes cheveux et la moquette. Le fait que je sache parfaitement situé ma position en me relevant prouvais que j’avais assimilé l’espace dans lequel je me trouvai.

- « Je vois, ça veut dire qu’au fond, mes cheveux sont super apaisants hein ? Je veux bien te laisser t’y perdre si jamais tu te sens un peu morose. T’auras même le droit de toucher si ça peut t’aider. » disais-je avec un sourire béat.

La dernière question de Sanzo était celle qui revenait le plus souvent dans ma tête lorsque je m’asseyais pour réfléchir chez moi avant la rentrée. Je savais qu’on finirait par me la poser, et je n’ai toujours pas de bonnes réponses à cela. Je ne vais tout de même pas me montrer honnête et dire que je n’ai pas goût à la vie et que je suis là juste pour faire plaisir à ma mère, ce serait une perte de temps, et je n’ai pas envie de philosopher sur ma façon de penser. A la place, je m’approchai de Sanzo, dont la position m’étais plus ou moins écrite par sa voix et l’espace, jusqu’à atteindre son visage, que je me mis à explorer dans chaque coin :

- « Voyons voir ; un visage assez pale et une peau assez douce et régulière. Un nez centré que la plupart des divas américaines pourraient envier, un front à peine plus large que la distance entre ta lèvre inférieure et la pointe de ton menton. Je pari que tes yeux sont lié aux couleurs de la nature, d’un vert printanier ou du marron d’un tronc puissant. C’est bon, j’ai une base de toi. » lui dis-je en reculant de deux trois pas.

En mon fort intérieur, faire confiance aux gens, est difficile pour moi, et si je ne me suis pas pris un coup de poing en violant l’intimité de mon camarade, c’est que je peux essayer de le connaitre un peu mieux non ? J’allais tester mes dires sans même attendre.

- « Le savais-tu ? Sara Shepard, une diplômée de littérature à l’université de Brooklyn a écrit un personnage du nom d’Alison Dilaurentis. Cette adolescente menteuse et manipulatrice a dit un jour « Ce sont nos secrets qui nous rapprochent et nous protègent les une des autres ». Je n’ai jamais été d’accord, avoir des secrets nous séparent et crée au contraire des barrières. Donc je vais te révéler un truc sur moi. »

Je détachai mes cheveux et les libérai de leurs chaines :
Cheveux détachés:
 

- « En réalité, je suis une fille comme George Sand, mais il ne faut le dire à personne ! »

La simple idée d’imaginer la tête de Sanzo à cette annonce laissa s’échapper chez moi des rires aux éclats ! un fou rire de plusieurs minutes, difficile à arrêter.

- « Oh si tu voyais ta tête ! C’est hilarant ! Je plaisantais, c’est juste ma mère qui a voulu garder mes cheveux longs, et comme je n’ai pas d’opinion sur mon physique, je m’en fiche. Et sinon, que recherches-tu toi, à l’école des grandes élites de ce monde ? »
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nothing fishy in here, I promise! [Pv ft. Kazuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I made a promise for a change, a revolution in the night. | Joy
» La rhétorique de la peur ( Libre )
» Promise à mort certaine...
» [Kusa] CK001 - Promise
» LISA RENFIELD ★ god's promise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Despair Academy : Renaissance :: L'Academie Kibougamine :: L'Aile Ouest :: Le 1er Etage :: Chambre de Kazuto & Sanzo-